21 avril 2014

FASHION REVOLUTION DAY par ISABELLE

« Ethically produced fashion is like organic food: if you taste it, it’s better than industrial food; it has more flavour. » –Bruno Pieters

Cela faisait longtemps que je voulais parler du designer Bruno Pieters et de Honest By, son e-shop sur lequel le sourcing est transparent jusque dans le moindre détail, sans pour autant faire de concession sur le style. L’occasion m’en est donnée ici, puisque Honest By encourage le Fashion Revolution Day qui aura lieu le 24 avril 2014.

Ce mouvement a été créé en réaction à la catastrophe du Rana Plaza, un immeuble de fabrication textile qui s’est écroulé en brisant trop de vies au Bangladesh. Ce drame effroyable a tout de même permis de comprendre la difficile traçabilité de la mode, y compris pour des entreprises responsables.

Le 24 avril, tous ceux qui se sentent touchés sont invités à faire cet acte symbolique : un selfie avec un vêtement #insideout, à l’envers, pour montrer qu’on peut lire les étiquettes. Où mon vêtement a-t-il été produit ? Avec quel matériau ? C’est aussi une façon de dire aux marques qu’on a envie d’acheter leurs produits, mais pas leurs méthodes.

La phrase de Bruno Pieters résume vraiment ce que je ressens personnellement. J’aime la mode, qui n’a rien de futile à mes yeux, mais je déteste l’idée que ce que j’achète détruise la vie d’êtres humains, adultes ou enfants, ou même d’animaux. En achetant un produit, on encourage un système de production, c’est une vraie responsabilité ! Pour moi, la mode doit être enthousiaste, positive, et doit générer du plaisir. Je chéris mes vêtement de tout mon cœur, je les aime d’amour ! C’est pourquoi je ne me fournis plus dans les enseignes de fast fashion. Je les pense à plus long terme. Et je les aime encore plus. Évidemment cela demande un peu de réflexion et de créativité, mais n’est-ce pas l’essence même de la mode ?

Quoi qu’il en soit, ce mouvement aura j’en suis sûre un impact positif. Alors, à vos selfies ! Le mien est ici, mais comme c’est un manteau vintage (donc qui n’a pas été cousu par une jeune Bengalie) y’a pas d’étiquette.

Fashion_revolution-day

honest-by-fashion-revolution

honest-by-fashion-revolution-who-made-your-clothe

honest-by-fashion-revolution-april24

Images Courtesy Fashion Revolution & Honest By

27 mars 2014

TWO GREEN DAYS IN COPENHAGEN par HÉLÈNE

IMG_0354

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

two-green-days-in-Copenhagen

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tiffany-JNG-Silverspoon

Tiffany J. NG was born and raised in San Francisco. Her love affair with food began from the time she could hold a spoon, but that passion merged with a creative past to found Silver.Spoon in Copenhagen in 2009.
Founded as a labor of love, Silver.Spoon grown into a well-respected gastronomic experience agency based out of Copenhagen and operating internationally. Its creations are more art installation than dinner party and aim to redefine your relationship with full dining journey and the people with whom you share it.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

A New Nordic cuisine, seasonal, local and organic recognized as one of the best of the world, miles of cycle route, green spaces galore and an eco lifestyle, Copenhagen is one of greenest city of the world.

DAY 1

Check-in at the newly renovated D’Angleterre and head down to Restaurant Marchal for breakfast. After breakfast, rent a bike for the duration of your stay or make use of our city bikes that are positioned at various points throughout town – it’s the way we all move around!
90bcfa101b9bceaf892e7d7e36631688 90bcfa101b9bceaf892e7d7e36631688
Take a leisurely stroll or bike ride around Kongens Nytorv and head up Bredgade, a street lined with design and furniture boutiques. Arrive at the Designmuseum Danmark, which houses a well-curated collection of Danish and international design housed in a stately building, and take a tour of the premises.
Design Museum

Design Museum

Pop into the Marble Church, tucked away between Bredgade and Store Kongensgade, for a peek into their interior.
Thereafter, head toward Amalienborg, the royal residence situated by the waterfront.
Amalienborg found on Foursquare.com

Amalienborg found on Foursquare.com

Scoot over to 42 Raw (Pilestræde 32), the city’s best raw food / juice bar, for lunch before heading into the city center for an afternoon of exploration and leisurely shopping for Danish design.
42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Be sure to make stops at Illums Bolighus, Georg Jensen, and Royal Copenhagen at Amagertorv. Some recommended boutiques in the area are Casa Shop (Store Regnegade 2), Beau Marché (Ny Østergade 32), and Rue Verte (Ny Østergade 11).
Illums Bolighus

Illums Bolighus

Take a break from all the shopping and walk to Kongens Have / Rosenborg Slot for some urban foliage. If you are in the mood, stop by and pick up a coffee on the way over from Coffee Factory (Gothersgade 21).
Rosenborg Castle - visitdenmark.com

Rosenborg Castle - visitdenmark.com

For a pre-dinner drink, stop by Ruby (Nybrogade 10) city center or Lidkoeb (Vesterbrogade 72B), its more relaxed little sister in the Vesterbro neighborhood of town. On a cold winter’s day, there is nothing better than warming up with a skillfully crafted cocktail at Ourselves Alone (Badstuestræde 7).
Ruby

Ruby

Ruby

Ruby

Fit in some sightseeing by bike on the way to dinner at Matt Orlando’s new hotspot, Amass (Refshalevej 153), on Refshaleøen.
Amass - blog.misspouty.com

Amass - blog.misspouty.com

amass - finedininglovers.com

amass - finedininglovers.com

DAY 2
Begin the next day exploring the lakes that separate the old town from the boroughs.
Walk / bike toward Frederiksberg Have for a morning stroll in the picturesque park.

Banner_Cykel

Make your way over to Chez Laurent (Rolighedsvej 15), a quaint French creperie, for a late breakfast or brunch.
Visit Coffee Collective’s headquarters (Godthåbsvej 34B) and grab one of their coffees from a carefully selected menu to go.

Coffee Collective - west-sun.blogspot.co.nz

Coffee Collective - west-sun.blogspot.co.nz

Pop over to the revitalized Jægersborggade – formerly pusher street – for an early afternoon of hipster chic shops and cafes. If you are looking for a souvenir, visit Keramiker Inge Vincents (Jægersborggade 27) and bring home one of her delicate thinware pieces.
Inge Vincents Keramiker © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Keramiker Inge Vincents © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Inge Vincent Keramiker © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Keramiker Inge Vincents © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

If you can fit in another bite, order the tartar dish at Manfreds (Jægersborggade 40) – the best in the city – and a glass of their biodynamic wines.
Manfreds & Vin

Manfreds & Vin

Take some time to return to the city and explore Torvehallerne, the gourmet market housed in two glass buildings. Make a stop at Omegn to try their selection of organic and biodynamic products while sipping on a glass of Bøgedal, one of the best Danish microbrews – and still a hidden gem – on draft while lounging at a table outdoors.
Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Before dinner, stop by Den Vandrette by the waterfront for a glass of wine by the canals. They specialize in biodynamic wines, so let their knowledgeable staff suggest a few options.
1466221_253290661487655_566901096_n
Conclude your trip to Copenhagen with dinner at Relæ (Jægersborggade 41), a starred restaurant that has stripped away all pretenses and devoted their attention to delicious gastronomic creations.
Relae

Relae

Relae

Relae

ESCAPE
If you get the time, don’t miss the Louisiana Museum, one of the best worldwide art museum . Thirty minutes from the center of the city, located by the coast, this magic spot is a great experience mixing architecture, art & nature. Louisiana would also be perfect for their brunch buffet while overlooking the crashing waves.
Louisiana Museum

Louisiana Museum

Louisiana Museum
Louisiana Museum

https://twitter.com/SilverSpoonCPH

Copenhagen View - Hélène Skinas de Bourbon Parme

Copenhagen View - Hélène Skinas de Bourbon Parme

Biking in NY Havn
Biking in NY Havn
Additional suggested links:
• Anna Moltke-Huitfeldt, Jewellery in Life (http://www.moltke-huitfeldt.dk/) – Firstfair trade jeweler in Denmark
• MUUSE (http://www.muuse.com/) – A Copenhagen-based fashion label producing capsule collections with promising young designers from around the globe
• LUBAROL (http://www.lubarol.com/) – A multibrand luxury store with quality designers, fragrances and accessories.
• Kocembas Sparkling Tea (http://kocembas.dk/) – World’s first line of alcoholic sparkling teas with a focus on natural products and sustainability
• Chocolate & Love (http://chocolateandlove.com/) – Delicious artisanal organic, fair trade chocolatiers by a Danish / Scottish duo
• Frederiksdal Kirsebærvin (http://www.frederiksdal.com/uk) – Delicious cherry wines produced in the Lolland region of Denmark that hold their own against the famed wines of Banyuls, Rivesaltes, and Maury
• A hidden gem next to Louisiana Museum, is the Nivaagaard Museum (www.nivaagaard.dk) situated in a large romantic garden hosts work art from the Italian and Northern European Renaissance.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
To follow Silverspoon & Tiffany J. NG:
http://silverspooncph.com/
https://www.facebook.com/SilverSpoonHQ
https://twitter.com/SilverSpoonCPH
26 mars 2014

MOOD: MGMT « OF MOON, BIRDS & MONSTERS » par ISABELLE

I had never paid attention to the Lyrics of this song from MGMT’s incredible first album « Oracular Spectacular » until someone opened my ears. Thanks M, I love you.

« Of Moons, Birds & Monsters »

Why’d you cut holes in the face of the moon base?
Don’t you know about the temperature change
In the cold black shadow?
Are you mad at your walls
Or hoping that an unknown force can repair things for you?
Pardon all the time that you’ve thrown into your pale grey garden?
If the ship will never come you’ve got to move along

Even a bird would want a taste of dirt from abyssal dark
The prick of a feather could make a kingdom burn and the bloodshed start
The falling apart
Made me a shadow in the shape of wonder
The waves of black
If she’s going under I can hold my breath till the sky comes back
Or drown like a rat, rat, rat
He’s a rat!

To catch a monster
We make a movie
Set the tempo
And cut and cut its brains out
It will inspire on the burning pyre
Half the distance
Half the motion
Communication
It’s easy as the ocean

16 mars 2014

TWO GREEN DAYS IN LOS ANGELES par HÉLÈNE

On Instagram: @gigihop

On Instagram: @gigihop

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
two-greendays-in-LosAngeles
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Judith JonesTo guide us through Los Angeles, Judith Jones is our « green angel »: foodista, travelista, writer, TV Host and a contagious smile!

She shares all her insider global guides, travel tips, recipes and culinary adventures on her Blog, “The Gourmet Travelista”. You can also see her on Discovery and PBS, hosting travel show, Globe Trekker.
 
 
 
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Los Angeles, land of sea, sun and sustainable living! There is no better city to take advantage of LA’s local, organic and eco-friendly habits, so here’s a sneak peak into my 2 day guide on how you can enjoy being Green in LA.

FOOD SHOPPING

Farmers Market:
I love Wednesday mornings in my neighborhood of Santa Monica because of the weekly, bustling Santa Monica Farmer’s Market. Here you’ll find fresh, seasonal California produce, as well as beautiful flowers and freshly brewed coffee. If you arrive early, you’re likely to rub shoulders with some of the best chefs in the city.

Santa Monica Farmer’s Market:  Arizona & 2nd St- Wed 8.30am-1.30pm
http://www.smgov.net/portals/farmersmarket

farmers-market-veggies

Erewhon Natural Foods Market:
From a Tonic & Smoothie bar to delicious, organic ready-made hot and cold food, you will find everything you can think of for your body and soul in this cute and trendy health food store.

7660 Beverly Blvd, Los Angeles, CA 90036
www.erewhonmarket.com

Erewhon2

Wholefoods:
This place is heaven for the eco-conscious and health fanatic. Wholefoods is the mecca for all your nutritious grocery needs.  Most Wholefoods around the city boast- a dried goods section filled with seeds, nuts and healthy granola’s, an organic fish section, an organic selection of meats, a fresh cheese bar, amongst vitamins, healthy snacks, organic fruits and vegetables galore. You’ll love it.

Several locations around the city
http://www.wholefoodsmarket.com

ptrcover

EAT & DRINK

Café Gratitude:
A cool and creative vegan health hotspot, where every dish is named with uplifting exclamations: I love the “I am Humble” dish. Fantastic for fresh juices, smoothies, breakfast, lunch and dinner.

2 locations:
512 Rose Ave, Venice, CA 90291
639 N Larchmont Blvd, Los Angeles, CA 90004
http://cafegratitude.com

image

Local 1205:
I’m a huge fan of the Juice Counter at this casual Abbot Kinney hotspot. The organic smoothies and cold pressed juices are to die for!

1205 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291
(310) 396-6663
local1205.com

blog.jchongstudio.com

blog.jchongstudio.com

Moon Juice

Moon Juice in hipster neighborhoods, Venice and Silverlake, is a must try for those looking for Juice cleanse packages and ridiculously nutritious combinations.

507 Rose Ave, Venice, CA 90291
2839 W Sunset Blvd.
LA, CA 90026
moonjuiceshop.com

la.eater.com

la.eater.com


Feed Body & Soul

Feed Body & Soul on Abbot Kinney, not only boasts an amazing sustainable, organic menu filled with fantastic Vegetable and Grain bowls, Proteins, Salads, Veggie dips and delicious organic cocktails, but the décor is also super stylish, trendy and inviting. Perfect for brunch, lunch and dinner.

1239 Abbot Kinney Blvd, Los Angeles, CA 90291
feedbodyandsoul.com

1505546_734703903227231_1132558602_n

Axe

Sit at the outdoor patio on a sunny weekend and savor Axe’s wholesome, sustainable, organic and earth friendly dishes; like their Brown Rice and Vegetable Bowls, and home made soups. Good for brunch and dinner. Love this place!

1009 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291
(310) 664-9787
axerestaurant.com
700_axe-low-sunlight-store-front

c3593f1358dcd4ae22e1b8e059bff66e

remodelista.com

remodelista.com


Crossroads

This bustling Vegan, Mediterranean hotspot packs in the West Hollywood crowd for lunch and dinner with their small plates of local and seasonal vegetable based dishes, like Baby Kale and Artichoke dip, and Spaghetti Squash.

8284 Melrose Ave, Los Angeles, CA 90046

(323) 782-9245
crossroadskitchen.com

bg-front-image-13Baby-Beet-Salad

Elf Café

Eastsider’s love their little hidden hipster gem, which is perfect for an evening glass of wine alongside creative vegetarian dishes, such as Tahini Avocado Puree and Moroccan Kale Salad.

2135 W Sunset Blvd, Los Angeles, CA 90026

elfcafe.com

Elf Cafe-37

Pace
Tucked away in leafy Laurel Canyon, Pace is warm, cozy and romantic, but more importantly, it serves a variety of sustainable organic wines, along alongside its local and seasonal menu.

2100 Laurel Canyon Blvd, Los Angeles, CA 90046
(323) 654-8583
peaceinthecanyon.com

b236b85b66d69166703cb58e01bd11b9

farmers-veg-trio

Fairfax Flea Market:

You are guaranteed to find vintage and recycled gems at this huge Sunday Flea Market, packed full of LA’s stylish young and beautiful crowd. From vintage boots to 30’s dresses to shabby chic furniture, it has it all!

Fairfax High School

7850 Melrose Ave, Los Angeles, CA 90036

(323) 655-7679

melrosetradingpost.org

flea market Melrose - Copy


Reformation
Reformation is an environmentally sustainable fashion brand that repurposes vintage and surplus materials to create a chic limited edition collection. The collection is made locally in their LA studio and sold at fair prices. This is an awesome store for unique pieces!

8253 Melrose Ave, Los Angeles, CA 90046

(323) 852-0005

Shop:

thereformation.com

reformation-melrose-02

ACTIVITIES

Hiking & Surfing

We Angelenos are blessed with sun, sea and mountains. The best way to keep fit and healthy is to go for a hike with friends in one of the plentiful Canyons that LA has to offer. Walk your dog amongst the beautiful and fit at Runyon Canyon, or head west for incredible ocean and mountain views at Temescal Canyon.If you prefer the fresh ocean air to the mountains, then you must ride the waves, surfing in Malibu or Santa Monica.

On Instagram @gigihop

On Instagram @gigihop

oceanup.com

oceanup.com

Green Bliss Eco Spa

The owner goes to great pains to find eco-friendly products for their clients at this blissful spa. Everything is natural, good for the skin and earth friendly, from bamboo robes to their scrumptious treatments, and they even serve organic champagne and hors d’oeuvres for special occasions. A relaxing, eco-friendly day of pampering.

greenblissecospa.com

green-bliss-eco-spa-treatmentgreen-bliss-eco-spa-facial

STAY
Venice Beach Eco Cottages

Bypass the hotels and instead opt for the green alternative.  Live like a local at the cozy Venice Beach Eco-cottages. Eco designer, Kelly LaPlante, installed Eco-conscious materials, like a hot tub made of recycled plastic milk jugs, used reclaimed wood furniture, and low VOC paint, as well as displaying local artwork. And only 4 blocks from the ocean! They even donate 3% of their proceeds to charity.

447 Grand Blvd.
Venice, CA 90291

(866) 802-3110

www.venicebeachecocottages.com

Staud_071128_018

On Instragram @gigihop

On Instragram @gigihop

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

To follow Judith Jones:

Blog: www.gourmetravelista.com

Facebook:

https://www.facebook.com/GourmetTravelista

https://www.facebook.com/JudithCubasJones

Twitter:  @JudithIJones

Instagram: judithijones

13 mars 2014

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – MINACREW par HÉLÈNE

MINACREW

Ça y est on y est !

Ben oui vous sentez pas la température se réchauffer, les terrasses pulluler et les allergies au pollen proliférer? Mais oui, le PRINTEMPS C’EST MAINTENANT!

Adieu « oversize coats », « sweat-shirt à message » et « bonnet en mohair », hello « robes légères », « décolletés » et « matières sensuelles ».   Rendez-vous à une terrasse du Marais avec une Fashionista biberonnée à la mode féminine et romantique dont le slogan pourrait être « DRESS IS MORE ».

Dans la famille Lempicka, je demande une des 3 filles : Lauren Leslie, qui lance tout juste sa propre marque exclusivement dédiée aux robes: MINACREW.

Le nom de la marque est un clin d’oeil au film romantico-fantastique gothique de Francis Ford Coppola « Dracula » dans lequel MINA est une petite « vampirette » en costume et dentelle (Twilight n’a qu’à bien se tenir). Pour ce qui est de la « CREW », il suffit de la reconnaitre parmi les muses du Look Book shoot : Inna Modja et Clémentine Levy, entre autres.

MINACREW_03

MINACREW_dress

Et dans la catégorie « le prix de la plus jolie robe Smile and Save the Planet », on adore la capsule de robes réalisées avec des tissus anciens chinés puis retravaillés avec talent : cotons brodés, détails de dentelles, poches et parfois ceinture en bakélite vintage des années 20, chaque robe est unique, numérotée.

Alors comme dirait Snoop : « Dress it like it’s hot, Dress it like it’s hot, Dress it like it’s hot ».

La collection Printemps-Ete 2014 sera disponible chez Wild, 18 rue saint sulpice à Paris.

Et on peut suivre les aventures de MINACREW sur facebook.


Lauren Leslie - Mina Crew

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: C’est quoi « être green » pour toi?
Lauren Leslie : Mes parents le sont depuis toujours donc j’ai grandi dedans depuis toute petite.

Tu te rappelles de ton « green coming out »?
Ça a été toujours naturel pour moi, mais avec le lancement de ma marque c’est de plus en plus fort.

Quels sont tes 3 principaux gestes green ?
- Ne pas laisser couler l’eau.
- Éteindre la lumière en partant.
- Trier ses poubelles.

Qui est ta muse glam green ?
Stella McCartney, surtout pour les accessoires.

Ton gourou au quotidien ?
Wikipedia : on peut tout savoir, à n’importe quelle heure.

A quoi tu carbures ?
Au champagne, au fromage… Et aux copines!

Tu as un jardin secret ?
Oui et c’est secret, bio mais secret.

Le super pouvoir que tu aimerais avoir pour sauver la planète ?
Pouvoir nourrir la terre entière, comme dans ce dessin animé qui s’appelle « tempête de boulettes géantes » où il pleut de la junk-food, sauf que je le ferais avec des produits sains. Ça s’appellerait « Tempête de boulettes géantes : la revanche des fruits ».

Où se trouve ton coin de paradis perdu ?
Moi j’adore Paris et surtout les petites rues du Marais, même si c’est pas si perdu que ça.

Ta bible ?
J’ai une très grande collection de bouquins de mode.
Mes deux derniers favoris:
- une biographie de Madeleine Vionnet, virtuose de la robe ;
- Rose Bertin, couturière de Marie-Antoinette et modiste avant gardiste du XVIIIème siècle.

Le film qui t’a marqué ?
J’adore les films de costume. « Marie-Antoinette » de Sofia Coppola pour n’en citer qu’un.

Le morceau de musique qui te donne le « Smile »?
N’importe quel morceau des Beatles.
D’ailleurs, Il y a deux questions que j’ai toujours adoré :

« Tu es Chat ou Chien »? Et « Rolling Stones ou Beatles »? (NDLR: ca sera notre question bonus MINACREW)
Ben moi je suis Chat et Beatles.

À quoi es-tu addicted ?
Aux chats. Le mieux ce sont les vidéos de chatons.

Quel est ton uniforme de la saison ?
Une robe « MINACREW » bien sûr.

Ton mantra ?
J’ai un mantra qui m’a été donné à l’occasion d’une initiation à la méditation transcendantale. C’est un mot que je dois garder pour moi et que je me répète à certaines occasions.

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?
C’est d’aller à la campagne et de marcher pieds nus sur la pelouse.

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?
Il suffit de regarder les infos et ça fait réfléchir…

24 février 2014

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – CHICO SHIGETA par HÉLÈNE

Pour 2014 vous vous étiez juré « Amour, Green et Beauté  » non?

Si si, rappelez vous juste avant de se souhaiter « Sex, Drug & Rock & Roll » autour de minuit et avant de vociférer « Gueule de bois, Aspirine & Détox  » le lendemain matin.
Donc pour vous accompagner dans vos bonnes résolutions (détox, on a dit, lâchez tout de suite cette part de galette des rois, la saison est finie ! ) on vous a dégoté pour la première interview « Some like It Green » de l’année notre nouvelle chouchou de la beauté : Chico Shigeta ! Ce nom vous paraîtra déjà familier si vous êtes déjà une beauty addict, ou si vous vous appelez Sofia Coppola ou Isabelle Adjani pour faire un peu de name dropping. Non, pas Chico de « Chico & Roberta » (amis de la lambada bonjour), mais Chico aux Mains d’Or (ce qui n’a rien a voir avec Édouard aux mains d’argent).

Japonaise, francophile, originaire de Shizuoka (au Japon), Chico est tombée dans la marmite de la beauté quand elle était petite, puisqu’elle a grandi dans un salon de bien être où le « druide » était sa mère, et c’est dès 5 ans qu’elle est initiée aux secrets du massage. Elle prolonge ses connaissances en s’initiant au massage énergétique, sorte de réelle psychanalyse du corps par le toucher, chaque méridien du corps étant associé à un organe. Elle complète ensuite sa recherche du « bien être perdu » par l’apprentissage du Shiatsu et de l’osthéopathie, puis après son arrivée enfin France il y a 15 ans, par la découverte de la naturopathie et de l’aromathérapie. Finalement, en 2004 elle fonde sa propre méthode de « Coaching Vitalité », et lance sa marque de cosmétique éponyme made in France.

Ci-dessous le Showroom et une sélection de produits Shigeta.

Golden Drops Shigeta

Showroom SHIGETA

Attention, article détox. On se relaxe. On écoute ma voix, rien que ma voix. Je vais vous divulguer dans un instant la quintessence du « Coaching Vitalité ».

À 4, vous allez adopter ces quatre nouvelles habitudes quotidiennes qui vont booster votre bien-être et doper votre « smile ».
1. Les plantes sont nos amies, il faut les aimer aussi. Alors oui aux huiles essentielles (j’ai moi même craqué sur le sérum golden drops, potion magique à base de rose et santal ) aux eaux florales & tisanes.
2. L’auto-massage.
3. On mange de manière saine. Et le retour du Burger King en France n’est pas une raison pour laisser tomber nos 5 fruits et légumes par jour .
4. La respiration consciente. Aka les premiers pas vers le graal de la « pleine conscience » petit scarabée.

photo-10

Voilà, on n’est pas bien là tous les 2 ? À la fraîche, paisible, décontractés du temps?

Vous vous sentez déjà + Green, + Abfab & + in the Mood for Love ;) non?

Vous pouvez maintenant retrouver une activité normale. Et pour approfondir l’expérience :

- La ligne de cosmétique est disponible chez Colette –of course– ; et online.

- La méthode résumée dans un ouvrage « détox 100% vitalité »

- Et les séances au show room.
SHIGETA SHOW ROOM - 116 rue du Bac 75007 PARIS – Building C, 3d Floor
Du mardi au Vendredi de 14.30 a 19.00. Tel: +33 1 42 30 58 45

www.shigeta.fr

Chico Shigeta

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: C’est quoi, « être green » pour vous?

C.S.: C’est être en contact avec la nature.

Vous vous rappelez de votre « green coming out » ?
Je n’ai jamais eu de révélation, tout a été très naturel. Je suis japonaise et j’ai grandi dans cette culture animiste. J’ai toujours apprécié la nature et chaque soir je voyais ma mère remercier la lune par exemple. Aussi, dès l’adolescence j’utilisais des produits bio parce que ma peau était allergique aux cosmétiques traditionnels.

Quels sont vos 3 principaux gestes green ?
- donner du bonheur aux gens grâce à des produits sains, agréables… et efficaces.
- manger green, beaucoup beaucoup de fruits et de légumes ( je suis presque végétarienne, comme mon chat d’ailleurs qui est fan de smoothies et de yaourt au soja ;))
- je me soigne autant que possible sans médicaments, grâce aux plantes.

Le geste non-green dont vous ne pouvez vous passer ?
L’eye-liner.

L’action globale « green friendly » que vous admirez le plus, rêvez de mettre en place?
Je rêve de lancer un produit anti-uv qui ne vous fasse pas ressembler à une geisha mais qui protège vraiment des Uva et Uvb tout en étant bio.

Qui est votre muse glam green ?
Une japonaise qui s’appelle Jessica Michibata: mannequin, grande sportive et écolo. Nous avons développé une ligne de sels de bains ensemble.

Votre gourou au quotidien ?
Ma mère, qui tient un salon de bien-être au Japon.

Est-ce que « l’organic » peut être « orgasmic »?
L’organique c’est l’essentiel, c’est la vie et donc le sexe aussi.

A quoi vous carburez ?
À la musique.

Vous avez un jardin secret ?
Il est dans ma tête. Chaque produit est un voyage dans un jardin botanique.

Le super pouvoir que vous aimeriez avoir pour sauver la planète ?
J’aimerais avoir une porte pour pouvoir aller partout. Comme le chat Doraemon, un dessin animé japonais qui sort cette porte magique de sa poche ventrale.

Où se trouve votre coin de paradis perdu?
Ici. (NDLR: Et on comprend avec l’ambiance très zen du bureau, mur végétal, musique jazz et une jolie vue sur la Tour Eiffel et les Invalides).

Votre bible ?
« Fit for Life » – Harvey Diamond.

Le film qui vous a marqué ?
J’en ai beaucoup, mais j’aime « La Rose Pourpre du Caire » de Woody Allen.

Le morceau de musique qui vous donne le « smile »?
« My Baby don’t Care for Me » – Nina Simone
« Dancing in the Streets » – Martha Reeves
« Sambou… Sambou » – Joao Donato
« Shout to the Top » – The Style Council
Et les massages sont en musique, avec une playlist adaptée pour chaque personne, généralement sans paroles. La musique accompagne aussi tout mon processus de création.

À quoi êtes vous addicted ?
Le chant et la musique. J’ai fait 10 ans de piano parce que ma mère voulait que je garde la souplesse des doigts.
Aujourd’hui je m’épanouis avec mes cours de chant.

Quel est votre uniforme de la saison?
En ce moment, soie et cachemire.

Votre mantra?
J’apprécie chaque soir tout ce qu’on m’a offert . La gratitude est importante pour moi. Je fuis la vanité, elle brouille la lucidité.

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?
En s’amusant et avec des idées sincères.

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?
La gratitude.

13 février 2014

WANTED: NICO par ISABELLE

Fondée par deux soeurs, l’une à la création et l’autre au développement, « Nico » est en grande partie made in Paris. En la découvrant j’ai évidemment pensé direct à « I’ll be your Mirror  » , ce qui fait toujours du bien, puis j’ai été touchée en plein dans le mille par la collection, composée de tees et sweat shirts aux inclusions transparentes, jeux de découpes, motifs faussement géométriques, le tout dans des matières naturelles triées sur le volet.

Si vous avez envie d’acheter local, retrouvez Nico chez Merci et Nouvelle Affaire, à Paris. La marque est également présente dans une trentaine d’autres points de vente dans le monde. http://nico-shirt.com

Nico-shirts

Nico Sweatshirts

Nico Sweatshirt et Chemise

Nico-Sweatshirts2

29 janvier 2014

TWO GREEN DAYS IN BANGKOK par HÉLÈNE

bangkokByNight

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
two-greendays-in-bangkok
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

After San Francisco, here’s a new City Guide! We’re super happy to welcome our first guest writers: Karo & Franz, to guide us through Bangkok greeness. And as they’re the best to describe themselves: « What do you get when you combine a Belgian kitesurfing/ted.com/nutela-addict civil engineer with a globe-trotting “wanna-be-Ecuadorian-and-17-years-old-forever” chick? For starters, a couple who fought to name their son either Hyppolite (his choice) or Dieguito (her’s, duh!), so had to settle on a Thai name. Sorry little Khun Tawan; yes, we know you will thank us with all those tattoos before your fourteenth birthday… But more importantly, you get fun times and a life played to the soundtrack of that awesome song from Les Bronzés Font du Ski! On est Belges et on a la frite! »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Who says Bangkok is all about red or yellow shirts? Delve into its bustling chaotic alleys, markets and soi’s –small street in Thai– and you will see enough hipster-inspired moustache-laden shirts to make any Williamsburger get (even) pale(r) with envy. Yep – the capital of Thailand is becoming more green, more artsy, and more trendy/fashionista by the nano-second. Slow-drip coffee roasting vendors are popping up everywhere, fighting spicy sausage sellers for space between the potholes on so-called “pavements”; more and more sexy Thai chick’s are adopting the “Steve Urkel” look, leaving you (and your boyfriend!) with “torticolis” as you check them out and wonder what genetic god blessed the women of this Kingdom with such good looks that wearing granny jeans and pocket protectors makes them look even hotter than usual; and pop-up art events in “dive-bars” with cool sounding cocktails served in mason jars are also mushrooming about town.

FRIDAY NIGHT

- 7pm – 9pm: Shopping & Drinking @ Talat Rot Fai

Talat Rot Fai Bangkok What? You decided to start a troll collection to rival your little sister’s collection from the 80s? You want a vintage Vespa scooter in the perfect aqua blue so you really stand out next to tuk-tuks amongst the traffic madness? You want to buy an old leather purse that clearly belonged to a Chiang-Mai Betty Draper grandmother in the forties? And you want all of that sold to you in sweet flea market style by vendors who look like the Thai version of the Girl’s cast, tattoos of houses peeking out of their shirts and all. At night? Well you can do all that at Talat Rot Fai BKK’s night “vintage market”. This market is a must if you want to feel good about saving the planet even though you are actually shopping (buying your 23rd pair of old converse is recycling right?) all whilst people-watching and grabbing drink(s) at one of the vintage VW vans turned into disco bars, parked on the side of the stalls and selling cheap cocktails galore.
Info: https://www.facebook.com/taradrodfi

P4062463

- 10:00pm: zzzzz @ Bangkok Tree House Hotel

If I tell you that there is an eco-friendly “treehouse” hotel, that is surrounded by plants, exotic lizards, birds, fireflies, cicadas, butterflies, where you can sleep in a bamboo “nest” with the starry sky your only roof and the only ones peeping at you as you bathe away in your outdoor shower are the palm trees (and maybe a couple of geckos)… and that it happens to be literally in the center of BKK (and can only be accessed by boat and on foot) will you believe me? Well, I bet you a bottle of Moet that it exists so go check out this one of a kind Bangkok Tree House hotel, spend a heavenly night there and you’ll thank me later with the bubbles.

Bangkok Tree House Hotel


SATURDAY

- 8am – 1pm: Discover BKK on two wheels

Ahhh biking. It’s green, it tones your bod, it makes you look totally in for those cute fixie-crew dudes you have as friends on facebook and – organic cherry on the gluten-free carrot cupcake – it happens to be the utmost BEST way to discover BKK. Book the historical city tour with Follow-Me Bike Tours (www.followmebiketour.com), and you will be propelled on an unforgettable voyage of sites, smells, colors, and eclectic encounters. It will lead you through the back alleys of china town, through flower and vegetable markets where you can stop to taste some of the most vibrant fruits you’ve ever tasted (or weird looking doughy things you will never want to know the origin of), and past the breathtaking must-see tourist sites. You’ll get to see where the kids play after school in their uniforms, where the old ladies gossip, where the monks hang their clothes to dry and where the young men lounge around playing cards for money (illegally) or where ice cubes are made.

Bangkok streets

Chatuchak Weekend Market


- 2pm- 6pm: Discover Chatuchak Weekend Market

This 15,000 stall market is infamous for the variety of good you will find for sale here, as it sells much more than your usual “my auntie went to Thailand and all I got from her was this stupid t-shirt” paraphernalia; you can literally buy everything under the sun here (and yes, wear sunscreen cause you will be under the sun) from religious Buddhist amulets to live puffer fish. But Chatuchak also happens to be a treasure trove for cool handmade clothes, jewelry and other sweet little treasures. For example, head to Hey Pilgrim!” in section 2 where you can get that adorable nephew of yours the cute hand-made, Thai-designed/produced top with a bear donning an eye patch, which every 2 year old clearly dreams of owning.

Anyway, you’re tired and hot from biking across town and need an organic fresh coconut ice-cream served in the actual shell? Or you want to sit in a little happening bar with a cold Singha, eating roasted fava nuts? Well you know you can find everything at Chatuchak so enjoy the marvelous food stalls as well. [Info: http://www.chatuchak.org/ and http://www.heypilgrim.com/ ]

Pilgrim chatuchak Bangkok

chatuchak-market-bangkok

- 8pm & Later: Dinner & Drinks @ Smith Restaurant & WTF Bar

Excellent restaurants, which also happen to be trendy + ethical – proudly proclaiming their “nose-to-tail”/farm-to-table menus – are proliferating in BKK. Head to Sukhumvit to eat at Smith and enjoy both the vibe and “humanely treated” selection of meats. Because yes, it seems that the organic locally sourced calf tongue you just ate apparently came from a baby cow that was treated “humanely” just before it landed on your plate; bon appétit.

Afterwards, head to WTF Bar (obviously an acronym for “What the Fuck”) for their poetry night or to dance to Isaan* mixed tunes in the street whilst drinking a craft beer . Then walk across to Opposite WTF to check in on an exhibition by local Thai artists.

*Isaan: Northeastern region of Thailand

[Info: http://smith-restaurant.com/ & http://wtfbangkok.com/ & http://oppositebangkok.com/ ]

SUNDAY
- 11am: Brunch

In the growing trend of Bangokian’s love of artisanal coffee and NY style brunches, Rocket Coffee Bar is the newest and hippest kid on the block. Your espresso can come from Burundi or Ethiopia; the choice is yours, but it will be very strong and good. This new place is so hip you will probably have to wait for a table, but hey, what the heck – there is a DJ mixing tunes whilst your egg is poaching so it can’t be that bad.

rocketCoffeeBar-Bangkok

rocket coffee bar - bangkok


- 3pm: Best massage of your life

Where? Everywhere. No need to go to over-priced fancy-shmanzy spas, you will get your blissful massage in any of the dozens of place lining any street you are walking on. If you happen to be a snobby
enter the country of your choice here who refuses to take off his red pants to don the light little pajama-style outfit you must change into for the full body massage, well then, take off your moccasins and have an unforgettable foot massage instead. (Tip: a two-hour massage is NOT too long).

AND IF YOU WANT TO ESCAPE THE CITY…

bangkok beach thailand

Jump in a car/mini-van/taxi and head West to the peaceful beachside fishing town of Pak Nam Pran, about 3hrs away. It’s 1 million and 1 times nicer than its more popular sister city Hua Hin. Stay in one of the 2 rustic thatched huts in the cute garden at Pranberry Bed & Breakfast and then head to the beach to (a) try kite-surfing or (b) drool at the kite surfers or (c) all of the above if you are a good multi-tasker. No wind? No problem – head to the brand new fun Kite Cable Park 10 minutes away from the beach where you can wakeboard, stand-up paddlesurf or just enjoy drinking cold beers at the “island-bar”, watching the sun go down whilst the locals show off their tricks.

https://www.facebook.com/pranburicottage and http://www.kitecable.com or http://facebook.com/kitecablethailand For excellent kite surfing, course head too: http://www.airstylerskiteschool.com

29 janvier 2014

VOUS PRENDREZ BIEN UNE PETITE COUPE ? par ISABELLE

coupe-menstruelle

La petite coupe s’est cachée dans cette image. Sauras-tu la retrouver ?

Vous avez peut-être remarqué que le sujet des règles est de moins en moins tabou, Girls Have Periods à Paris commence à se faire remarquer avec humour et virtuosité (♥), The Period Store à New York fait un tabac. Mais avec les copines on n’a pas attendu ce nouvel âge du flux décontracté pour en parler. C’est donc lors d’une discussion typique de filles, que l’une d’entre elles me lance : « Quoi, t’es écolo, et t’as pas de Mooncup ?  »

Ultra cool et stylée, mais pas du tout green –saucisson/Mcdo étant la base de son alimentation–, elle a réussi à me donner envie d’essayer ce truc a priori pas très glam.

Blessée dans mon amour-propre, et surtout vraiment intriguée, j’ai couru chez Naturalia acheter une Mooncup. Et pour la première fois de ma vie j’ai attendu mes règles avec impatience.

Alors, j’imaginais une grande révolution, mais en fait, les règles, ça reste chiant et… chiant. Sauf qu’au moins, avec la petite coupe, on ne gaspille plus de coton, et c’est déjà un grand pas en avant. Bisous les filles !

PS. Je vous épargne les conseils d’utilisation, si vous lisez ce post vous saurez forcément lire le mode d’emploi fourni avec le petit instrument. Et la vidéo ci-dessous pourra vous offrir tous les arguments nécessaires !

16 janvier 2014

EUPHORIC GREEN JUICE par ISABELLE

spicy_euphoric_green_juice

Emilie is based in New York City, where she founded her own company: Glowing Communications, that connects people together, and gives a lot of lifestyle tips for a glowing life. This is why we have chosen to feature some of the « Glowing Recipes » here on Smile And Save The Planet.
This particular one, created by Nick Tiberio, is a juice you can make at home. It is simple, easy to make and offers great benefits: delicious, healthy, energizing, and, of course, environmental friendly, also perfect to defy the parisian winter! Enjoy.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ingredients (for 16 oz juice)

10 oz (300g) cucumber, 3 oz (100 gr) fennel, 2 oz (60 gr) spinach, half of a lime. Mix all the ingredients in a juice squeezer.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

About six months ago as I was creating small batch juice concoctions for One Lucky Duck here in Manhattan, I toyed with the idea of incorporating fennel into a green juice.

Fennel is known to contain anethol, an essential oil that has been proven to have a calming effect on the digestive system and is a superb anti-inflammatory. Moreover, fennel has been found to promote the release of endorphins into the bloodstream. What does this mean exactly? Fennel juice is a “feel good” cocktail stimulating our bodies and cultivating euphoric feelings! What a great way to start your day!

One afternoon, Emilie was lunching at Pure Food and Wine and decided to try my fennel, cucumber, spinach and lime juice blend. She was enamored by the harmony of flavors and it was this juice in particular that brought us together in glowing friendship.

I like to mix the fennel with cucumber as it is ultra-hydrating, keeping our hair, skin, and nails glowing and also a known cleanser on a cellular level.

The spinach is a excellent source of vitamins, minerals, and amino acids.

And the lime provides a touch of sweetness against the anise of fennel, also feeding the body valuable vitamin C to boost our immune systems.

Feel free to get adventurous with your own green juice blends. Every day when I wake up, I imagine my morning juice a blank canvas to create not only a nutrient dense refresher but also a work of beauty. Keep things seasonal and try to source locally. And most importantly, have fun with it. Keep your glow alive.

Nick Tiberio, Glowing Mixologist.

Photographs Frances Janisch for Glowing Communications. You can find the original post here.

11 janvier 2014

TWO GREEN DAYS IN SAN FRANCISCO par CAROLINE

two-green-days-in-san-francisco

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
two-green-days-in-san-francisco
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Green is the state of mind in San Francisco. Spending a few days in the Bay area comes with a friendly reminder that green is uber cool. Just hanging out on a normal day means seeing trees, parks, beaches, mountains, water…tons of cyclists, joggers and oh yes cable cars!
Welcome to the city where they speak the language of sustainability and freedom.


Day 1

Let’s say you arrive in the city on a Friday and decide to stay for the weekend. I would suggest you start “slow” and sleep at Hotel Vitale. I love this hotel for its zen vibe (wood, clean, minimal décor) and also because it’s right by the sea.

hotel-vitale-san-francisco

Start the day with either a jog or a long walk along the waterfront. Then go for a brunch at Plant Café Embarcadero (which is walking distance) and ask for a table on the terrace above the sea. Kale salads, green smoothies, it’s a bit of a vegan/vegeterian girl paradise. Then, moving on with your green immersion, go check the huge organic farmers’ market at the Ferry Building (which is a landmark and a must-see!). I would totally pack a little bag of fruits and nuts and then take the Ferry to Sausalito, rent a bike once there and check out the little shops in the area, as Sausalito is super charming (don’t miss “Low Tide” which showcases local artists, jewelry and design). You can also decide otherwise and head directly to Mill Valley for a hike. In that case, I’d suggest you rent an eco car (the hotel can help you to do that). Depending on your mood, you can check out Marin Headlands, Stinson Beach or Mount Tamalpais for a breathtaking view and outdoor experience.

The Plant Café, San Francisco

On your way back, you have to check the beauty of Cavallo Point (which by the way is Gold Level LEED certified and awarded « New Green American Landmark » by Travel & Leisure) and enjoy a massage (if you decide to do that, book ahead, like 3 days in advance) in their fabulous spa. They have some of the best therapists in town and it’s worth every penny. Being surrounded by nature and enjoying their hot pool is the ultimate treat.

cavallo-point-hotel-and-spa

Golden Gate San Francisco

Day 2: cycle and live like a local

Check out from Vitale, rent an Airbnb to feel at home and live like a local. Try to get an apartment in the Lower Haight so that you don’t miss the mythical vibe of this area. I mean, I always like thinking that’s where the Summer of Love took place. At the same time, the Lower Haight is part of Hayes Valley, which is THE place to be (fashion with an interesting edge, friendly and laid-back vibe, all things nice).

Rent a bike at Golden Gate Tours & Bike rental and don’t forget to ask them for a bicycle map of SF so that you avoid crazy hills!

bike-in-san-francisco

In the morning, go to Hayes and Octavia (the heart of cool) and taste one of the best juices in town from The Juice Shop truck on the esplanade by Ritual Coffee.

Cycle all the way to Grove and Divisadero and have breakfast at the Mill (gathering with all the hipsters crowd), the mecca of slow teas and coffees as well as homemade bread in town. Right next to it, there is the Farmers’ market every Sunday. Check it out and fill your backpack with an organic picnic for later. Then cycle to the Golden Gate Park, heading to the Japanese Garden, which is delightful.
I would suggest you don’t pass on whatever the De Young Museum has to offer and spend some time there.

The Mill San Francisco

The Mill (Photo: Aubrie Pick)

Then, maybe you go check The General Store on Judah, if you feel your legs can cycle there. And then all the way to Ocean Beach and enjoy your picnic there! If you’re not too tired push it up the hill to the Cliff House and have a drink. It is kind of cliché, but worth the detour for the grandeur of the view!

golden-gate-san-francisco

On your way back, time for a well deserved all organic massage at Earthbody on Laguna and Hayes (book ahead).

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Useful links

www.hotelvitale.com

http://www.ferrybuildingmarketplace.com/farmers_market.php

http://www.theplantcafe.com

http://togetherinfood.wordpress.com/s-f-farmers-markets-the-full-list/

http://lowtideclub.com/

http://www.parks.ca.gov/?page_id=471

http://www.cavallopoint.com/

https://www.airbnb.com/locations/san-francisco/hayes-valley

http://goldengateparkbikerental.com

http://deyoung.famsf.org/

http://shop-generalstore.com/

http://www.cliffhouse.com/history/index.html

http://www.parksconservancy.org/visit/park-sites/ocean-beach.html

http://www.earthbody.net/

Other cool green places/brands/places to check out:

Bar Jules www.barjules.com, Taste www.tasteteasf.com, Rainbow Foods www.rainbow.coop, Pressed Juicery www.pressedjuicery.com, International Orange spa – yoga lounge www.internationalorange.com, In Fiore perfumes www.infiore.net, Heath Ceramics coffee shop in the Mission www.heathceramics.com/home/pages/discover-heath/studio-stores/san-francisco.

11 janvier 2014

MANGER BOUGER par ISABELLE

En général on préconise le sport pour pallier à une alimentation trop riche. Mais dans ce post, j’aborde le sujet à l’envers : comment bien manger pour de meilleures performances sportives ? Il se trouve qu’une alimentation végétale, locale, et bio (donc « low impact », ça tombe bien) est de plus en plus recommandée. Mon niveau sportif est plutôt « touriste », mais je côtoie beaucoup d’athlètes chevronnés, avec qui j’échange énormément, car j’ai encore beaucoup à apprendre. C’est fou, la plupart ne veulent pas croire qu’une alimentation purement « plant based » améliore les performances. Pourtant, les athlètes vegan ne manquent pas, et s’ils sont de plus en plus nombreux, ce n’est pas pour copier le lifestyle de Queen Bey et JayZ ! Ils sont tellement balèzes que personne, à mon avis, n’ose leur demander où ils trouvent leurs protéines… Allez checker le site de Brendan Brazier, qui est incroyable et super inspirant, et celui de ce couple de Néo Zélandais qui a fait le tour de l’Australie en courant un marathon TOUS LES JOURS de 2013, ce qui fait 365 marathons de suite tout de même, tout en mangeant cru ET végétal… Ils ont l’air tout à fait en forme, et leur histoire est vraiment attendrissante. J’adore…

De mon côté, alors que je m’entraine surtout pour le plaisir, et que je choisis mon matériel pour ses qualités esthétiques et non pas techniques (on ne se refait pas), mes résultats ne sont pas si nuls : pour la seule compétition -triathlon- que j’aie jamais faite, je me suis agréablement surprise… Il se trouve que j’avais mangé 100% végétal les 10 jours précédents.

Donc, manger pour mieux bouger, ok ? Mais s’il faut se morfondre à manger des trucs pas bons, ou se priver à faire un régime, au secours ! Donc voici un post très subjectif, ponctué de quelques #instafood dans lequel je fais part de mes découvertes alimentaires, qui me font plaisir, et qui font avancer mieux la machine.

petit-dejeuner-sport petit-dejeuner-vegan

Ci-dessus, deux petits déjeuners composés de fruits (dont avocat) frais et secs, et de noix et graines,. Ils n’ont l’air de rien mais c’est absolument délicieux, sans sucre, pour fournir de l’énergie sur le long terme.

- La puissance du végétal : les aliments d’origine animale (viandes, laitages, oeufs) sont-ils mauvais pour les performances sportives ? Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c’est que les fruits et légumes contribuent vraiment à préparer et à réparer après l’effort. Surtout en cru, ils compensent les pertes minérales et apportent une grande quantité d’enzymes qui évite de puiser dans le capital musculaire à long terme (explications ici). D’autre part, le corps maintient naturellement un PH légèrement basique pour bien fonctionner. Or, tous les aliments animaux sont acidifiants, l’activité sportive étant elle-même très acidifiante, ce n’est pas la peine d’en rajouter une couche ! Cela demande beaucoup d’énergie pour réguler le PH, autant l’économiser pour mieux avancer. Les fruits et légumes, surtout verts, sont en revanche alcalinisants pour la plupart.

- Les protéines veggie : elles se trouvent partout ! Presque tous les légumes en contiennent, mais on en trouve en grande quantités dans les graines germées (plus que dans un steak, oui oui), les noix et amandes, les algues, les légumes secs dont les pois chiches (miam), les lentilles, le soja bien sûr, les graines de chanvre à saupoudrer partout (chez Un Monde Vegan), les graines de lin, la prodigieuse quinoa… J’ai appris à germer moi-même mes petites graines, c’est beaucoup plus facile que ça en a l’air, et c’est très bon (alfalfa, mungo, radis…). Ci dessous, mes snapshots de graine germée de haricot mungo (communément appelé pousse de soja) et ma délicieuse salade fenouil / carottes / algues / graines de lin.

germe de haricot mungo - proteine végétale salade-fenouil-graines-delin-algues-nori

repas vegan et sportif proteines de soja

Ci-dessus,une assiette hyper chargée en protéines (quinoa, pois chiches, graines de courges) et des protéines de soja brutes.

- Les trésors des algues : ceux qui adorent les makis sont en fait complètement fans de Nori, qui peut servir d’assaisonnement sur beaucoup de plats, je les coupe en petits morceaux, c’est à tomber par terre. Les laitues de mer ne sont pas mal non plus. Je n’ai pas essayé la chlorella, mais la spiruline en gélules (60% de protéines – contre 30% pour le steak-, et de nombreux minéraux) fonctionne bien. Ce qui me gêne c’est son goût, pour moi ça pose un problème de me forcer à manger un truc pas bon, même en gélules…

- Le piège de l’index glycémique : l’apport glucidique est la clé de la caverne d’ali baba des sportifs, et pour ma part je ne suis pas encore tout à fait au point. Comment optimiser son apport en énergie, sachant que la digestion en prend beaucoup ? That is the question. L’erreur classique quand on passe au régime végétal, est de remplacer les rations d’origine animale par des rations les glucides lents (carbohydrates = pâtes, riz, etc). L’amidon transformé entraine en fait une augmentation de la masse graisseuse au lieu de la masse musculaire : ça fait de jolies fesses rondes, mais ce n’est pas très pratique pour courir vite. Donc un apport minimum est plutôt souhaitable -en tout cas pour moi-. En revanche, l’avant-veille d’une compétition, on peut se lâcher sur les pâtes, puis la veille au soir, en manger raisonnablement. Surtout j’évite la tomate, qui est acidifiante lorsqu’elle est cuite.

- Juste avant l’effort : Il faut manger des « sucres lents », en quantité raisonnable, maximum 3 heures avant. Dans un bol, je mélange du riz avec des fruits secs, et un peu de lait de riz, d’amandes ou de soja, mais il existe plein de recettes home made (ou pas), y compris pour des barres de céréales. Parfois lorsque je me couche tard, je mange mon mélange à 5 h du matin, et à 10 heures le lendemain me voilà prête pour aller courir, c’est très utile parfois de faire la fête !

- Pendant la compétition : Si on fournit plus de 20 minutes d’effort, il faut prendre des mini rations chargées en fructose, des gels magiques, concentrés d’énergie spécialement conçus pour les efforts longs. Le jour J, j’avais un peu merdé en choisissant une marque PAS BIO qui n’a pas été très sympathique avec mon estomac. Depuis j’ai testé les gels BIO Punch Power qui sont top (à acheter au Triathlon Store où on est super bien conseillé).

Ci dessous les gels Speed’Ox Bio, et mon menu idéal de pré-compèt : pâtes bio, fenouil et oignons cuits dans un peu d’huile d’olive, assaisonnement aux algues.
speed-ox-punch-power 9a00665cb9a511e2852e22000ae90903_7

- Le mystère du citron : cet aliment ultra acide, une fois assimilé, devient ultra alcalinisant… Je bois des litres d’eau citronnée, de préférence à jeun le matin (mais pas juste avant l’effort quand même).

- La magie du chou (ci dessous salade de chou + lentilles pré-germées) : le chou est incroyablement riche en minéraux, dont du fer, très important, en calcium, en vitamines, et anti oxydants, il est donc un allié parfait du sportif. À manger cru en salade comme dans cette recette.

salade-chou-lentilles-pre-germees lemon-curcuma-turmeric

- Le pouvoir du curcuma (ci dessus, dans de l’eau avec du citron) : alcalinisant, hyper digeste, et même un protecteur intestinal, ce puissant anti cancer aide à la reconstruction cellulaire, entre autres bénéfices. On peut le consommer en poudre comme une épice, dilué dans l’eau chaude comme du thé, ou frais pressé en jus centrifugé, en compagnie de pommes, carottes, ou autres trucs cool.

- Les chia seeds, panacée ou bullshit ?Photos ci dessous – prononcez Tchia, s’il vous plait :

5f3785dacc7111e2a61722000a1f9d6d_7 petit-dejeuner-chia-seeds

Ces petites graines noires ou gris clair sont très à la mode chez les « New Age », je n’ai donc pas pu m’empêcher de tester. D’une texture visqueuse lorsqu’elles sont en milieu humide, je les saupoudre un peu n’importe où, ça craque sous la dent, mais ça n’apporte pas grand chose d’un point de vue gustatif. Si elles peuvent me permettre les mêmes prouesses que celles du Peuple Tarahumara d’Amérique du Sud, et bien allons-y.  En tout cas il ne faut pas en abuser, croyez moi…

- La boisson miraculeuse :

acai-berry-sol-semilla acai-berry-sol-semilla-purple

Pour les entrainements je concocte une boisson isotonique home made (eau filtrée, un peu de sel, du miel ou sirop d’agave, 20% de jus de fruit frais -pomme et/ou carotte-, de l’acérola) à laquelle je rajoute de la poudre d’Açaï : découverte au Paris Vegan Day, ce super aliment, concentré de poudre violet sombre, anti-oxydant et tonique, s’achète chez Sol semilla. J’ai noté une nette amélioration lors de mes entrainements, que ce soit natation ou course à pied.

Voilà, tout ça peut paraitre un peu rébarbatif, mais c’est passionnant lorsqu’on a mis le nez dedans. Et il y a encore mille autres choses, j’en découvre de nouvelles presque tous les jours. Manger végétal, c’est tout un lifestyle, et ça prend (un peu) de temps et de réflexion. Alors, pour tous ceux qui n’ont pas envie de faire eux-mêmes le contenu de leur assiette, promis je ferai bientôt un post de restaurants à Paris.

En tout cas, ce sont ici des réflexions personnelles, et je ne veux rien prouver, peut-être juste ébranler cet espèce de truc gravé bien profond dans nos inconscients collectifs : « la viande rend costaud ». Et la soupe fait grandir, n’est-ce pas ! Pour moi l’alimentation est un choix presque intime, même si les conséquences sur notre santé, l’environnement, les droits des animaux, sont colossales. Alors, tous en plant-based ? D’abord il ne faut pas passer d’un extrême à l’autre, et puis, que serait notre patrimoine gastronomique, en version végétalienne ? Au secours ! Les Ayatollah Vegan (j’en ai rencontré quelques uns) me font très peur, je préfère donc rester « flexitarienne » : vegan au jour le jour, avec des exceptions. En revanche, avant un gros événement sportif, pas question de faire des écarts ! Et je continue, pensez à moi bien fort le 2 mars, car je courrai le semi marathon de Paris. Fingers crossed. Youhhhhouuuuu le mélange de trouille et d’excitation !!!!

PS. Je mange tellement de graines que mes amis me surnomment « le moineau ».

6 janvier 2014

WANTED: NUBIO, JUS PRESSÉS MAIS PAS PRESSURISÉS par ISABELLE

nubio-coldpress-juice-jus-detox

Hello 2014 ! Hop, la fête est finie, on a rangé la galette, on se pose avec deux crans en plus sur la ceinture et des poches sous les yeux, quelques bonnes résolutions en route. C’est là qu’arrivent à point -et livrés à domicile-, les jus Nubio. Ce concentré de pure greenitude est raw, local, pressé à froid, bio, vert, frais, super healthy, emballé dans le plus écolo des plastiques -P.E.T. recyclé-, et surtout trop trop bon ! La cure « Nouveau départ » répondra parfaitement à nos aspirations détox de saison. Un seul jus équivaut à une grosse salade et peut remplacer un repas : ceux qui n’ont même pas le temps de manger feront d’une pierre deux coups.
Voilà, vive 2014, bonne année, et surtout bonne santé, les amis !

Les cures se commandent sur  www.nubio.fr.

21 décembre 2013

CONSCIOUS CHRISTMAS WISHLIST par ISABELLE

Si, comme moi vous faites vos courses de Noël APRÈS le dernier moment, voici une petite liste qui pourrait vous donner quelques idées green et stylées.

À offrir à des mains délicates :
Le vernis à ongles presque 100% naturel, aux couleurs démentes, Kure Bazaar / 16€ / Au Bon Marché, ou sur Bazar Bio.

Kure-Bazaar-vernis-scandal

À offrir à un joli cœur :
Les porcelaines fabriquées artisanalement à Paris, mention spéciale pour les coupelles à messages « Amour », « Amitié », etc. On peut emballer dans de sublimement simples boîtes en bois cintré / à partir de 10€ / Le Petit Atelier de Paris, 31, rue de Montmorency, Paris 3ème

le-eptit-atelier-de-paris

À offrir à de jolies fesses :
Selle Brooks en caoutchouc bio et tissu bio / 145 € / Bicycle Store, 17, boulevard du Temple, 75003 Paris.

selle-brooks-caoutchouc-bio

À offrir à des pieds sensibles (= qui veulent pas faire de mal aux animaux) :
Loafers BRUBECK Red Nude / €149.00 / Good Guys

Brubeck_Red-Nude-good-guys-vegan

À offrir à des pieds frileux :
Chaussettes archiduchesse en coton pas bio, mais fabriquées en France. Une façon de lutter contre la désertification du patrimoine industriel français, beaucoup plus efficace que d’aller brandir une banderole dans la rue. Porter des archiduchesses à ses pieds, ça c’est la révolution ! Et oui, j’ai un faible pour les chaussettes roses. / 16 € / www.archiduchesse.com

chaussetes-archiduchesse-made-in-france

À mettre au bout d’un bras Vegan :
Sac Tartan Falabella / 1.130€ / Stella Mc Cartney .

stella-mccartney-tartan-falabella

À offrir à des yeux aussi grands que le ventre – oui ils sont aussi beaux que bio que bons -
Mast Brothers Chocolate / Chez The Broken Arm et à la Grande Épicerie du Bon Marché.

mast-brothers-chocolates

À offrir à un être sensible exclusivement vegan :
Moo Free – Chocolats – Chez Un Monde Vegan (attention site internet le plus cheum du monde) / 10,45€

moo_free_pralines_caramelises

Bonus, pour tous ceux qui font l’amour, pas les magasins :
On a toujours l’impression que les vegan n’ont pas une tronche à trop aimer le sexe, mais on peut se tromper. La preuve, voici une boite de 100 (oui c’est beaucoup, quand même) préservatifs vegan. Contrairement aux manteaux de Beyoncé, ces préservatifs ne sont pas faits avec des peaux de bêtes. En fait, ça veut surtout dire qu’ils ne sont pas testés sur animaux.

Enfin, pour arroser le tout, du champagne Fleury. C’est de loin celui que je préfère, il est bio et même biodynamique : il s’agit d’une agriculture qui ouvre tous grands les chakras de la terre -et donc du champagne lui même- Conséquemment, il est VRAIMENT très bon. La bonne nouvelle, c’est que le champagne est VEGAN ! Joyeux Noël, les amis ! <3

champagne-fleury-biodynamique

24 novembre 2013

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – VALENTINE GAUTHIER par HÉLÈNE

valentine-gauthier-portrait-illustration-IRG
Repérée il y a déjà trois ans et demi par la Smile Team alors qu’elle soufflait la première bougie de la boutique rue Charlot, Valentine Gauthier continue de nous épater avec son style unique et sa démarche « green ». Nous l’avons donc soumise à la question !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

some-like-it-green-questionnaire

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: quoi « être green » pour vous?

V.G.: Etre consciente.

Vous vous rappelez de votre « green coming out » ?

Pas de coming out à mon actif, c’est depuis toute petite.

Quels sont vos 3 principaux gestes green ?

Favoriser la qualité à la quantité,
Limiter la consommation de produits emballés,
Essayer de trouver les bonnes alternatives à chaque étape du développement de mes projets.

Le geste non-green dont vous ne pouvez vous passer ?

Utiliser un smart phone.

L’action globale « green friendly » que vous admirez le plus?

GREENPEACE qui démocratise l’information.

Qui est votre muse glam green ? »

Livia Firth.

Est-ce que « l’organic » peut être « orgasmic »?

Le sexe c’est green non?

A quoi vous carburez ?

Au sexe ou aux tic tac as you wish…

Le super pouvoir que vous aimeriez avoir pour sauver la planète ?

La télétransportation.

Où se trouve votre coin de paradis perdu?

À Cabo Polonio en Uruguay.

Votre bible ?

« Le deuxième sexe » de Simone de Beauvoir.

Le film qui vous a marquée ?

« The pillow book » de Peter Greenaway.

Le morceau de musique qui vous donne le « smile »

« No mic stand » de Thylacine.

À quoi êtes vous addicted ?

À mon fils, à l’art et à la bonne cuisine !!!!!!!!!!!

Quel est votre uniforme de la saison?

Teddy, Minijupe et mocassins.

Votre mantra?

« Life is too short for wearing clothes! ».

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?

De ne pas l’imposer.

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?

Le regard de nos enfants?

-
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
-
Collection A/H 2013/14 à retrouver dans la boutique, 58, rue Charlot, Paris 3ème. www.valentinegauthier.com
-
valentine-gauthier-collection-automne-hiver-2014

10 novembre 2013

WANTED: COLLECTION BOIS², WAITING/SÜN par ISABELLE

J’avais déjà évoqué Waiting For The Sün sur ce blog il n’y a pas si longtemps, mais je ne peux résister à partager ce nouveau projet ! Sur le salon Don’t Believe the Hype (dont la seconde édition, axée sur les savoir-faire, en fait de loin le plus intéressant salon de mode cette saison), j’ai découvert la nouvelle collection de lunettes intitulée BOIS². Magnifique. Les formes sont épurées et parfaites, le matériau très doux intrigue avec une très légère opalescence, et de minuscules incrustations se fondent dans une palette de tons neutres, noirs, bruns et beiges.

En fait, il s’agit du projet originel des deux créateurs de la marque, Julien et Antoine. Ce matériau ayant pris beaucoup, beauuuucoup de temps à développer, les deux lascars ont d’abord inauguré la création de leur marque, en 2009, avec une première collection qui a déjà séduit 800 points de vente dans le monde. Puis cinq ans de recherches ont abouti à une matière 100% recyclable et biodégradable : il s’agit de véritable sciure de bois, compressée dans une acétate nouvelle génération, composée à 70% de coton et de cellulose. Et, cerise sur le gâteau, tout est produit en France ! Quand je demande à Julien d’où vient ce souci pour le respect de l’environnement, il me répond tout simplement que c’est « dans leurs gênes ». Ces amoureux de la nature, et spécialement de la mer (Julien passe son temps à surfer les vagues atlantiques depuis tout petit) ne se posent pas plus de questions que ça, ils FONT, et puis voilà. Le but n’est pas de créer une marque « écolo », mais de concevoir des accessoires qu’on a envie d’utiliser, solides, agréables, bien manufacturés, et beaux. B.R.A.V.O.

WAITING-FOR-THE-SÜN-BOIS2


Et ce n’est pas tout, puisque chaque saison, la marque invite une personnalité du milieu créatif Parisien à venir faire reproduire ses lunettes fétiche. Le premier sur la liste est Anto Hinh-Thai, photographe et réalisateur, avec une paire ayant autrefois appartenu à son père, qui lui avait offert lors de sa première prescription d’ophtalmologiste, à 18 ans. Ironie du sort, Anto a
perdu les lunettes originales dans l’eau, en Normandie, lors d’un shoot pour Waiting for the Sün, une semaine avant l’arrivée des nouvelles…

www.waitingforthesun.fr

IMG_0002s

WaitingforTheSunxAntoHinThai

anto-hinh-thai

30 octobre 2013

CYRIL AOUIZERATE, «PEACE, LOVE, UNITY & HAVING FUN» par HÉLÈNE

Cyril-Aouizerate

On inspire, on respire. On inspire, on respire.

À la « Smile team » on est un peu en hyper ventilation depuis qu’on a rencontré Cyril Aouizerate. Faut dire que c’est un peu notre héros Cyril, notre Steve Jobs du fast-food et de l’hôtellerie, qui distille ni vu ni connu son message Green et Red dans ses projets.  Et le rouge et vert ce n’est pas pour le côté italien hein (ma que dici !) mais plutôt pour l’aspect écolo ET révolutionnaire.

Le chapeau melon a remplacé le col roulé noir, le projet est plus humaniste que technologique mais on retrouve la même vision d’un business idéologique… avec le côté « vegan » en cerise sur le cheesecake, sans matière animale et M.O.B. Made (du nom de son concept de fast-food).

Faut dire qu’il est tellement fort Cyril que non seulement toute sa famille, mais même son labrador s’est mis aux croquettes végétales. Alors il ne faudra pas s’étonner que ce génie urbain ait aussi réussi à nous faire redécouvrir Paris. Vous en train de guincher sur le toit de la Cité de la Mode et du Design Quai d’Austerlitz avec cette vue incroyable sur la Seine, et la bande du Baron et du Silencio aux platines c’est lui ; vous parti vous encanailler porte de Bagnolet au Mama Shelter, c’est encore lui. Et vous en mode « comfort food brunch» du dimanche au M.O.B. sans imaginer que ce MOB Dog deluxe à 8 € est aussi bon pour votre corps, c’est encore lui !

Et dire que tout a commencé grâce à Spinoza il y a 20 ans. So chic.

C’est en effet à une conférence sur Baruch de son petit nom, un de ses maîtres en philosophie, que Cyril rencontre le Jedi de la promotion immobilière : Alain Taravella président d’Altarea Cogedim (à ne pas confondre avec la Cogip, seuls les fans d’Edouard Baer comme moi pourront comprendre cet allusion à une émission culte de Canal + Message à Caractère Informatif) qui l’initie au secret du montage de projet et à l’entreprenariat.

Et c’est parti pour l’aventure du Mama Shelter avec  la crème de la crème dans la tribu : Serge Trigano en associé, Philippe Starck au design, Alain Senderens aux fourneaux, avec comme résultat un hôtel « design et de qualité  » ouvert en 2008 avec un prix défiant toute concurrence. Success-story, le Mama fait des « Bébés Shelter »: 2012 à Marseille, 2013 Istanbul, Lyon et Bordeaux, et en gestation : Lille et Los Angeles.

mama shelter

Aujourd’hui, le dernier venu, c’est M.O.B., comme Maimonide of Brooklyn. Maimonide pour le nom du philosophe et médecin du Moyen-Age qui l’a inspiré, et Brooklyn car c’est là que la nouvelle aventure est née avant d’arriver à la Cité de la Mode et du Design.

Restauration naturelle, ambiance cool et les classiques du fast-food en mode Green, ça change de la salade d’algue sur fond de Ravi Shankar que l’on associe avec les « restaurants végé ». On guette donc les prochaines ouvertures, à commencer par celle dans le nouveau World Trade Center à New York.

M.O.B.

Mais M.O.B ne s’arrête pas là, et continue à rendre tangible son idéologique du « vivre ensemble » en devenant un véritable « lifestyle ». Tu manges M.OB., tu vas bientôt dormir M.OB. Entre hôtel urbain et monastère laïc, les M.O.B. hôtels réuniront bientôt tout ce qui fait la « Philosophie Aouizerate » : qualité, design, mixité sociale et surtout prix ultra accessibles (oui Madame, oui Monsieur, une chambre pour la modique somme de 49€ !).

no-desease-that-can-be-treated-by-diet-should-be-treated-by-other-means

Alors on se M.OB.ilise tous ! Et on attendant de suivre les prochains projets du « Papa Shelter », on garde en tête la citation de Geronimo qui est présente sur son site :

« Quand le dernier arbre aura été abattu

Quand la dernière rivière aura été empoisonnée

Quand le dernier poisson aura été pêché

Alors on saura que l’argent ne se mange pas. »

M.OB. Brooklyn – 525 Atlantic Avenue – Brooklyn, NY 11217
M.O.B. Paris – LES DOCKS – 34 Quai d’Austerlitz – 75013 Paris

www.mob-usa.com

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

some-like-it-green-questionnaire

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Attention, nouveau rendez-vous sur votre blog préféré (n’est ce pas :)) !!!! Un questionnaire à la sauce « Smile Spirit » qu’on aurait pu appeler « Le questionnaire de Sprout », mais c’était pas hyper glam niveau prononciation, nous avons donc préféré le « Some like it Green » questionnaire (petit clin d’oeil à un de mes cinéastes préférés qu’est Billy Wilder). Et nous sommes fiers de pouvoir inaugurer cette nouvelle rubrique avec Cyril.

S&StP : C’est quoi « être Green » pour vous?

C. A. : C’est être un peu rouge aussi. Je ne vois pas le rouge tout seul, je ne « bois pas le vert  » tout seul, tout cela n’a de sens que si on le partage avec nos frères humains.

Vous vous rappelez de votre « Green coming out » ?

C’est mon histoire d’amour qui est mon « coming in » dans mon histoire verte.

Quels sont vos 3 principaux gestes green ?

- je me lave à la cruche avec très peu d’eau,

- je mange vegan,

- j’achète essentiellement des légumes locaux.

Le geste non-green dont vous ne pouvez-vous passer ?

La voiture et je suis contre le discours culpabilisant sur l’automobile par rapport à tous ces gens qui ont besoin de leur caisses pour aller gagner leur vie. La culpabilité est contre-productive.

L’action globale « green friendly » que vous admirez le plus, rêvez de mettre en place?

Plus vieux, je rêverais de créer une université libre comme à fait Michel Onfray à Caen. L’objectif serait de te remettre à niveau pendant un an sur sur les maths, l’anglais, l’histoire de France mais vue de manière positive au travers de personnages forts comme Napoléon ou Lafayette, et tout ça avec des professeurs incroyables venus de Harvard, Stanford…

Votre gourou ?

Pas de gourou mais un grand maitre de philosophie Yeshayahou Leibovitz, personnage complexe et aussi un des grands spécialistes de Maimonide (NDLR : le M de Maimonide), j’ai passé un an avec lui à étudier il y a 20 ans grâce à Emmanuel Levinas . Une époque studieuse et insouciante.

A quoi vous carburez ?

Un peu trop au café …et à l’amour qu’on peut donner et avoir des gens qui sont autour de vous

Vous avez un jardin secret ?

Un abricotier dans le jardin de ma mère qui a été fendu en deux pendant un orage et sauvé par mon père à force d’efforts, de patience. C’est l’objet qui a le plus de valeur pour moi. À les yeux, il s’agit d’un geste 1000 fois plus puissant que tous mes projets.

Le super pouvoir que vous aimeriez avoir pour sauver la planète ?

C’est de pouvoir envoyer des lettres de demandes à des dirigeants d’Etat qu’ils sont obligé d’appliquer quand ils ont fini la lettre.

Où se trouve votre coin de paradis perdu?

Chez ma maman à côté de Toulouse.

Votre bible  ?

Je pense à deux ouvrages:

- Pessoa, le livre de l’ intranquilité . Une bible laïque, la puissance de la mélancolie comme source de création et non de déprime:   Le livre qui définit le métier de l’homme pour moi qui est d’être inquiet. C’est un livre d’une puissance époustouflante de génie.

- Iceberg Slim: pimp,  les mémoires d’un maquereau. Un roman qui pour moi décomplexe les gens sur l’écriture. D’une puissance absolue, il aurait pu recevoir le prix Nobel de littérature.

« Et de l’animal que donc je suis » de Jacques Derrida comme déclic Vegan.

( NDLR : et dans le même registre le site de Cyril Aouizerate héberge une bibliothèque virtuelle du droit des animaux avec des textes magnifiques de Gandhi à Levinas en passant par Schopenhauer, http://bibliodroitsanimaux.voila.net)

Le film qui vous a marqué ?

Andrei Roublev de Tarkovski, un chef d’œuvre.

À quoi êtes-vous addicted ?

J’ai besoin tous les jours d’avoir une réflexion spirituelle pour déconnecter de l’urgence , de l’immédiateté du business …et le sexe en 2ème mais amoureux !

Quel est votre uniforme de la saison?

La barbe, le chapeau melon (ndlr de NYC) parce que c’est sérieux et les bracelets tibétains mais  je ne suis pas fétichiste, j’en porte beaucoup, de temps en temps je les donne.

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?

C’est d’avoir sans cesse à l’esprit la question du métier de l’homme. Être Green c’est être inquiet et connaître sa responsabilité.

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?

« S’il vous plaît! »

28 octobre 2013

MOOD: A HOUSE MADE FROM SALVAGED WINDOWS par ISABELLE

Lilah Horwitz est designer de mode ; Nick Olson, photographe, produit des « tintypes » (photos uniques sur un support de métal) avec un appareil qu’il a fabriqué lui-même. Lors de leur première « date », au sommet d’une colline de Virginie Occidentale, ils avaient rêvé ensemble d’une maison de laquelle ont pourrait admirer la nature dans chaque pièce. En 1212, Nick et Lilah viennent s’installer sur ce lieu même, et construisent leur maison avec des matériaux de récupération. La vie rêvée, avec trois bouts de ficelle. Mais, au fait, est-ce qu’ils ont internet ?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Lilah Horwitz is a fashion designer, Nick Olson is a photographer who specializes in tintypes taken with a camera he made himself. In 2012, Nick and Lilah set up and build a glass cabin in the mountains of West Virginia.

Via www.halfcuttea.com

22 octobre 2013

MOOD: WE ALMOST LOST DETROIT / GIL SCOTT HERON par ISABELLE

In october 1966 in « Fermi 1  » Atomic Power Plant, south of Detroit, a small nuclear reactor experienced a loss-of-coolant accident that leaded the fuel to melting, threatening population with a disaster. This song « We Almost Lost Detroit » was named after the John G. Fuller book published in 1975 that recounts the story of the nuclear meltdown. The plant was shut down in 1972 but a new one named « Fermi 2  » was built in 1985 and is still running today, and « Fermi
3  » is even being built right now…
The song appeared on Gil Scott Heron’s 1977 album, « Bridges ». It also contributed to the No Nukes concert and album in 1980. I love the following version, live. The voice and the melody are perfect. Gil was a King ♥.

It stands out on a highway
like a Creature from another time.
It inspires the babies’ questions,
« What’s that? »
For their mothers as they ride.
But no one stopped to think about the babies
or how they would survive,
and we almost lost Detroit
this time.
How would we ever get over
loosing our minds?
Just thirty miles from Detroit
stands a giant power station.
It ticks each night as the city sleeps
seconds from annihilation.
But no one stopped to think about the People
or how they would survive,
and we almost lost Detroit
this time.
How would we ever get over
over loosing our minds?
The sherrif of Monroe county had,
sure enough disasters on his mind,
and what would Karen Silkwood say
if she was still alive?
That when it comes to people’s safety
money wins out every time.
and we almost lost Detroit
this time, this time.
How would we ever get over
over loosing our minds?
You see, we almost lost Detroit
that time.
Almost lost Detroit
that time.
And how would we ever get over…
Cause odds are,
we gonna loose somewhere, one time.
Odds are
we gonna loose somewhere sometime.
And how would we ever get over
loosing our minds?
And how would we ever get over
loosing our minds?
Didn’t they, didn’t they decide?
Almost lost Detroit
that time.
Damn near totally destroyed,
one time.
Didn’t all of the world know?
Say didn’t you know?
Didn’t all of the world know?
Say didn’t you know?
We almost lost Detroit…

20 octobre 2013

WANTED: LES PRAIRIES DE PARIS / HOMME par ISABELLE

Je ne sais pour quelle raison j’adore les vêtements d’homme, d’autant plus depuis que les marques, longtemps frileuses, commencent à proposer des pièces vraiment intéressantes.

Agréable visite, donc, à l’ouverture du corner Homme chez Les Prairies de Paris. J’avais déjà eu un aperçu de cette première collection au salon Don’t Believe The Hype la saison dernière – la collec été 2014 que j’ai découverte il y a quelques semaines sera tout aussi bien, vous êtes prévenus–. J’ai adoré le sweat rayé (tout simple), les chaussures sont démentes avec un bout pointu et une forme idéale, la maille est top (le pull PAPER, rhooo) et l’imprimé blanc/bleu parfait. Ma chère amie Fanny et moi étions bien tentées de nous adonner au vestiaire masculin ! On ne se refait pas.

Et aussi, je précise :  une partie de la collection est made in France (entre autres la maille et le fameux sweat gris), pas plus cher que toutes ces marques qui se contentent de copier plutôt que d’être créatives – je ne nomme pas mais vous savez de quoi je parle–. Les matières ne sont pas à proprement parler organiques, mais souvent naturelles, simples, et bien sourcées. Donc Messieurs, vous savez où vous allez vous rhabiller cet hiver ! (Et moi aussi sans doute) Bisous xx

Les Prairies de Paris, 23, rue Debelleyme, 75003 Paris.


Gros plan sur la boutique, et les chaussures qui m’ont tapé dans l’oeil

LES-PRAIRES-DE-PARIS-BOUTIQUE-HOMME-SHOES

Le LookBook : Peter Von Poehl shooté par Thomas Lélu

les-prairies-de-paris-peter-von-poehl-thomas-lelu