Archive pour la catégorie ‘ENFANTS’

17 décembre 2014

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – LAURE GOMEZ MONTOYA POUR GODOBE par HÉLÈNE

GoDoBeA-ProposPortrait-326x490GoDoBeA-ProposPortrait-326x490

Une sélection de qualité, solidaire et éthique, et à commander en direct du fond de son canapé car en ligne… On aime le site GoDoBe !

Il y a quelques semaines on a rencontré sa créatrice Laure Gomez Montoya, qui l’a ouvert en avril.

Ancienne journaliste – slash – éditrice – slash – wondermother – slash – entrepreneuse engagée, elle incarne parfaitement le nom du site qui sonne comme une incantation à rejoindre la consommation responsable, et oui il y a aussi une alternative au déguisement de la Reine des Neiges autour du sapin.

Les produits sont classés selon 3 axes:

- Made In France (100% francais)

- Eco Friendly

- Main dans la main ( developpement de communautés, de savoir-faire)

- Buy one Give One

Dans nos favoris, on retrouve certaines de nos marques fétiches comme Twins for Peace ou Lemlen, mais c’est aussi l’occasion de découvrir de jolies histoires ou projets.

Parmi nos favoris:

- Les plaids de la marque Animana, fabriqués en Patagonie avec des fibres naturelles comme l’alpaga, la vigogne, le lama ou le Mérinos

Animana

- les coussins ultra créatif de la marque Pschitt (entreprise solidaire)

Pschitt-Heros

- Ou on investit dans une paire de sneakers de Twins for Peace

GoDoBeTwinsAmbiance5

Alors join the GoDoBe Community !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: C’est quoi « être green » pour toi? Laure Gomez Montoya : Pour moi ça fait partie d’un équilibre où l’homme fait partie d’un tout. Ca regroupe des valeurs humaines et universelles. Ce n’est pas limité à « manger bio », « faire le tri » mais c’est une harmonie avec notre environnement naturel.

Tu te rappelles de ton « green coming out »? Quand j’ai eu 18 ans, j’ai acheté ma première voiture que j’ai voulu customiser et j’ai trouvé un autocollant qui disait  » pense globalement, agit localement » et cette phrase m’a marquée et agit comme un declencheur.

Quels sont tes 3 principaux gestes green ?

- Faire du vélo.

- Éteindre la lumière.

- Ne pas faire couler l’eau.

Un geste non green dont tu ne peux te passer?

Le coca light

L’action globale green friendly que tu admires le plus?

L’éxpedition Tara (une expédition menée en 2004 en Méditerranée avec le double objectif de recherche scientifique sur la pollution de microplastique flottant en surface et de sensibiliser aux enjeux environnementaux), réalisée graçe au soutien d’Agnès B.

http://oceans.taraexpeditions.org/

Est-ce que l’organique peut etre orgasmique?

Oui tout avec des pâtes, même sans gluten !

A quoi tu carbures ?

Aux projets, à l’amour…et à mes enfants!

Tu as un jardin secret ?

Oui même des forêts secrètes.

Le super pouvoir que tu aimerais avoir pour sauver la planète ?

Etre moins timide et pouvoir convaincre n’importe qui sur des sujets qui me tiennent à coeur et qui, je pense, sont importants pour tout le monde.

Où se trouve ton coin de paradis perdu ?

Tous les endroits où il n’y a personne, et en particulier en Uruguay.

Ta bible ?

Je suis éditrice alors difficile d’en choisir un. Mais dans le thème « green », je recommande les livres de Mohammed Yunus, « vers un monde sans pauvreté », ou celui d’Esther Duflo, « repenser la pauvreté ».

Le morceau de musique qui te donne le « Smile »?

N’importe quel Stevie Wonder.

À quoi es-tu addicted ?

A la famille et à la lecture.

Quel est ton uniforme de la saison ?

Jean, t-shirt blanc et baskets.

Ton mantra ?

Profite.

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?

Passer deux semaines sans téléphone, sans télévision, sans internet avec ta famille, à être dehors, t’occuper des animaux…et basta !

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?

Il n’y a pas de discussion, ça doit se faire sinon tu mourras dans d’atroces souffrances, seul, sans personne avec d’horribles maladies car tu auras bouffé de la merde, dans des conditions sanitaires horribles, dans des conditions monstrueuses, avec des allergies horribles à la peau.

3 décembre 2014

WANTED : ENFANCE, SAVONS POUR L’ÂGE TENDRE par ISABELLE

Enfance_Savons_6
-

Enfance, ce sont des savons qui, comme leur nom l’indique, lavent très bien les enfants. C’est presque à prendre au pied de la lettre, puisqu’ils sont conçus pour faciliter l’apprentissage de la toilette indépendante. Trois gammes s’adaptent à trois tranches d’âge.

Mais surtout, Enfance calme les angoisses des parents qui ont peur des produits chimiques. La liste des « sans » (parabens, graisses animales, allergènes, parfums artificiels) est impressionnante. Et ils sont biologiques. J’imagine qu’on pourrait presque arrêter de paniquer si la progéniture a eu la bonne idée de manger le savon !

Enfin, et c’est assez miraculeux parmi les packagings de produits cosmétiques bio : ils sont vraiment jolis.

Pour acheter ces savons gentils, beaux, intelligents, c’est là : http://www.enfance-paris.com

Enfance_Savons

26 octobre 2010

ALTER ECO @ COOKLETTE par ISABELLE

Ma nullitude en cuisine commence à s’inquiéter. Après les conseils de Louis, le dîner Earth Hour, le déjeuner Earth Lunch, voici Cooklette, la séance de cuisine très créative donnée au Water Bar chez Colette un vendredi par mois.

Nous y avons appris à faire des pâtes à tartiner avec Rachel Khoo, qui cuisine sérieusement, mais avec le sourire et un joli accent british. En utilisant, entre autres, du chocolat de chez Alter Eco. Le « Alter » est bien sûr très louable, mais c’est surtout le « Eco » qui m’intéresse, comme vous l’aurez compris. Les ÉGOISTES autant que les ALTRUISTES prendront plaisir à manger ces tablettes… mais comment dit-on « ça déchire sa race » en français correct ?

Au menu : pâte à tartiner au chocolat noir, pâte à tartiner au chocolat blanc avec de la noix de Tonka -une épice au goût dément-, pâte à tartiner au citron -lemon curd en V.O.- , et pâte à tartiner au saumon -sans chocolat, le saumon-. Bien sûr c’est plus long à préparer que de chopper un pot sur un rayon de supermarché mais ce temps n’est pas perdu, puisqu’on s’amuse.

Surtout, on sait ce qu’il y a dedans : des additifs en moins, du goût en plus. J’ai toujours l’impression que les conservateurs préservent très bien la « processed food », mais ne préservent pas du tout ceux qui la mangent, au contraire. J’imagine que si le vieillissement était inversement proportionnel à la conservation des happy meal « immortalisés » ici , ça pourrait être spectaculaire.

Mc Do, pourquoi pas, mais ça ne tient pas la route comparé à la « home junk AND healthy food ». Junk pour la régression, Healthy pour les ingrédients. Et pas besoin d’avoir fait ses classes chez Pierre Gagnaire pour fabriquer sa pâte à tartiner : c’est d’une simplicité enfantine.

D’ailleurs nous étions un peu comme des kids à tripoter du beurre et du chocolat, à cette Cooklette-:

_cooklette-colette

_MG_1782

_alter-eco-cooklette

_cooklette_rachel-khoo

_cooklette-gouter

Les recettes sont tirées du livre de Rachel Khoo « Je fais mes pâtes à tartiner ».
Et ça, c’est moi qui l’ai fait.

_cooklette-isabelle
Photos © Colette

11 mai 2010

ESPECE DE BIO GOSSES ! par CECILE

Certains sont tombés dans la marmite écolo quand ils étaient petits, heureux rejetons (ou pas) de happy soixante-huitards. D’autres se découvrent une âme certifiée et un engagement sans faille à la naissance de leur génération future.

Petits pots labellisés, layette bio, puériculture en guerre contre les bysphénols, jeux d’éveil éco-conçus… Les jeunes parents deviennent plus incollables que le premier des militants à banderolles !

magasin

Si le net regorge de références équitables et écolos pour la maman et son bébé, chez Smile on aime et on croit en un développement durable de proximité ; et on plébiscite la très jolie et nouvelle boutique « Les Bio Gosses » qui a posé ses valises plein de beaux produits dans le quartier de Notre Dame de Lorette à Paris.

Côté conseils avisés, on aime aussi l’enthousiasme et la sincérité des fondateurs Zoher et Houria, le frère et la sœur, qui ont été élevés dans une famille de 10 enfants.

Le design de cet espace chaleureux et ludique a été confié au studio franco- anglais Artworklove et le résultat est très réussi ; les mamans apprécieront tout particulièrement le corner détente, son chauffe-biberons et ses coussins moelleux.

devanture

On en viendrait presque à regretter que la sélection s’arrête au 12 ans ou de ne plus avoir à déposer de liste de naissance !

Allez-y de notre part (même le dimanche), pour vos graines d’écolos, rien n’est trop bio !

Boutique Les Bio Gosses
4 rue Notre-Dame de Lorette
75009 Paris

Horaires :
- du mardi au  samedi de 10h à 19h30
- le dimanche de 10h à 14h30/ fermeture le lundi // T : +33(0) 1 48 78 09 91 

inner

10 mai 2010

LITTLE FRENCH TROTTERS par ISABELLE

Je vous annonce l’ouverture de Little French Trotters au 28 de la rue de Charonne, dans le 11ème arrondissement de Paris. Nouveau bébé de Carole et Clarent, déjà auteurs des Boutiques French Trotters Femme/Homme (rue de Charonne) et Homme (rue Vieille du Temple).

Je dois dire que j’aime beaucoup les choix de ces deux férus de décoration, d’art et surtout de mode. Ils ont l’oeil pour choisir les meilleures pièces, à la fois arty et tout à fait portables. Les boutiques ont développé un esprit très cohérent, avec pourtant une grande variété dans l’origine et le style des créateurs représentés.
Depuis toujours, Carole et Clarent ont privilégié les marques « green ». Ils ont notamment été parmi les premiers à représenter Veja. Sans pour autant faire de concession sur le style : leurs boutiques sont de véritables repaires de mode, et ça, c’est très fort.

Ce concept est évidemment appliqué sur le nouveau lieu dont le mobilier, réalisé sur mesure par un artisan français, est teinté au brou de noix et verni sans solvants. Sans risque pour les poumons des jeunes visiteurs, mais avec tout le plaisir pour nos yeux.

Qu’y trouve-t-on ? Du mobilier, entre autres chiné (est-il nécessaire de répéter que le vintage est à la fois beau et écolo) ; et bien sûr des vêtements. Tellement mignons que ça vous remue les ovaires -si vous êtes une femme-. Les hommes aimeront aussi, je suppose. Imps & Elfs, la marque néerlandaise en coton organique très doux propose des tee-shirts et grenouillères. On ne peut pas rater Adri, LA marque de culottes en coton bio et rigolo.

J’ai beaucoup aimé les petits chaussons EZPZ -prononcer easy peasy- en cuir végétal, assemblés sans solvants. Les bébés adorent manger leurs pieds, c’est bien connu. Autant qu’ils soient exempts de chrome ou autres métaux lourds et chimie un peu trop agressive !

Bien sûr, vous trouverez aussi les jolies Veja Bèbè.

Un goûter d’ouverture se tiendra mercredi 12 mai à partir de 16h00, sur invitation. contact@frenchtrotters.fr www.frenchtrotters.fr

vitrine-little-french-trotters

Little_shop-trotters

8 février 2010

KIDS IN THE CLIM CITY par ISABELLE

Mes enfants en ont parfois assez de manger bio. C’est moins funky que le fast food. Quoi que, un petit burger green fait maison avec amour, ils en redemandent…

Jouer en ligne leur plait plus encore. On pourrait croire que ce n’est pas écolo puisque ça consomme évidemment de l’énergie. Mais il faut bien vivre !  Surtout, il existe un jeu « trop top » qui permet de se sensibiliser à l’écologie. Mieux vaut commencer tôt.

CLIM CITY est une petite ville dont on devient le gestionnaire. Le but du jeu est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, en cliquant sur les différentes activités du paysage. On lit les explications (presque trop complètes, un peu plus ludiques ce ne serait pas du luxe) et hop, on choisit son action. On passe de la ville à la campagne, de la mer à la montagne, on apprend énormément.

Après ça, les kids comprennent mieux pourquoi il faut éteindre la lumière de la salle de bains.

http://climcity.cap-sciences.net/climcity.php

clim-city-jeu-interactif-ecolo-pour-enfants

28 octobre 2009

HAPPY KIDS HAPPY FUTURE par ISABELLE

En face de moi, dans le TGV, un enfant hurle, ce qui ravit tout le wagon. Son père lui donne une fessée pour qu’il arrête. Et obtient l’effet inverse. Plus fort, le son !

Cette scène me fait réaliser que le développement durable c’est aussi élever ses enfants dans la non-violence. Après tout c’est eux, le futur.

Je ne suis ni pédopsychiatre, ni éducatrice. Je suis certes maman, mais pas du tout parfaite et même bordélique. Je me permets néanmoins de donner 2 conseils pour bien réagir face à l’erreur de son enfant (la « bêtise » si vous préférez) :
- 1/ Respirez bien fort. Y’a pas urgence à s’énerver.
- 2/ Réfléchissez à la meilleure attitude à adopter.
Pour la première occurrence, on explique. Par exemple, un enfant qui crie dans un train comprendra qu’il doit changer d’attitude si on lui montre qu’il est entouré de gens calmes, et qu’il doit respecter ce calme. Lui faire prendre conscience de ce qui l’environne aura aussi le mérite d’éveiller sa curiosité.
Pour la deuxième occurrence, on peut se fâcher un peu. « Je t’ai déjà dit! » ; et surtout on avertit : « si tu recommences, ce sera une punition ».
A la troisième occurrence, de toute évidence, il faut sévir. Une main de fer dans un gant de velours, c’est tout un art. Très calmement, dire : « puisque tu n’as pas respecté la règle, tu es puni ». Trouver une punition en rapport avec la bêtise. Par exemple pour un enfant qui a tapé un copain, l’éloigner de celui-ci en disant « tu vas réfléchir tout seul ici, et quand tu auras bien compris qu’on ne doit pas taper, tu pourras revenir ». Prendre tout seul la décision de revenir est un choix délibéré et responsable. Même à 2 ans.

Ne JAMAIS mettre en situation d’échec ni humilier. Punir oui, mais avec amour. Et bon sens. Et ça vous économisera l’achat d’une muselière.

Si l’enfant s’est mis en danger, il faut lui montrer qu’on a eu très peur pour lui sans en rajouter une couche. Et lui interdire formellement de recommencer… car dans ce cas, pas de deuxième occurrence possible ! Il vous fait confiance, il ne refera pas. S’il refait, ce sera sous vos yeux, pour tester votre fameuse main de fer…

L’enfant est un être en DEVENIR. Cela implique qu’il a droit à l’erreur, qui le fait grandir. Faites-lui confiance.

Le terme « élever » veut dire aider son enfant à être responsable de ses choix, et ainsi l’aider à devenir lui-même. Libre.
I ll take your word

© Chebel