WANTED: COLLECTION BOIS², WAITING/SÜN
par ISABELLE

J’avais déjà évoqué Waiting For The Sün sur ce blog il n’y a pas si longtemps, mais je ne peux résister à partager ce nouveau projet ! Sur le salon Don’t Believe the Hype (dont la seconde édition, axée sur les savoir-faire, en fait de loin le plus intéressant salon de mode cette saison), j’ai découvert la nouvelle collection de lunettes intitulée BOIS². Magnifique. Les formes sont épurées et parfaites, le matériau très doux intrigue avec une très légère opalescence, et de minuscules incrustations se fondent dans une palette de tons neutres, noirs, bruns et beiges.

En fait, il s’agit du projet originel des deux créateurs de la marque, Julien et Antoine. Ce matériau ayant pris beaucoup, beauuuucoup de temps à développer, les deux lascars ont d’abord inauguré la création de leur marque, en 2009, avec une première collection qui a déjà séduit 800 points de vente dans le monde. Puis cinq ans de recherches ont abouti à une matière 100% recyclable et biodégradable : il s’agit de véritable sciure de bois, compressée dans une acétate nouvelle génération, composée à 70% de coton et de cellulose. Et, cerise sur le gâteau, tout est produit en France ! Quand je demande à Julien d’où vient ce souci pour le respect de l’environnement, il me répond tout simplement que c’est « dans leurs gênes ». Ces amoureux de la nature, et spécialement de la mer (Julien passe son temps à surfer les vagues atlantiques depuis tout petit) ne se posent pas plus de questions que ça, ils FONT, et puis voilà. Le but n’est pas de créer une marque « écolo », mais de concevoir des accessoires qu’on a envie d’utiliser, solides, agréables, bien manufacturés, et beaux. B.R.A.V.O.

WAITING-FOR-THE-SÜN-BOIS2


Et ce n’est pas tout, puisque chaque saison, la marque invite une personnalité du milieu créatif Parisien à venir faire reproduire ses lunettes fétiche. Le premier sur la liste est Anto Hinh-Thai, photographe et réalisateur, avec une paire ayant autrefois appartenu à son père, qui lui avait offert lors de sa première prescription d’ophtalmologiste, à 18 ans. Ironie du sort, Anto a
perdu les lunettes originales dans l’eau, en Normandie, lors d’un shoot pour Waiting for the Sün, une semaine avant l’arrivée des nouvelles…

www.waitingforthesun.fr

IMG_0002s

WaitingforTheSunxAntoHinThai

anto-hinh-thai

VOIR TOUS LES ARTICLES DE ISABELLE

Les commentaires sont fermés.