Archive pour la catégorie ‘ÉVÉNEMENTS’

5 septembre 2016

LE CONSULAT par ISABELLE

LeConsulat1

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas posté. Mais ça faisait longtemps qu’un projet aussi excitant ne s’était pas monté à Paris ! Un nouveau lieu éphémère est sur le point d’ouvrir : ça s’appelle Le Consulat, et cette initiative pourrait bien changer (un peu) le monde (en mieux évidemment). Une très bonne nouvelle, surtout en cette période où ça panique dans tout les sens.
Un Consulat, c’est un lieu pour représenter les nations. Pour ce projet, le « Consulat » devient la « représentation d’une vision collective dans un espace-temps donné, ayant pour but d’exprimer des solutions nouvelles pour un avenir meilleur, et laisser à chacun le soin de l’expérimenter comme il l’entend ».

Faire la fête démocratiquement, dans une micro nation éphémère, ça fait rêver. Se rassembler, c’est pour s’amuser, et aussi pour agir. Au Consulat, lieu 100% participatif, on pourra danser (cours et dj sets), voir des films, des expos, assister à des conférences, déguster des amuse-bouche, des cocktails, travailler, rêver, faire/écouter la radio, écouter des interviews, rencontrer, performer, faire des shootings, des brocantes, des brunchs, des jeux, du yoga, de la musique… Et sûrement plus encore. Tout ça sur 3 étages, et une cour ouverte quand il fait beau. Le lieu naît dans le 9ème mais apparaitra sous d’autres formes et d’autres endroits.

Derrière ce projet se cache l’association GANG (Groupe d’Action Néo Green), un groupe qui aborde la révolution green avec optimisme, espoir, enthousiasme, humour et joie, sentiments qui désertent trop souvent les rayons de l’activisme. GANG souhaite oeuvrer contre l’hyper séparation de l’Homme et de la nature, et pour que l’avenir de l’humanité cesse d’être hypothéqué au bénéfice ce de quelques uns.

LeConsulat

LeConsulat2

LeConsulat20

Si vous voulez en savoir plus sur ce lieu, qui ouvre le 8 septembre (ou à peu près) vous pouvez nous suivre sur Instagram où nous sommes un peu plus présents qu’ici : @smileandsavetheplanet

Nous essaierons de poster en temps réel :)

Longue vie au Consulat !

21 mai 2014

STUDIO ORTA: FOOD / WATER / LIFE par ISABELLE

Food, Water, Life, qu’y a-t-il de plus essentiel ? Coup de foudre hier soir au vernissage de l’exposition par le couple d’artistes Lucy + Jorge Orta. Cela fait longtemps que j’aime leur travail, pour son esthétique, son audace, mais aussi son intime lien à l’environnement. Le binôme, et c’est une originalité, considère son œuvre comme un catalyseur, une ouverture vers des questionnements sur l’avenir et la prise de conscience collective vers des solutions pour la lutte contre les dérèglements climatiques, la raréfaction de l’eau et de la nourriture. Par exemple, avec le projet « Antarctica » autour de la survie et la préservation du Pôle Sud. L’exposition, tout en métaphores, se compose d’installations hyper poétiques, colorées, mystérieuses, excessivement esthétiques, qui ne peuvent laisser personne indifférent. Pour ma part je suis totalement in love.

Sur place, on peut faire établir son World Passeport « Antarctica », pour devenir un Citoyen du Monde et s’engager à défendre la Planète.

Exposition du 21 mai au 21 Septembre 2014, Pavillon Paul Delouvrier, Parc de la Villette.

www.villette.com

www.antarcticaworldpassport.com

FoodWaterLife_Orta-Lavillette


FoodWaterLife-Lucy-Jorge_Orta-lavillette

FoodWaterLife-studio_Orta-drapeaux-lavillette

FoodWaterLife-LucyAndJorge_Orta-villette

FoodWaterLife-studio_Orta

sutio_orta-PavillonPaulDelouvrier

FoodWaterLife-LucyJorge_Orta-lavillette

AntarcticaWorldPasseport_orta

22 juillet 2013

VELOFF 2013 par ISABELLE

Le Véloff, c’est une course complètement informelle organisée le jour de l’arrivée du Tour de France par une poignée de gars qui font (ou pas) du vélo. En résumé, les équipes de cyclistes suivent un parcours entre le café chez Jeannette, jusqu’à un autre café, le Bellerive. Ça vous donne un peu une idée de l’ambiance.
Chez Smile and save the Planet on adore le vélo (entre autres) et nous étions donc ravis de participer. Grand merci et bravo à Virginie, Thibaut, Caroline, et Guillaume, qui ont fièrement arboré les couleurs de notre blog chéri.
Et mercis aux gentils organisateurs, particulièrement Alex et Arthur. Et aussi Eveline ;).
C’était vraiment bien !

team-smile-and-save-the-planet

Veloff

veloff-2013_2

veloff-2013_11

veloff-4

1 octobre 2012

BIENNALE DES PANORAMAS À BORDEAUX par ISABELLE

29 et 30 septembre 2012, deuxième session des PanOramas : un week-end entre parenthèses sur la rive droite de Bordeaux, sur fond d’été indien… Aaaaaah.

1rue-de-la-lande

Le lieu : la croissance démographique ayant repoussé les limites du centre ville, la population a traversé la Garonne, pour atteindre la partie longtemps mal considérée de la chic agglomération bordelaise. Aujourd’hui, cette bande de 12 km composée de friches industrielles, de végétation un peu sauvage, de quartiers HLM et de nouvelles habitations familiales, est en pleine mutation.
C’est là :

plan de bordeaux / panoramas

L’agglomération a décidé de prendre les choses en main en instaurant ce festival qui crée un lien entre différentes populations et zones pas très compatibles a priori. L’événement est d’une grande qualité artistique, et très amusant.

« AU FOND DU TROU » DE CAROL BÎMES
Au Domaine de la Burthe, l’artiste a fait creuser un cratère, comme s’il était tombé une météorite, dans lequel on peut se recueillir, ou se rouler-bouler comme des petits fous. Au choix.
2au-fond-du-trou-meteorite-panoramas

« LA BELLE ÉTOILE », DE STÉPHANE THIDET
Un peu plus loin, dans une clairière au milieu de sous bois enchanteurs, on découvre une installation très stellaire, qui sert de refuge la nuit. Oui, on peut dormir dedans ! Il est possible de faire le tour de Bordeaux à pieds, en plusieurs jours, et passer ses nuits dans des refuges périurbains tous plus créatifs (le « Nuage » est également très sympathique, au bord du lac). Réservation auprès de l’Office du Tourisme, entre mai et septembre (pour cette année tout est complet, mais ça recommence en 2013). Attention ce n’est pas un Hôtel : il n’y a pas de salle de bains, et on fait pipi dans l’herbe.

3-refuge-belle-etoile-panoramas-bordeaux

Refuge belle etoile panoramas 2012 bordeaux

toilettes sèches en forêt

« L’APPARTEMENT DANS LES BOIS », ANNE-LAURE BOYER
Cette artiste qui travaille sur la mémoire des lieux et des personnes a recréé des morceaux d’appartements dans plusieurs endroits perdus dans les bois : sur les ruines d’une maison, au sommet d’une petite colline, au bout d’un minuscule chemin… Cette œuvre se mérite, il faut décoder un jeu de piste pour retrouver chaque partie. Il faut dire que l’artiste est très farceuse ! Anne-Laure travaille en ce moment sur un projet autour d’un barrage hydraulique en Espagne, cartographie les villages qu’il a engloutis et ceux qui risquent un jour de l’être à leur tour, collecte les souvenirs et les impressions des habitants qui subissent l’impact de ces transformations environnementales.
http://www.annelaureboyer.com

4anne-laure-boyer-bordeaux-panoramas

Panoramas 2012 Anne Laure Boyer

Anne-Laure Boyer bordeaux panoramas

4anne-laure-boyer-bordeaux-panoramas4

LA NUIT VERTE :

Plus vert que la nuit blanche, cet événement se passe dans le Parc de l’Ermitage, à Lormont. Le côté écolo, n’est pas encore tout à fait en place… On nous assure que l’organisation cherche à développer cet aspect, notamment avec une collaboration avec EDF. Mais pour l’instant, le green est plus présent de façon symbolique que pratique.

« FAMILY MONSTERS », LAB 212
Projection d’illustrations très poétiques sous les arcades de la ligne de chemin de fer. Animaux tendres et colorés.

5panoramas-nuit-verte-2012-lab212

NUIT VERTE : « LOUP GAROU », LAB 212
Œuvre interactive, projection de l’autre côté du lac, et la pleine lune qui tombe très à propos.

6le-loup-garou-lab212-panoramas-

NUIT VERTE : des ballons se reflètent dans le lac

6nuit-verte-bordeaux-panoramas

NUIT VERTE : « MONSTRES », OLIVIER CROUZEL
Une projection gargantuesque sur écran végétal : des arbres, avec en fond la cité.

6monstres-olivier-crouzel-panoramas

NUIT VERTE : « YEARS », BARTOLOMÄUS TRAUBECK
Ce tout jeune artiste allemand a conçu un tourne-disques, sauf que les disques sont des tranches de troncs d’arbres. Le lecteur transcrit musicalement les dessins des nervures, sur des notes de piano. Il ne s’agit pas de musique aléatoire, mais d’un processus complexe, non maîtrisé par l’artiste, qui fait intervenir la nature et ses aléas, puisque les nervures dépendent des saisons et du temps qu’il fait chaque année… À l’oreille c’est assez dissonant, mais l’installation elle-même, le bois, la délicatesse des nervures et l’éclairage, sont très touchants.

5years-bartolomaus-traubeck-panoramas

5years-bartolomaus-traubeck

« CE SOIR LA LUMIÈRE » NICOLAS JULLIARD
Ça ce n’est absolument pas écolo mais c’est tellement cool que j’en parle quand même. Des doudous lumineux géants en fausse fourrure, qu’ont peut tripoter, câliner, prendre dans ses bras. Se jeter dans un nid de doudous, c’est totalement régressif, et alors.

Ce soir la Lumière, Nicolas Julliard

Ce soir la Lumière, Nicolas Julliard

PARC DE L’ERMITAGE : « LE VILLAGE DANS LE BOSQUET », LAURENT TIXADOR
Un projet complètement fou dans lequel l’artiste a embarqué une vingtaine de personnes, entre performance et land art. Du 6 au 30 septembre, la bande a transformé un champ de ronces en un village, qui est donc une œuvre d’art en même temps qu’un lieu d’habitation. Un retour à la nature totalement brutal, à la limite de la précarité. Il a fallu trouver des solutions rapides et efficaces pour la sécurité et le confort, mais dans ce dénuement rigoureux la troupe bénéficiait tout de même de téléphones et d’internet, et d’une livraison de vivres tous les quatre jours. J’ai été presque dérangée par la portée de ce travail, qui questionne l’importance de nos possessions… Finalement ce qui compte le plus c’est de bien manger, et de bien communiquer ? Je ne sais pas. En tout cas, ce dimanche était leur dernier jour sur place, ils appréhendaient le retour à la vie « normale ». Leur expérience a été extrême, tant dans les conditions physiques que pour l’aspect humain. Visiblement ils ont passé de très bons moments…
www.villagedanslebosquet.tumblr.com

L’entrée et son pont-levis :

8entree-village-dans-le-bosquet-festival-panoramas

8pancarte-village-dans-bosquet

Village dans le bosquet de Laurent Tixador festival panoramas extincteurs

La machine à spaghettis, son mécanisme astucieux et son fond en boîte de conserve perforée :

La machine à spaghettis

Un jeu de quilles :

Jeu de quilles

8surf-now-apocalypse-later

8pont-village-bosquet

8pont-village-dans-bosquet

8tente-village-bosquet

8village-dans-le-bosquet-festival-panoramas-2

Le four à pizza, l’escalier en terre :

8village-dans-le-bosquet-festival-panoramas-four-escalier

Enfin, quelques idées de déco à piquer : le lavabo, le panier à fruits et la tasse-omoplate :

8village-dans-le-bosquet-festival-panoramas-lavabo-bois

8village-dans-le-bosquet-festival-panoramas-panier-fruits

8village-dans-le-bosquet-festival-panoramas-tasse
-
-

Bref, si vous vous ennuyez dans deux ans, pensez à aller à Bordeaux fin septembre.
www.biennale-panoramas.fr
Images © IRG

30 mai 2011

SMILE & CYCLE @ BAGATELLE : MERCI ! par ISABELLE

Pour cette fabuleuse fête, MERCI Thibaut et Tiffany ! Merci l’institut Bonheur, Rasmus, Rocco,
les 4 jumeaux ! Merci fabuleux Coursiers à Vélo de Paris !

_velo-ecolo-bagatelle

_bagatelle-smile-cycle

_bagatelle-smile-velo

_rasmus-bagatelle-smile-cycle

_rocco-thibaut-velo-bagatelle

_bagatelle-gagnant-velo

Bravo aux deux gagnants, Koen et Martyn, qui représentaient la Hollande, l’autre pays du vélo.

Ils ont reçu des cadeaux green et précieux : Merci à Sentara, pour ses merveilleux cosmétiques bio, à Honoré des Prés, pour ses parfums délicieux, et ses verrines distribuées en exclusivité chez Colette, merci à LØV Organic pour son thé bio, et à Misericordia pour ses Tee Shirts en coton bio.

_cadeaux-smile-cycle-bagatelle

Vive le vélo écolo, qui fait de belles fesses, et de BELLES FÊTES !

Re-merci à Tiffany pour ses © photos.

24 mai 2011

SMILE & CYCLE @ BAGATELLE par ISABELLE

Save the date ! Samedi 28, l’Institut Bonheur et Smile s’associent pour fêter la petite reine. Au programme : dîner joyeux, concours de production de lumière à la force des jambes, puis clubbing sous les arbres de Bagatelle !

Enfilez votre maillot jaune, rose, ou multicolore, votre short cycliste et vos talons, et préparez-vous à une course plus rapide que la lumière !

Événement Facebook ici

smile-cycle-bagatelle-no-logo

Les gagnant (e) s du jeu recevront des cadeaux green et précieux :

des verrines et parfums Honoré des Prés, de merveilleux cosmétiques Sentara, du thé bio LØV Organic, et des Tee Shirts en coton bio Misericordia !

cadeaux-smile-cycle-bagatelle

En collaboration avec l’Association des Coursiers à Vélo de Paris, avec qui nous organisons un tournoi endiablé de production d’électricité, à la force de cuisses musclées ! Join us !

PAME_LOGO_2011

19 octobre 2010

UN AN par ISABELLE

19 octobre 2010 : ce blog fête sa première année.
Un an, 5000 visites/mois, plus de 130 posts et toujours huit contributeurs.

★LOVE★

October 19th, 2010.
One year, 5000 connections/month, more than 130 posts, by 8 contributors.

Thank you all for your support.

un-an-bougie

13 septembre 2010

SMILE @ « THE BLOGGING OUT » par ISABELLE

La reflexgallery présente une exposition qui réunit dix blogs internationaux (Paris, Londres, Dubaï) venant d’univers divers : mode, environnement, photo, illustration, sexe, voyages… L’univers virtuel de chaque blog s’y matérialise sous toutes les formes possibles, de la 2D à la 3D, de la photo à l’installation, en passant par la vidéo et le dessin. Tout est permis.

L’équipe de « Smile and Save the Planet » a choisi de montrer « en vrai » ce dont elle parle « virtuellement ». Une sélection de posts a été imprimée sur papier recyclé, puis présentée dans des cadres de récupération.

Les sujets sont aussi divers que la personnalité de chaque contributeur. Il est question de mode, de sexe, de conseils éco-responsables, et de consommation consciente. De plus en plus de marques désirables font l’effort de se développer durablement. Sort of Coal, les jeans Nu, Veja, Three Seven, Natural Glam, Green Factory, Absolution, Honoré des Prés et Valentine Gauthier nous font ainsi l’honneur de leur présence.

Nous sommes heureux de rassembler ces objets, meubles, odeurs, et organismes vivants en un seul lieu, éphémère certes, mais que nous avons plaisir à montrer. Venez nous voir !

Du 15 au 28 septembre 2010 / Reflexgallery / 62 rue Jean Jacques Rousseau / 75001 Paris

-DSCF9383

the-blogging-out

the-blogging-out-sort-of-coal

the-blogging-i-love-les-carottes

DSCF9357

the-blogging-out-boots-valentine-gauthier
(Photo © El Ricco)
blogging-out-ds

the-blogging-out-sort-of-coal-
(Photo © El Ricco)
the-blogging-i-love-les-carottes-
(Photo © El Ricco)

DSCF9363

xIMG_0473

dsfdsfdsf

L’invitation et la liste des autres blogs :

invitation vernissage-1

23 juillet 2010

LE VELOFF, TOUR DE PARIS par ISABELLE

Dimanche 25 juillet 2010 venez encourager l’équipe SMILE AND SAVE THE PLANET pour le VelOff ! Un tour de Paris chiche en émissions de CO2 mais qui s’annonce riche en rebondissements.

Nos performances seront dopées grâce à Aquapax et  Attitude. Et si nous gagnons, nos fesses musclées s’habilleront de Jeans NU ! Mais le meilleur reste pour l’arrivée, chez Jeannette… pour une sérieuse réhydratation.

Le pétrole est mort, vive la petite reine. Bonne chance à nous…

Événement FB ici.

37750_417320887807_582402807_4459867_7776457_nRésultats : nous n’avons pas gagné mais… c’était vraiment bien !

Vous pouvez lire un compte rendu enjoué sur paperblog.fr, et voici quelques photos. Merci Jean-Philippe, Thomas, Andrew, Thibaut, et Cherry Bibi !

veloff2

veloff-thibaut

veloff-smile-planet

veloff-smile-planet-bibi

veloff-smile

26 mai 2010

GREEND par ISABELLE

Greend, c’est un jeu de mots entre green et grind. « Grinder », c’est faire frotter le truck de son skateboard sur un élément urbain. Une des bases des figures de skate, donc.

Le lien entre green et grind ? Pierre-André Sénizergues.
Le champion du monde de skateboard a fondé la marque Etnies -dont nous avons récemment fêté les 20 ans au Palais de Tokyo-. Aujourd’hui à la tête d’une multinationale basée en Californie, le big boss atypique n’a pas perdu ses valeurs (ou sont-ce ses valeurs qui l’ont amené si haut ?).

Environnementaliste convaincu, il engage aussi son entreprise dans le respect de la nature, avec entre autres le projet de la rendre neutre en émissions de CO2 en 2020. Il a souhaité partager sa philosophie de vie. À travers le cinéma, d’abord, en produisant « La 11ème Heure » film engagé de Léonardo di Caprio. Puis à travers l’art en initiant ce nouveau projet artistique mixte – photos / installation / film- de Lucas Mancione et Nanda Fernandez-Brédillard, présenté à la galerie Wanted.

LE FILM.
Une merveille qui passe en boucle. J’ai dû le voir environ 20 fois, sans m’ennuyer, et ce n’était pas grâce au champagne. Les plans alternent le bord de mer à Malibu, des morceaux nature, des séquences un peu floues de PAS -et un autre skateur- sur leur board, et surtout, des images surréalistes d’un skate, manié avec dextérité par… une paire de sneakers.

J’aime beaucoup ce mélange de la technologie et ses effets spéciaux hallucinants de précision, avec la simplicité des images et du propos. La musique -électronique, signée par la djette Chloé- vient glisser dessus, pertinente.

Malgré mes questions, je n’ai pas réussi à savoir si ce film a été compensé en émissions de CO2.
Mais récompensé, il le sera sans doute.

Galerie Wanted, 23 rue du Roi de Sicile, 75004 Paris. Jusqu’au 10 Juin. www.greend.fr

greend-film

greend-film-2

greend_film-pierre-andre-senizergues

pierre-andre-senizergues-skateboard

greend-film-senizergues

greend-film_senizergues

greend-film

9 mai 2010

SO MANY TREES @ BAGATELLE ! par ISABELLE

BAGATELLE-BINGO-SHANDU-THOMAS-HARDY
Photo : Jean Picon

bingo-bagatelle-smile-and-save-the-planet2
photo : Timothée

bingo-bagatelle-smile-and-save-the-planet3
photo : Timothée

bingo-a-bagatelle2
photo : Timothée

bingo-a-bagatelle3
photo : Timothée

bingo-a-bagatelle_4
photo : Timothée

bingo-a-bagatelle_Shandu
photo : Timothée

bingo-a-bagatelle_6
photo : Timothée

BAGATELLE-BINGO
photo : Timothée / Notre grande gagnante : Maryam (si j’ai bonne mémoire) va passer 1h30 à la Maison du Dr Hauschka. Bravo !

BAGATELLE-BINGO-2
photo : Timothée

timothee-bingo-ecolo-at-bagatelle
photo : Timothée

bingo-bagatelle-naiades
Photo : Timothée (il est dessus)

thibaut-bingo-bagatelle
photo : Timothée / Thibaut, our green party boy.

bingo-bagatelle-culotte-tudobom
Photo : Jean Picon

bingo-a-bagatelle-shandu
Photo : Jean Picon

bingo-a-bagatelle-in-the-trees
Photo : Jean Picon

shandu-cherry-bibi-au-bingo-ecolo-a-bagatelle
Photo : Jean Picon

le-bingo-a-bagatelle
Photo Jean Picon

Bingo-baga
Photo : Jean Picon

BAGATELLE-BINGO-3
Photo : Timothée
-
340 ARBRES PLANTÉS !

L’équipe Smile, présents : Tiffany, Thibaut, Timothée et moi-même, est ravie.

Merci à la Maison du Dr Hauschka , Tudo Bom , Eveline Paris 9ème , April Paris pour leurs cadeaux aussi green que précieux.

Merci Shandu, alias Thomas Hardy, notre grand green Gourou, Ada, et sa suite.

Merci à l’Institut Bonheur, spécialement à Olivier ! et Adrien, Rasmus, JB.

Merci Cherry Bibi, notre cool green Girl qui sait tourner élégamment les roulettes à Bingo.

Merci à Polocorp et Open Space and Stars pour leur mini showcase.

Merci à l’association Planète Urgence, qui va planter les arbres dans des mangroves en Indonésie, au nom de notre tribu : www.monarbre-matribu.com

Les mangroves, écosystèmes très fragiles et poumons de notre planète, vont pouvoir se repeupler grâce à vos cartons de Bingo :
MERCI à tous les participants ! Green is sexy !

2 mai 2010

BINGO ! at BAGATELLE. par ISABELLE

Smile and save the Planet et l’Institut Bonheur vous invitent à jouer au Bingo !

Le vendredi 7 mai, à 20h30
Jardins de Bagatelle
42 Route de Sèvres à Neuilly, 75016 Paris

bingo-bagatelle

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Cherry Bibi, notre Funky green girl, Thibaut, notre verdoyant Gentleman, et Thomas Hardy, notre Grand Green Gourou, tireront les numéros pour votre plus grand plaisir.

Les gagnants se verront offrir des présents green et précieux :

_drhauschka

Un Soin et des produits de la Maison du Dr Hauschka

-

_eveline_9eme
Un sac Eveline Paris 9ème
-

_april_paris
Des Bijoux April Paris

-

_tudo-bom
Des vêtements Tudo Bom.

-

Réservation des cartons de Bingo / 10 € : smileandsave@me.com
La totalité des recettes du Bingo sera reversée à l’association Planète Urgence.
UN CARTON ACHETÉ = 10 ARBRES PLANTÉS !

Dresscode : Remember green is multicoloured, chic and sexy.

23 avril 2010

1.618 : LE BEAU EST L’AMI DU BIEN par CECILE

Votre vieille malle (ou encore mieux votre jeune mâle, veinarde !) a commandé une escapade compensée carbone sur Fregate Island, la plus écolos des îles des Seychelles ?

Votre piscine naturelle de Saint-Jean-Cap-Ferrat menace de tourner si vous ne lui offrez pas un abri de prestige en bois certifié ( ou comment damer le pion à vos voisins Paul Allen et Adam Clayton) ?

Vos épaules sont déjà parées d’une tunique Cangiari  et votre peau préparée aux solutions bios SheerinO’kho ?  Vos doigts de JEL griffés, or éthique tracé, s’impatientent sur le volant de votre Tesla électrique ? 

Nul doute que vous appartenez à cette néo-tribu de riches dont la carte d’identité et les aspirations ont changé, éco-conscients et humainement soucieux, décryptés par les sociologues … et Monaco-Matin de ce jour !  

Si vous aspirez à gonfler les rangs de ces happy-bio-few, si vous êtes esthète ou simple curieux, courrez vous bercer de luxe et volupté décomplexée au Palais de Tokyo du 6 au 10 mai ; 1.618 Sustainable Luxury Fair y dévoilera sa nouvelle sélection.Image1

1.618 est définitivement le chiffre avec lequel il faut compter dans l’univers du luxe. A la fois salon commercial et exposition arty pointue, soutenu par le Ministère de la Culture et le WWF, l’événement propose pour la seconde année consécutive, le must des innovations alliant art, créativité et développement durable au service d’un nouveau luxe.

Barbara Coignet a fondé 1.618 en 2009, avec l’intention d’en faire une vitrine mais aussi un véritable think-tank d’un luxe engagé qu’elle aime « éthique, esthétique et immatériel ». Jeunes marques aux initiatives audacieuses mais à l’ADN forcément bio, ou maisons plus anciennes valorisant leur savoir faire et la qualité de leurs produits, avec toutes ce tempérament fonceur et précurseur a su nouer des liens durables et privilégiés, bien déterminé à faire raisonner l’exceptionnel et le naturel hors les murs du palais.

Parmi les exposants adoubés par le comité d’experts en DD, on aura plaisir à retrouver les créations de Valentine Gauthier , JEL et Fritsch mais aussi à découvrir Parsua, Edenismes, Valcucine, ST Dupont, et bien d’autres….

fregate-island-seychelles

L’exposition artistique proposera quant à elle dix artistes de la jeune scène, les plus soucieux d’écologie et de durabilité, sous la houlette de Lauranne Germond, la plus jolie des commissaires d’expo, par ailleurs figure de Coal, association pour la promotion de l’Art engagé que l’on ne présente plus.

Dans le souci constant d’informer et sensibiliser, quelques nouveautés sont programmées cette année. Un cycle de conférences BtoB accessibles sur réservation, et la création de deux prix : celui du public et le couronnement des pros avec le HEC&1.618 Sustainable Luxury Award.

untitled

CONSEILS SMILE&SAVE

- Pour les « saint-thomas » du luxe écolo : participez au prix du public ! Chaque visiteur devient acteur, élit le plus désirable des produits présentés et a la chance de gagner une expérience unique de luxe écolo (package « Luxe Responsable » nuité, soins et restauration bio au Fouquet’s Barrière, 1 an de conciergerie John Paul…)

- Pour les  « green business » assidus :  les 6 et 7 mai, un programme de conférences luxe et DD réservés aux pros, dense et formateur. Il reste quelques places, contactez vite julie en direct au 01 42 86 00 01 ou par mail julie@1618-paris.com

- Pour les privilégiés : un service de Conciergerie assuré par John Paul sera présent sur toute la durée du salon pour des visites privées et commentées.

- Pour les érudits : le nom énigmatique 1.618 = Phi = nombre d’or. C’est la résultante d’un calcul mathématique qui définit la proportion divine issue de la nature au service de l’esthétisme.

- Et pour tous les lecteurs de smile&save :  une visite personnelle du salon>  demandez Cécile, ultra-renseignée, ultra-présente car ultra motivée par un programme chargé… de sens :-)

 

INFOS PRATIQUES

 www. 1618-paris.com

Du jeudi 6 au lundi 10 mai 2010 au PALAIS DE TOKYO
13, avenue du président Wilson 75116 Paris
Tarifs entrées : 18 € (dont 10% reversés au WWF)
Tarifs réduits : 13 €
Gratuit pour les – de 12 ans

concept1

25 mars 2010

PARTY, & PLANT A FOREST ! par ISABELLE

Très drôle, ce BINGO animé par une Ericka Keller en grande forme.

La recette du jeu sera entièrement reversée à Planète Urgence qui plantera de notre part rien moins que 460 arbres dans une mangrove en Indonésie !

Ravies de leurs présents, les chanceuses gagnantes ont découvert les Jeans NU, les cosmétiques DOUX ME, le charbon SORT OF COAL, les crèmes ABSOLUTION, les tee-shirts MISERICORDIA, le tout emballé dans les très à propos sacs BAROCKINES.

Puis le photogénique « ecologist bowl » (à suivre), les cakes bio de chez CocoCook trop bons, les cocktails BLITZ délicieux, les oreilles emplies des goodvibes de Cherry Bibi, Polocorp et Jane… quel joyeux mélange.

Green rocks !

25274_413950895609_575370609_5675883_7426974_n

ERICKA-KELLER-BINGO-AT-THE-BLITZ

25274_413951060609_575370609_5675909_7487944_n

les-grandes-gagnantes-du-jeu

smile-and-save-the-planet-at-the-blitz

cherry-bibi-polocorp-at-the-blits-smile-party

25274_413951105609_575370609_5675917_6219979_n

green-girls-and-florian-at-the-blitz-smile-party

Photos par Thibaut

1 janvier 2010

°HAPPY NEW WORLD° par ISABELLE

2010 here we are…


happynewworld_smile_and-save-the-planet

3 décembre 2009

GOLD SAVE THE GREEN par CECILE

On a plissé des yeux devant la violence de « Lord of War ». On s’est repassé en boucle « Blood Diamond » (pas que pour Léo, on préfère Nicolas Cage d’abord) et on a bien décrypté le processus : le diamant, c’est définitivement pas du propre côté social, pas plus qu’environnemental d’ailleurs. La puissante De Beers a dû plier sous la pression des associations et la filière diamantaire, gouvernements et industriels réunis, a mis un peu d’ordre dans ses tablettes même si tout n’est pas encore brillant-brillant.

Qu’en est-il de nos gourmettes, alliance, collier, piercing (il en faut pour tous les goûts) ? D’où provient l’or qui pend à mon cou ? Une autre responsabilité me pend-t-elle au nez ?

bague-JEL-b4668

Hyperconsommatrice de mercure et de cyanure, l’extraction de l’or génère des tonnes de déchets toxiques. L’exploitation minière artisanale contribue au déboisement, à la dégradation des sols, à la pollution de l’air par le monoxyde de carbone, du sol et de l’eau… N’en jetez plus ?!!! Ben si : sur le plan sanitaire, elle peut engendrer des maladies respiratoires par l’inhalation de gaz et poussière…

Ma chaînette en métal jaune n’a plus le même éclat, là ?

Gold save the green :  c’est la ruée vers l’or vert !

La marque française J.E.L. – pour Jewellery Ethical Luxury – prend le problème à bras-le-corps et l’or éthique devient fantastique ! Dans la joaillerie, plus que jamais, la valeur n’attend pas le nombre des années : Erwan Le Louer, 25 ans, emblème de cette jeune génération de créateurs qui militent pour une luxe et une mode pleine de sens, a fondé J.E.L en mai 2009 avec pour mots d’ordre esthétique, transparence et responsabilité.

jel

J.E.L. a ainsi choisi de travailler un or vert, extrait en Colombie sans aucun ajout de composants chimiques et toxiques. Les pépites récoltées suivent un parcours de traçabilité et pour éviter tout gaspillage, un processus de recyclage a par ailleurs été mis en place.
In fine, les collections sont ultra raffinées et la beauté est soluble dans le DD !

Si vous n’êtes que presque convaincus, rendez vous aux ventes privées les 4 et 5 décembre à Saint-Germain des Près.

Plus d’information et vente en ligne sur le site www.j-e-l.fr/

Egalement en vente chez Colette et Franck & Fils

25 octobre 2009

LE MOULIN VERT par ISABELLE

Fin octobre, c’est l’époque ! L’art contemporain est décidément au coeur de l’actualité.

La Galleria Continua organise, en même temps que la FIAC, une rencontre pique-nique pour l’ouverture de la session « Sphères 2009  » qui rassemble la sélection d’artistes de 7 galeries internationales dont Kamel Mennour, Air de Paris, et bien sûr la Galleria Continua.

Petit Flash Back : La Galleria est née en 1990 à San Gimignano, en Italie, à l’initiative de trois amis : Mario Cristiani, Lorenzo Fiaschi, Maurizio Rigillo.
Installée dans une ancienne salle de cinéma, la Galleria s’est implantée là où personne ne l’attendait, loin des grandes villes, dans un lieu chargé d’histoire.
« Continua » désigne ce désir de continuité entre les époques, ce voeu d’écrire une histoire présente sensible de la création actuelle qui nourrit le lien entre hier et demain, les individus et les géographies diverses et inaccoutumées.
Après San Gimignano, Pékin ! La Galleria Continua – Beijing s’installe dans une ancienne usine d’armement. Toujours polarisée sur le dialogue et la proximité avec le public, elle est un pont entre orient et occident avec des artistes chinois comme Chen Zen, un ami de l’équipe, et Lucy + Jorge Orta, Anish Kapoor (peut-être mon artiste préféré) qui seront exposés en Chine pour la première fois.
Le Moulin est la dernière née. Installée à une heure de Paris dans une ancienne imprimerie, au bord de la rivière Morin, la galerie, comme les autres lieux, garde les traces de son utilisation antérieure.
Les oeuvres présentées n’en sont que plus fortes, et ne se sentent surtout pas à l’étroit dans de tels espaces.

« Sphères 2009  » est un très bon cru.
J’ai été très touchée par les oeuvres de Sun Yuan & Peng Yu, un binôme d’artistes chinois,

Sun Yuan and Peng Yu

ainsi que de Camille Henrot, Carsten Höller et ses oiseaux gravés d’or, et Sudarshan Shetty dont j’avais découvert la télévision ensanglantée à la Frieze artfair.

Birds-karsten holer

Une exposition d’autant plus réjouissante que l’annonce a été faite d’un tout nouveau projet. Le Moulin s’agrandira bientôt d’un nouveau centre. Deux cent mètres plus haut, toujours au bord du Morin, existe une friche industrielle encore plus vaste, composée de bâtiments tous plus prometteurs les uns que les autres.
Il s’agit d’un projet de rénovation très ambitieux, avec non seulement une ouverture vers l’art sous toutes ses formes (vidéothèque, médiathèque, auditorium, espace pour les galeries, résidence d’artistes) mais aussi un programme d’éducation (école de musique, bibliothèque) et une volonté de se tourner vers l’environnement avec un parc public paysager, un restaurant gastronomique bio avec terrasse, et un centre d’études art-environnement.

La rivière, très polluée avant l’arrivée de la galerie, retrouve peu à peu de sa clarté. Et ce n’est que le début !

le-moulin-galleria-continua

L’art contemporain est un formidable moteur pour la société.
Plus que les acteurs de la finance, de la mode, de la politique, les artistes sont des visionnaires qui réinventent la société avec des milliers d’années lumière d’avance.
Nous autres communs des mortels sommes des suiveurs.
Le fait que des galeries privées, des associations et des organisations comme le projet COAL plusieurs fois cité, déjà, dans ce blog, déploient des projets autour de l’environnement n’est pas anodin, et nous laisse présager que le futur en vert s’annonce plus rose que prévu.

Du 24 octobre 2009 au 30 mai 2010.
www.galleriacontinua.com

25 octobre 2009

PRIX PHOTO EARTH : LA TERRE VUE D’EN BAS par CECILE

En pleine FIAC, on a eu beau chercher, on n’a trouvé que quelques références au DD, dont la présence encore trop discrète du beau projet Coal (plus d’info au prochain post et dans notre section liens).

Mention spéciale de Smile pour le Passage de Retz qui a profité du buzz pour annoncer sa nouvelle expo : le bel hôtel particulier du 3ème arrondissement accueille pour un mois le prix Pictet «Photography and Sustainability».

nigeria

Depuis deux ans, la banque suisse couronne le travail de photographes internationaux qui communiquent des messages environnementaux forts, dans le cadre d’un thème prédéfini : cette année, Earth.
Lors de la cérémonie officielle de remise des prix le 22 octobre au Passage de Retz, Kofi Annan, prix Nobel de la paix et ancien secrétaire général des Nations unies, a remis la somme de 60 000 euros à Nadav Kander, lauréat 2009, pour son travail sur le fleuve Yangtsé. Kofi Annan a déclaré que les photographies de l’exposition étaient une injonction à l’action contre le changement climatique, le plus grand défi humanitaire et environnemental auquel le monde a à faire face aujourd’hui.

Les travaux des lauréats évoquent les effets dévastateurs et souvent irréversibles de l’exploitation des ressources de notre planète, et soulignent l’impact immédiat et durable de notre développement à tout-va sur les populations, lorsqu’il s’effectue sans respect de notre environnement au sens large (les autres aussi quoi !).

Une décharge publique mexicaine dans laquelle des gens fouillent pour tenter de survivre ; le paysage en pleine mutation du fleuve Yangtsé, en Chine, et ses communautés déplacées ; les effets dévastateurs de l’exploitation du pétrole dans le delta du Niger …

Des témoignages à voir vite à Paris avant de consommer trop de CO2 en courant après Earth qui entamera dès début 2010 sa tournée mondiale : Musée de la Photographie de Thessalonique, Empty Quarter Gallery de Dubaï, University of Technology d’Eindhoven ….et, à l’étude, un passage par plusieurs galeries parmi les plus prestigieuses du monde qui s’intéressent à la terre.

pictet

Prix Pictet 2009 : Earth à Paris du 23 octobre au 24 novembre 2009
Passage de Retz
9 rue Charlot – 75003 Paris / 01 48 04 37 99

Métro: Saint Sébastien – Froissart ou Temple

Lundi – Vendredi: 10h – 19h / Samedi – Dimanche: 10h – 20h

www.prixpictet.com

www.nadavkander.com

Et pour changer de YAB et sa terre vue du ciel : Earth – le livre du Prix Pictet 2009 publié chez Te Neues – présente les travaux des 12 photographes sélectionnés et des 70 autres nominés.

13 octobre 2009

NATURE MORTE par VINCENT BOUCHERON

Deyrolle, maison fondée en 1831, est un lieu unique en Europe. La boutique était à l’origine le temple de l’entomologie avant de développer une activité de taxidermie et de devenir LA référence pédagogique en sciences naturelles. Rien ne semble avoir bouger depuis des siècles, le parquet craque et flotte dans l’air le doux parfum d’amande amère des vitrines de papillons rares. Cependant, rien de passéiste et de poussiéreux ici, y aller c’est comme aller au musée : tout est beau et étonnamment… vivant ! Entre cabinet de curiosité et caverne d’Ali Baba, on peut y dénicher tout ce qui se rapproche à la nature : du filet à papillon aux (sublimes) planches botaniques, de l’œuf d’autruche au cacatoès empaillé. Rassurez-vous, les animaux proviennent des exceptionnelles collections anciennes de Deyrolle ou ont été collectés dans le respect des règles établies par la Convention de Washington.

deyrolles

 

Le 1er février 2008, c’est le drame : Deyrolles prend feu au petit matin et une grande partie des inestimables collections part en fumée. La vénérable institution n’aurait jamais pu s’en remettre, mais c’est mal connaître la pugnacité de l’entreprise ! Laurent Bochet est l’un des premiers photographes à se rendre sur les lieux. Il immortalise les désastres provoqués par le brasier, interroge les témoins, les pompiers… Le résultat, sublime d’inventivité brute, résonne comme une parabole de l’état de notre biodiversité aujourd’hui : à moitié réduite en cendres, elle continue néanmoins de résister avec toute la beauté du désespoir.

 

deyrolles2

 

Deyrolle, 46 rue du Bac, Paris VII. Exposition de photographies chez Deyrolle du 25 septembre au 1er décembre www.deyrolle.com et catalogue paru aux Editions Assouline.