MISERICORDIA
par ISABELLE

Misericordia c’est une histoire incroyable, presque un miracle, qui tient du surnaturel.

Je connaissais les produits, j’avais offert un tee-shirt en coton bio à « Monsieur M »,  j’aimais le style et j’avais suivi de loin cette marque un peu spéciale. Je ne réalisais pas à quel point Misericordia est un ovni dans la mode.

Je m’en suis rendu compte en croisant Aurelyen sur le salon Who’s Next. Ce garçon dégage quelque chose d’unique. Je l’ai donc rencontré, afin qu’il me raconte son aventure. Il y a presque 8 ans, Aurelyen alors professeur en école d’architecture a croisé Mathieu qui rentrait du Pérou, avec en tête un vague projet pour aider une école de couture à Lima. Il a foncé sans trop se poser de questions, s’est retrouvé dans des conditions extrêmes au milieu d’un bidonville, dans une famille élargie, à communiquer par gestes. Loin des préoccupations de tout parisien qui se respecte, sa vision du monde a totalement changé. Il est alors devenu péruvien de coeur, et voulait construire « quelque chose ».

Rentré avec 160 tee-shirts et 160 sweats fabriqués aux couleurs de l’école Misericordia, il provoque une exposition, tout est vendu. Puis c’est le premier salon de mode, où Misericordia rencontre un grand succès auprès des acheteurs des meilleures boutiques de la planète. L’atelier s’est développé de collection en collection, dans un mélange de rires, de fierté, de larmes et de persévérance. Aujourd’hui, il produit 15.000 vêtements par an, mais fonctionne toujours dans une ambiance familiale impliquant chaque intervenant à sa juste valeur. Puis le coton bio, cultivé au Pérou, a fait son apparition, non sans difficultés. Sa qualité n’en est que plus… exceptionnelle.

Très plébiscitée, la marque s’est imposée rapidement comme une référence. Aurélyen dit qu’il n’a pas fait exprès, mais son oeil est là, il a un sens du style très sûr, et le choc des cultures a fait le reste. Misericordia est une grande famille qui fabrique des vêtements « remplis d’émotion ».

Lorsque je lui demande quels sont ses gestes quotidiens pour sauver la planète, il me dit qu’il s’en fout, et puis se ravise en me sortant une longue liste, dont « manger moins de viande, plus de poisson pêché artisanalement, et plus local. Mais c’est plus facile au Pérou. »

Et à la question traditionnelle qui clôt les interviews de SASTP : « Pour convaincre la terre entière au développement durable : quel serait VOTRE ARGUMENT INFAILLIBLE ? », Il me répond : « Il suffit d’aimer la terre et de la regarder, pour être convaincu. Il faut regarder les autres, ne pas avoir peur des différences, et comprendre la beauté du collectif et oublier l’égoïsme des solitaires et des peureux. »

Miséricordia est une magnifique marque à (re) découvrir sur www.misionmisericordia.com et à acheter entre autres au Bon Marché, et chez Colette.

misericordia_sweart-shirt

Misericordia-1312

Misericordia 2655

KrisVanAssche_6791

misericordia-aurelyen-spring-summer-2010

VOIR TOUS LES ARTICLES DE ISABELLE

Une réponse à “MISERICORDIA”

  1. [...] cette article sur le site web de Smile and Save the Planet: http://www.smileandsavetheplanet.com/2010/02/misericordia/. See this article on the website of Smile and Save the Planet: [...]