HONORÉ DES PRÉS
par ISABELLE

Comme je m’en suis toujours vantée c’est plutôt par égoïsme que je suis (re) passée écolo. Pour entre autres préserver ma santé. Je suis évidemment au courant depuis longtemps de la présence de substances nocives et persistantes dans les parfums, et de la perméabilité de la peau. Malgré ces mauvaises nouvelles, j’aurais moins de peine à abandonner un chien sur l’autoroute que de laisser mon parfum. Il sent bon, je l’aime. Contrairement à ceux qui ignorent le danger, je me frotte consciemment au risque, mesuré, tout de même : dans les cheveux ou sur les vêtements, le plaisir est là sans trop d’inconvénients.

Mais le monde change. Un parfum bio est né, et même toute une collection. Les jus Honoré des Prés n’altèrent pas la santé de leurs utilisateurs mais ce n’est pas pour ça qu’on les portera.

On les aimera parce qu’ils sont beaux (Wallpaper ne s’est pas trompé), intelligents, et surtout, surtout, ils sentent bon.

Vous avez forcément déjà rencontré ou porté une des nombreuses créations de la belle Olivia Giacobetti. De grandes maisons font appel à son talent, c’est d’ailleurs elle qui a été chargée de parfumer la nouvelle Mamounia à Marrakech. Olivia, qui s’est adonnée aux parfums dès l’âge de 17 ans, est le nez exclusif et sans doute l’âme de cette nouvelle marque. Amoureuse de la nature comme de la ville -SA ville, c’est NY-, elle puise l’inspiration dans son quotidien et compose ses parfums comme si elle allait les manger.

Ils se nomment « Chaman’s Party », « Bonté’s Bloom », « Sexy Angelic », « Vamp à NY ». Mon préféré : « I love les Carottes », au beau logo noir + rouge battant, et la sensation de croquer dans un juteux légume du marché bio de Harlem, en mille fois mieux : il s’agit d’un véritable parfum, et c’est parti pour un long voyage.

www.honoredespres.com
Cup-Carotte-i-love-les-carottes-honore-des-pres

VOIR TOUS LES ARTICLES DE ISABELLE

Une réponse à “HONORÉ DES PRÉS”

  1. [...] Sort of Coal, les jeans Nu, Veja, Three Seven, Natural Glam, Green Factory, Absolution, Honoré des Prés et Valentine Gauthier nous font ainsi l’honneur de leur [...]