Archive pour la catégorie ‘LIFESTYLE’

5 septembre 2016

LE CONSULAT par ISABELLE

LeConsulat1

Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas posté. Mais ça faisait longtemps qu’un projet aussi excitant ne s’était pas monté à Paris ! Un nouveau lieu éphémère est sur le point d’ouvrir : ça s’appelle Le Consulat, et cette initiative pourrait bien changer (un peu) le monde (en mieux évidemment). Une très bonne nouvelle, surtout en cette période où ça panique dans tout les sens.
Un Consulat, c’est un lieu pour représenter les nations. Pour ce projet, le « Consulat » devient la « représentation d’une vision collective dans un espace-temps donné, ayant pour but d’exprimer des solutions nouvelles pour un avenir meilleur, et laisser à chacun le soin de l’expérimenter comme il l’entend ».

Faire la fête démocratiquement, dans une micro nation éphémère, ça fait rêver. Se rassembler, c’est pour s’amuser, et aussi pour agir. Au Consulat, lieu 100% participatif, on pourra danser (cours et dj sets), voir des films, des expos, assister à des conférences, déguster des amuse-bouche, des cocktails, travailler, rêver, faire/écouter la radio, écouter des interviews, rencontrer, performer, faire des shootings, des brocantes, des brunchs, des jeux, du yoga, de la musique… Et sûrement plus encore. Tout ça sur 3 étages, et une cour ouverte quand il fait beau. Le lieu naît dans le 9ème mais apparaitra sous d’autres formes et d’autres endroits.

Derrière ce projet se cache l’association GANG (Groupe d’Action Néo Green), un groupe qui aborde la révolution green avec optimisme, espoir, enthousiasme, humour et joie, sentiments qui désertent trop souvent les rayons de l’activisme. GANG souhaite oeuvrer contre l’hyper séparation de l’Homme et de la nature, et pour que l’avenir de l’humanité cesse d’être hypothéqué au bénéfice ce de quelques uns.

LeConsulat

LeConsulat2

LeConsulat20

Si vous voulez en savoir plus sur ce lieu, qui ouvre le 8 septembre (ou à peu près) vous pouvez nous suivre sur Instagram où nous sommes un peu plus présents qu’ici : @smileandsavetheplanet

Nous essaierons de poster en temps réel :)

Longue vie au Consulat !

26 septembre 2015

SWEATER DRESS DIY par ISABELLE

upcycled-sweater-dress

(↓READ ENGLISH VERSION BELOW↓)

Voici un DYI pour une robe simple et toute douce et chaude, parfaite pour l’automne. À créer avec des sweatshirts vintage en bon état (si vous allez les acheter neufs chez H&M, vous n’avez pas tout à fait compris l’idée).

Donc avec 2 sweatshirts, plus une ou 2 bandes de tissus similaires, le tout avec des couleurs qui vont bien ensemble, vous êtes paré.

Petit rappel : pour coudre deux tissus ensemble, il faut les mettre dos à dos. Bien mesurer les morceaux de tissus. Quand on coupe, prévoir 1 cm pour chaque couture. Poser les éléments ensemble sur le sol pour voir ce que ça donne. Quand la robe est finie, il faut bien la repasser, c’est ça qui fait que c’est clean.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Here’s a DYI for a sweater dress –perfect for fall–. You will need 2 reclaimed sweatshirts (don’t go buy them at H&M) and similar fabric small pieces, with a nice color match.

Remember to leave a 1 cm margin on each side for the seams, and to put the fabrics face side against face side when you sew.

When you’re finished with the dress, iron it to make it perfect, and then you’re done!

Have fun!

upcycled-sweater-dress-DIY_need

upcycled-sweater-dress-DIY_cut

upcycled-sweater-dress-DIY_sew

isabelle_robe-DIY_SweatShirtok

12 juin 2015

TOUR GUIDE: SLOW WEEK-END NEAR PARIS par ISABELLE

Route_velo_HOUX_Eure

Comment passer un week-end sport + paysages de ouf + très peu d’impact CO2 ? Il suffit de partir en vélo. Oui, comme en 1936. C’est simple, et rapide en fait car on est tout de suite en vacances : le voyage lui-même C’EST les vacances. Ça change de 3 h d’avion à côté d’un bébé qui pleure. Et c’est tellement facile, on part de chez soi, on s’amuse, et pouf on arrive. L’hypermobilité c’est pas seulement d’aller à Londres en deux heures !
Voici un guide pour une ballade de deux jours au milieu des champs et des forêts, entrecoupé de cours d’histoire et de farniente au bord de la piscine. En mode slow life.

Parcours Jour 1 : Il faut partir le matin tôt en RER B pour sortir de Paris. À la station saint Michel, c’est très facile de rentrer avec les vélos sous le bras, et ils sont tout à fait tolérés dans le RER.
Choisissez votre arrêt, par exemple, Versailles (pour un parcours de 90 km environ), Saint Rémy les Chevreuse (70 km environ), ou Jouy en Josas (50 km environ). Pour les plus téméraires il est possible de partir directement de Paris.
J’ai calculé un parcours spécial pour le vélo jusqu’à destination, avec de jolies routes peu fréquentées, à consulter ici.
Le réseau 3G est à peu près correct et on peut se repérer partout. Petit stop à Rambouillet pour une visite du parc du Château recommandé.

Plan_Velo_Itineraire_Paris_Chevreuse_Chartres_

Séjour : à Houx, dans une Bergerie, chez un baryton et une peintre, dans des murs datant du XVIIème siècle, construits pour les conseillers du Roi Louis XIV. Et avec une piscine, quand même. Et le WIFI (basic need).
Réserver à la Bergerie de l’Acqueduc

Dîner : aller-retour à Maintenon à 4 km. On y va et revient en vélo, bien sûr. Le château rénové par Mme de Maintenon est fermé le soir, mais le village est super mignon. Il n’y a pas de restaurant bio ou végétal, choisissez donc celui qui vous plaira, près du Château, mais n’allez surtout pas au restaurant asiatique (mauvaise expérience).

Parcours Jour 2 : Environ 23 km de douceur au bord de l’Eure, dans les champs, les petits villages…
De Houx, rejoindre la D18 puis la D19.2 en direction de Chimay, Mévoisins, St Piat. À partir de Jouy, suivre la piste « Chartres en vélo » qui est magnifique, bucolique, très bien indiquée, et qui vous emmènera jusqu’à à Chartres.

À Chartres :
Restaurant Le Parvis
5 Rue du Cheval Blanc
28000 Chartres
Pas bio mais de très bonne qualité et si on se débrouille bien on peut manger presque 100% végétal.

Visite : les petites rues avec pentes à 18%, l’imposante cathédrale, le Musée des Beaux-Arts (fermé le lundi) ; et surtout ne ratez pas le parvis dans le jardin du Prieuré, avec une très jolie vue. Chartres est une des villes les plus traditionnelles de France, pas très funky mais c’est très joli.

Retour : sauf si vous avez eu une révélation religieuse, vous pouvez rejoindre la gare (il suffit de descendre, c’est indiqué à peu près à chaque croisement de rues), prendre un billet retour pour Paris (au moins toutes les heures, 15€ environ, durée 1h environ). Il y a des crochets dans les wagons pour suspendre facilement les vélos.

Équipement :
Casque impératif (on peut choisir un casque de skateboard ou de BMX si on trouve (à juste titre –quoi que… ça commence à être cool les tenues de cyclisme–) que les casques de cyclisme sont trop moches. L’essentiel est de vérifier que le picto ‘vélo’ figure bien sur la petite étiquette à propos de la protection.

Dans un petit sac à dos :
Cuissard – voire deux cuissards – voire cuissard plus selle de protection pour ceux qui ne font jamais de vélo #protègetonentrejambe
Bidon avec eau ou mélange isotonique
Petites barres de céréales à portée de main
Maillot de bain
Coupe-vent
Un cadenas U
Lunettes de soleil.

Pensez à regarder la météo avant quand même, le vélo sous la pluie c’est moins drôle.
Et bon voyage !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ENGLISH VERSION

If you are lucky enough to have a bike when in Paris, here’s an awesome trip outside the city. It is quite cheap and easy, yet a lot of fun.

Road day one: early in the morning, take RER B at station Saint-Michel. You can choose to stop either at Versailles (for a 90 km trip), or Saint Rémy les Chevreuses (about 70 km), or Jouy en Josas (about 50 km).  Of course, you can start directly from Paris.
Here’s a nice route map I made, it’s perfect for bikes: bike itinerary. It’s a good idea to stop at Rambouillet to visit the Chateau.

Night stay:in Houx, you will sleep in an former Sheep Barn from the XVIIth century. It was originally built by king Louis the XIVth and now owned by an opera singer and a painter. The accommodation is very comfortable and welcoming. There is a pool and wifi (basic needs of the XXIst century).
Make a reservation here: Bergerie de l’Acqueduc

Diner: you can ride your bike to Maintenon, a little village 4 km away. The castle is closed at night but the place is very cute. There are no vegetarian or organic restaurants, so chose the one you want, except for the Chinese one, unless you like to eat crap.

Road day two: take road number D18, and then D19.2 towards Chimay, Mévoisins, and St Piat. Once in Jouy, follow the signs « Chartres en vélo ». These 23 km of happiness will lead you to the city of Chartres.

Once in Chartres:
You can go to restaurant Le Parvis
5 Rue du Cheval Blanc
28000 Chartres
Not organic, but good quality. You can have your lunch on the outside terrace right in front of the Cathedral.

Visit: you can play the tourist in the charming little streets, the cathedral, the Musée des Beaux-Arts (closed on Mondays). Do not miss the Prieuré gardens with an amazing view. Chartres is a quiet, beautiful and very traditional city.

Way back: reach the train station (just go down any road and follow the signs). Take your ticket back to Paris (trains every hour, the trip only takes a little more than one hour). There are hooks in each carriage to hang your bike. Easy.

What you need:
A small back pack
A helmet
Cycling shorts
A bottle with water or an isotonic drink
Snacks
Wind-breaker jacket
Sunglasses
U lock
Don’t forget your bathing suit.

Check the weather before you go. Have a good trip!

Maintenon_Acqueduc

Route_velo_Chevreuse_Eure

Maintenon_Canal

Route_velo_Paris_Chartres_mevoisins

Velo_Chevreuse

Auberge_de_lAcqueduc_Houx

Bergerie_acqueduc

Paris_Chartres_en_Velo

Chartres

Cathedrale_Chartres_vitraux

Velo_bike

14 mai 2015

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – MARION HANANIA POUR GOOD GUYS par HÉLÈNE

Marion_Hanania_SmileAndSaveThePlanet

Ca fait quelques années qu’on suit les aventures de Good Guys et de cette « Good Girl » de Marion.

4 ans après notre première interview, on est content de voir que cette jolie marque « cruelty free » et vegan créée en 2010 par Marion Hanania voit son fan club exploser. Jusqu’à se faire décerner par nos amis de PETA l’award de la marque vegan « à surveiller pour 2015″.

Dessinées entre Paris et maintenant Venice Beach, fabriquées au Portugal, les collections de chaussures sont réalisées en matières naturelles comme la microfibre italienne, la toile, la crèpe, du cuir « vegan » ( mix de coton et polyester). Elles sont aussi super légères et résistantes, mais cool avant tout !

Marion nous en dit un peu plus sur sa green philosophie  » en répondant à nos questions et nous offre son magnifique autoportrait ci-dessus.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

C’est quoi « être green » pour toi?

J’essaie d’éviter d’acheter des aliments emballés dans trop de plastique, d’économiser l’eau en prenant des douches au lieu de bains, manger végétarien à également un impact positif sur l’environnement, les petites choses du quotidien.

Tu te souviens de ton « green coming out » ?
C’est venu petit à petit, ça fait à peu près dix ans que j’ai vraiment commencé à prendre conscience de l’importance de chaque individu face à notre environnement et notre planète.

Quels sont tes 3 principaux gestes green ?
- Réduire les déchets au quotidien,
- Manger végétarien,
- Utiliser uniquement des produits écologiques et Eco-friendly chez moi et dans mon travail (ruban adhésif d’emballage recyclé, produit vaisselle, lessive, papier, etc..etc..).

Le geste non-green dont tu ne peux te passer ?
Prendre la voiture au lieu des transports en commun.

L’action globale « green friendly » que tu admires le plus, rêve de mettre en place?
Appliquer le « Meat Free Monday » partout dans le monde.

Qui est ta muse glam green ?
J’adore Jemima Kirke, j’étais surprise d’apprendre qu’elle est HYPER green ça me l’a rendue plus sympathique que son rôle dans GIRLS, le show HBO de Lena Dunham:)

Avec quel plat, « l’organic » peut être « orgasmic »?
Le sandwich « 3 little birds » au BeetBox café a Haleiwa a Hawaii… »toasted multigrain bread lays a delicious chipotle aioli which is then topped with Fakin’ Bacon, avocado, tomato, carrots, red onion and sprouts »

A quoi tu carbures ?
A la piscine, 2km par jour et au Burger végétarien de mon compagnon David Ivar aka Black Yaya… Meilleur chef végétarien que je connaisse.

Tu as un jardin secret ?

Un parc d’attraction je dirais…

Le super pouvoir que tu aimerais avoir pour sauver la planète ?
Avoir le don de « transmettre l’empathie », je pense que si tout le monde traitait les autres comme il a envie d’être traité, nous vivrions dans un monde meilleur.

Où se trouve ton coin de paradis perdu?
Mon Paradis c’est d’être sur une planche de surf dans l’océan à Venice ou Hawaii.

Dans la rubrique: ca me donne le « Smile » : ton livre de chevet ?
La fille du Sculpteur » de Tove Jansson, la créatrice des Moomin.

Le film qui t’as marqué ?
Récemment les 5 Films sur la Californie de Agnes Varda.

Le morceau de musique qui te donne le « smile »
« Paint a smile on Me » de Black Yaya, avec moi aux coeurs.

À quoi es tu addicted ?
La natation quand je suis à Paris, le surf quand je suis à Los Angeles.

Quel est ton uniforme de la saison?
Saison après saison j’accumule les T-shirts des endroits ou j’ai eu de bons souvenirs de surf (San Onofre, Venice, Hawaii..) avec un pantalon ou un short en velours côtelé moutarde… ma couleur préférée.

Ton mantra?
« vivre ma vie comme je l’entends »

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?
Etre bien dans sa vie.

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?
C’est très dur de convaincre quelqu’un qu’il doit changer son alimentation ou son mode de vie sans le culpabiliser et sans qu’il se sente jugé et qu’il se braque. Je dirais à cette personne « C’est ton choix ».

www.goodguys.fr

Do Good, Not Harm, Wear Good Guys !

good guys

good guys

good guys

good guys

good guys

good guys

good guys

good guys

9 avril 2015

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – SANDRA MEYNIER KANG POUR SMK par HÉLÈNE

Sandra Meinier Kang By IRG

We discovered Sandra Meynier Kang and her eponymous brand SMK thanks to Who’s Next unique collaboration.

Freshly graduated from Atelier Chardon Savart, she launched her own brand 4 years ago in Seoul.

A refreshing vision, a casual minimalistic style, « gangnam style » Made In Korea, and of course sustainable, this is the « SMK » sprit. We’re very happy to interview Sandra about her new collection and to share her best looks!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: What is « to be green » for you?

SMK: First of all: to be “green” would be to be aware of who we are in our environment; and then I guess, to be educated (whatever the type of education); to be able to recognise what’s going wrong and try to find solutions to fix that.

Do you remind of your « green coming out »?

Not really ~ I have always loved animals; actually more than clothes so I have always been respectful toward the animal world before even thinking about what was actually “green“. I guess loving animals (all kinds of them) was my first step into what we call “green” today.

What are your 3 main green daily actions?

I would say:
- 1. I make bottles of fruit and vegetable juice to drink all day long for me and my husband (be healthy ;)),
- 2. I make sure my waste is well sorted for recycling (Korea’s trash system is quite strict)
- 3. Being vegetarian (?). I believe the mass meat industry is actually terrible for the environnement.

What is the « non-green » action you cannot get rid off?

Take the plane. I travel a lot so I often fly around the world.

What is the global « green friendly » action you admire most? Dream of set up?

There are actually a lot of  “green friendly projects“ going on and all of them are admirable.
If I had to pick one; I would say the movie “DEMAIN” by Cyril Dion and Melanie Laurent which should be released by this year.
I think it’s an awesome initiative to go travel the world and give a voice to all people who found real alternate solutions in order to reverse the sinking process of our planet.

Who is your glam fashion muse?

With no hesitations : Stella Mc Cartney

Who is your daily guru?

Pierre Rabhi, Alexandro Jodorwosky and Yann Barthes (he allways makes my day)
I cannot have only one “guru” in my life ;)

Can organic be orgasmic? Which dish?

With a “tartare d’avocat bio ” like they made at COMPTOIR102 in Dubai.
I don’t know how they prepare it, but I have never eaten a better one.

What fuels you all day?

Unfortunately, cappuccino.

Do you have a secret garden? (you can tell?)

My secret garden is as secret forest.

What is the super power you would like to have to save the planet?

I would like to have an unbreakable magic stick which can fulfill everything I ask for.
Then I don’t have only one super power to change the world, I got them all ;)
So I would start by stopping the use of pesticides in the agriculture, the mass market of meat, clean the oceans, forbid the shale gas exploitation and nuclear power, replace that with cleaner and safer energy… There is so much to do that even with a magic stick it would probably take several lives to save the planet!

Where is your lost paradise?

In Malaysia, on Gaya Island.
At night, you have to close your bungalow door because monkeys like to come inside and take your stuff out ~ haha!

What is your current bedside book?

I am currently reading the bible, to better understand history.

The movie that moved you?

« Ce que le jour doit à la nuit” by Alexandre Arcady.
I based my SS14 collection on that movie.
I don’t know if it’s the colours, the context, the impossible love between two persons, but this movie moves me a lot.

The music song that gives you the smile?

First be a Woman” by Gloria Gaynor; I always see my best friend singing and dancing on it, it makes me smile yeah.

What are you addicted to?

If we talk about addiction, I would say cappuccino and yoga.

What is your uniform for this season?

For Spring 15; my uniform is white and beige. Wide white pant with raw linen off shell tailored jacket and big beige scarf with tassels finition.

What is your mantra?

« Be trustful to life »

What is the best way to share the « green attitude »?

Maybe just thinking. Thinking about our conditions,. Is there any hierarchy in nature? Are we better than other species or vegetals?
We could close our eyes and re-open them like it’s the first time of our life, and then ask ourselves, does what surrounds us feels normal or logical?

What is the ultimate argument to convince to save the planet?

Trust in humanity. If we can do our worst, it means we also can do our best.

www.sandrameynierkang.com

Sandra Meynier Kang

Sandra Meynier Kang

sandraMeinierKangSS15

Sandra Meynier Kang

Sandra Meynier Kang

sandraMeinierKang_SS15

Sandra Meynier Kang

Sandra Meynier Kang

22 mars 2015

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – JEROME HADEY POUR LA VILLA LENA par HÉLÈNE

Villa-Lena

Le 1er avril, la Villa Lena réouvre ses portes pour la 2ème saison.

On est fan du concept depuis l’ouverture :

- un mix entre la Villa Médicis (pour la résidence d’artiste),

- le Baron (pour toute la clique qui a créé ce lieu et lui insuffle son esprit créatif),

- et un « agro turismo » ( pour l’approche durable de la résidence).

Donc un lieu magique perdu au milieu de la campagne Toscane, et surtout une belle invitation au voyage.

Nous avons questionné Jérome Hadey, le gourou de cette « Dolce Villa » sur sa vision du « green ».

villa lena

villa lenavilla lenavilla lena

villa lena

villa lena

villa lena

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: C’est quoi « être green » pour vous?
Jérome Hadey: C’est respecter la vie.

Vous vous rappelez de votre « green coming out » ?
Le jour où j’ai demandé à mes parents de bien vouloir trier les déchets, je devais avoir 5 ou 6 ans…

Quels sont vos 3 principaux gestes green ?
Mes principaux gestes green sont de travailler d’arrache pied à créer un lieu autonome en :

- eau, grace à la collecte de l’eau de pluie, de l’utilisation de puits

- nourriture grace à plusieurs potagers, un petit peu d’élevage et de la chasse, le tout évidemment bio

- l’énergie, grace a des panneaux solaires et des éoliennes

Ce lieu est la Villa Lena sur lequel je travaille depuis 5 ans maintenant. Il m’en faudra au moins 5 de plus pour pouvoir atteindre mes objectifs.

Le geste non-green dont vous ne pouvez vous passer ?

Prendre l’avion, quasiment une fois par semaine, c’est un drame écologique mais j’aime trop voyager et rencontrer des gens.

L’action globale « green friendly » que vous admirez le plus, rêvez de mettre en place?
L’hopital de Lambarené créé au début du siècle dernier par Albert Schweitzer au Gabon. Il s’agissait d’un « village où l’on soigne », en harmonie avec la nature, les cultures locales…

L’action que je rêve de mettre en place est un lieu utopique auquel je travaille déja depuis un moment…La Villa Lena.

Qui est votre muse glam green ?

La Nature. Tous les jours je me reveille en Toscane au milieu de la Nature. Il n’y a rien de plus beau et notre responsabilité à tous est de la protéger.

Votre gourou au quotidien?
Ma famille et mes amis. « Suis ceux qui cherchent la vérité, évite ceux qui l’ont trouvée »

Est-ce que « l’organic » peut être « orgasmic »?
Venez passer quelques jours à la Villa Lena et vous comprendrez que oui.

A quoi vous carburez ?
Je carbure au travail principalement. Il n’y a rien de plus satisfaisant que de voir des projets avancer grace à sa propre sueur.

Le super pouvoir que vous aimeriez avoir pour sauver la planète ?
Rendre le bon sens aux êtres humains. Je pense qu’il s’agit d’une caractéristique en voie d’extinction.

Où se trouve votre coin de paradis perdu?
42 Via Toiano, 56036 Palaia en Toscane

Votre bible du moment?
Le même depuis que j’ai 6 ans: le Petit Prince. En le relisant, j’ai toujours trouvé les réponses à toutes mes questions.

Le film qui vous a marqué ?
A man from Earth. Le dernier scenario écrit par Jérome Bixby, l’un des principaux scénaristes de Star Trek. Il a écrit ce film sur son lit de mort pour donner une leçon d’espoir à l’humanité. Objectif plus que réussi à mon avis.

Le morceau de musique qui vous donne le « smile »?
Un peu facile, mais le morceau qui me donnera toujours le smile est « Don’t Worry, Be Happy » de Bobby McFerrin.

À quoi êtes vous addicted ?
Au travail…et à pas mal de séries TV…

Quel est votre uniforme de la saison?
Jeans, pull en laine, chaussures de marche et éventuellement doudoune.

Votre mantra?
Jamais satisfait, toujours heureux.

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?
De la vivre.

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?
La vie est belle.

www.villa-lena.it

22 février 2015

« SOME LIKE IT GREEN » QUESTIONNAIRE – ARIELLE LEVY ET THIBAUD DECROO POUR L’HERBE ROUGE par HÉLÈNE

arielle levy thibaud decrooarielle levy thibaud decroo

Rendez-vous en bas de la coulée verte dans le concept store « l’herbe rouge » un après-midi d’hiver. Le ton « bucolique » est donné.

« L’herbe rouge » a été créée en 2008 et son nom est inspiré d’un poème de Boris Vian, clin d’oeil à la vision créative et innovante de la maison de mode.

Aux commandes de cette authentique marque « green » qui est aussi un véritable laboratoire de recherche et d’expérimentation sur les matières, deux passionnés du vêtement et surtout deux experts qui ont hérité d’un savoir-faire textile « Made in Roubaix », mais y ont ajouté une leur touche éco-friendly et durable.

Les matières sont donc issues de l’agriculture biologique (coton fluvial, denim, lin, tencel, flanelle de laine et autres mailles…), les tricots réalisés à partir d’un procédé unique de recyclage des fibres, avec une attention aux teintures réalisées dans le respect des normes GOTS (Global Organic Textile Standard), et le tout avec un réseau de proximité.

Et c’est pas fini ! Le tout avec des prix accessibles !

Bref, comme dit Arielle, notre Jean-Pierre Coffe de la Mode: « Le Fast-Fashion, c’est de la MEEERDE ! ».

Le magasin du Viaduc des Arts a fêté sa première bougie en Janvier 2015, on lui souhaite donc une longue et belle vie !

Points de vente:

- Online e-shop: http://lherberouge.com/

- 35 avenue Daumesnil, 75 012 Paris

- 81-83 avenue Jean Lebas, 59 100 Roubaix

l'herbe rouge

herberougeF1020002herberouge

herbe rouge

herberougeherberougeherbe rouge

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

S&StP: C’est quoi « être green » pour vous?
Arielle Levy: C’est respecter la planète et les gens.

Vous vous rappelez de votre « green coming out » ?
Thibaud Decroo: Des souvenir d’être bien dans la nature depuis très jeune.
AL: Quand j’ai commencé à trier les déchets en Allemagne à 10 ans de manière très naturelle.

Quels sont vos 3 principaux gestes green ?
- Manger bio, équilibré, local
- Faire attention à sa consommation de lumière (le magasin est éclairé en basse tension)
- Faire une économie de moyens

Le geste non-green dont vous ne pouvez vous passer ?
TD: Prendre l’avion
AL: Aimer la mode !

L’action globale « green friendly » que vous admirez le plus, rêvez de mettre en place?
La fondation AKUO Energy et développement lancée par notre associé. (NDLR: qui développe, finance et exploite des centrales de production d’énergie renouvelable en France et dans le monde).

Qui est votre muse glam green ?

AL: Nous n’avons pas de muse en particulier, mais on aime Mélanie Laurent.

Votre gourou au quotidien?
Éric Scotto notre associé, Jeremy Rifkins, on apprécie Pierre Rahbi.
Mais nous sommes nos propres gourous !

Est-ce que « l’organic » peut être « orgasmic »?
AL: Tout ce qui fait du bien est orgasmic ! Donc l’organique est orgasmic !
TD: surtout avec du miel bio

A quoi vous carburez ?
A l’envie.

Le super pouvoir que vous aimeriez avoir pour sauver la planète ?
TD: Tout est lié à l’education donc rendre les gens plus respectueux , plus éduqués, avec moins de besoins .
AL: Le super pouvoir de taper un grand coup dans la fourmilière !

Où se trouve votre coin de paradis perdu?
TD: une rivière sauvage ou on peut se baigner.
AL: n’importe où en thong, maillot et t shirt.

Votre bible du moment?
AL: Modiano.
TD: Mathieu Ricard.

Le film qui vous a marqué ?
AL: « La nuit des éléphants » de Thierry Machado vue récemment. J’en pleure encore !

Le morceau de musique qui vous donne le « smile »?
TD: Herbie Hancock.
AL: The do. « Despair, hangover and ecstasy ».

À quoi êtes vous addicted ?
AL: A mon mari.
TD: A ma femme.

Quel est votre uniforme de la saison?
AL: Pull robe l’herbe rouge.

Votre mantra?
TD: « Moins mais mieux ».
AL: « Une autre mode est possible »

Quel est le meilleur moyen de partager la « green attitude »?
De la vivre !

Quel est l’argument ultime pour convaincre de sauver la planète ?
Suivez nous !

Photographies: copyright l’herbe rouge, réalisées par Alice Moitié.

13 novembre 2014

TWO GREEN DAYS IN IBIZA par HÉLÈNE

ibiza

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
two-greendays-in-Ibiza
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Alessia rizzetto

We are very happy to welcome guest contributors in this column!

Our new Happy Hippy contributor is a PR and communications expert. We met at a « Fooding » event she was organizing while in Paris. As an authentic foodista & wine lover, she turned her passion into her job and that’s what makes her smile every day. Alessia actually lives in Milan but travels and works all around the world. Whenever she can, she flies back to Ibiza, –her « Buen Retiro »– where she would love to open a « Green B&B » and produce her own biodynamic wine.

-

-

SATURDAY

If you want to live Ibiza the green way you should start by picking the right place to stay: Can Marti is an « eco-hotel » located in the North of the Island. This ancient finca whose 17 hectares include a natural swimming pool, a wide variety of plants and a vegetable garden with aromatic herbs: the perfect place to feel like you’re one with nature.

Can marti

Can-Marti-7

Once you’ve left your baggage behind, put your sneakers on and go visit Ibiza Old Town, Dalt Vila. Cross over the drawbridge and you’ll find yourself in a medieval town with cobbled streets and breathtaking views.

ibiza dalt vila

After this long walk you might get hungry, so take your hybrid car and drive to San Rafael at the Rabbit Hole, the only 100% vegan and organic shop & deli in Ibiza. Every day you can get something different, according to the seasonal products available. If you are not in a hurry go down the Rabbit Hole, and you will find a lovely juice bar where you can enjoy your time reading a book or a magazine.

Rabbit hole

Rabbit hole

Take some food to go, and head west to Cala Conta, a beautiful beach with crystal water and a cool bar up on the rocks with a DJ, Sunset Ashram playing.

cala conta

cala conta

ibizaIf you’re not ready for the « swimsuit » test, opt for a walk at the Hippie Market at Las Dalias, where  you’ll find vintage lace dresses, flower crowns and hippie stuff for nice gifts. The smell of incense won’t let you down! Look for a small bar where you’ll find fresh healthy juices and hippies all around playing Goa Music. You’ll feel like you’re in heaven.

las dalias

tumblr_n68dnxrFIB1sr40s9o1_1280

las dalias

At sunset, move to Es Vedra, a mystical rock you should recognize while landing in the Island. It’s considered to be the third most magnetic point in the world. Sit down on the rocks, close your eyes and fill your body with energy.

es vedra

It’s dinner time: nothing better than a light meal at La Paloma, where authentic « home made » Mediterranean dishes are prepared with the very best ingredients: love and care.

la-paloma-ibiza-10

la-paloma-ibiza-7

This country house set in the middle of a beautiful orange orchard is decorated with pastel furniture and homemade romantic wall places. This is a place full of character that will make you literally feel at home. Try their amazing parmigiana or one of their delicious organic salads.

la paloma ibiza

End your dinner with a glass of Hierbas, the typical liquor from the Island, and then head to Ibiza town for some crazy dances at Teatro Pereira, one of the most characteristic cocktail and music bars in town. This old theater has been turned into a cocktail club which hosts a different live music show each night.

hotel pereira

teatro pereira

And if you still have some energy left, follow the cherries that will lead you to Pacha, where the best DJS in the world usually perform!

ibiza pacha

SUNDAY

No better start to the day than a Yoga session at Atzaro hotel, one of the most relaxing places in the heart of the island. This agroturismo is the perfect place to make your body and mind go along with nature.

Carrusel-SPA-Atzaro-3

End your morning in the Balinese spa where you’ll have time to relax, chill by the pool and enjoy the sun at the Atzaro beach, in the comfortable day beds enjoying natural juices, teas, and healthy and fresh products from Bubbles Bar.

7Es-Restaurant-Atzaro-carrusel

atzaro Chiringuito-Beach

After lunch, go to Casita Verde, a modern ecological center only open to the public on Sunday, where you’ll meet people with the same attitude and discover vegan food, local products and natural beauty skin preparations, while enjoying acoustic and chill music session.

casita-verde2

casita verde

For your last evening (but you’ll be back!), go north to Benirras beach, the place to be on Sunday evening, where local hippies gather at sunset playing music and dancing until the sun goes down. And when it’s suddenly dark, everybody goes home with the sun in their heart….

benirras

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .flower power

4 septembre 2014

DIY: REUSABLE CLEANSING PADS par ISABELLE

DIY_reusable-upcycled-cleansing-pads

(↓READ ENGLISH VERSION BELOW↓)

Bonjour septembre, mois des jambes bronzées, et des bonnes résolutions !

Une statistique m’avait une fois complètement effarée : la culture du coton représente moins de 5% des surfaces cultivées dans le monde, mais 15% des pesticides utilisés (et je ne vous parle pas des OGM). On pourrait s’en foutre complètement, puisque le coton, ça pousse très loin de chez nous et ça ne coûte presque rien. Effectivement, ce sont les populations pauvres qui souffrent le plus de la pollution des nappes phréatiques, des maladies liées au contact direct des ouvriers agricoles avec des produits hautement toxiques, et de l’extension de cultures dédiées à l’exportation au détriment des cultures vivrières traditionnelles.

Un beau jour, ou plutôt une nuit, j’entre dans ma salle de bains et je vois tous ces petits Indiens, Chinois, Africains et Sud Américains crier « au secours » sur mon pack de coton nettoyant, qui sert une seule fois avant d’être jeté définitivement. WTF. Donc, je culpabilise à mort. Puis, certainement avec l’aide de Zero Waste Home qui est pour moi un role model, j’ai eu envie de faire la révolution du coton propre.

Donc, la recette est simple : prendre un vieux sweat shirt épais, le couper en carrés de 10X10 cm, qui deviennent alors des « pads » pour se nettoyer le visage. Après utilisation, on cale le petit truc dans le lave-linge, ça prend vraiment peu -pas- de place, et ce n’est pas très très compliqué à faire sécher : il suffit de le poser à plat quelque part, et hop quelques heures plus tard c’est prêt pour être à nouveau utilisé, encore et encore.

Avec ce système, on cumule : ZÉRO DÉCHÊT et UPCYCLING (donc zéro impact pour leur production) et RECYCLAGE à l’infini. Quand même. Mais ce n’est pas tout, puisqu’avec les économies réalisées, on peut s’acheter un vrai beau tee shirt en coton bio, pour que nos amis de l’autre bout de la planète puissent vivre d’une culture qui les respecte.

Et si je vous assure que c’est dix fois plus agréable à utiliser qu’un coton de supermarché, que c’est tout à fait chic dans une salle de bains, vous avez le droit de ne pas me croire, mais à votre place j’essaierais : voici la recette DIY, ce n’est pas très compliqué.

Bisous de rentrée les loulous <3

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

[English version]
Dear all, here’s my End-of-Summer little tip :)

I once heard cotton cultivation represents less than 5% of the global agricultural surfaces on earth, BUT 15% of all growing chemicals. This made me feel quite ashamed in front of my daily little disposable cotton cleansing pads, that I was using only once before trashing.

I decided to get involved. Probably under the influence of great website Zero Waste Home. This insanely simple idea came to me: why not upcycle old tees or sweat shirts?
It’s a little tip, but it means a lot: Zero Waste, Zero impact for production since it is upcycled, and the pads can actually be reused infinitely.

Surprisingly, it happened to be way more pleasant than I imagined. These little pieces of soft fabric are agreeable to use and very efficient. Once used, you can clean the pads with the rest of your laundry and allow them to dry by roughly flatten them on any kind of surface. They will dry easily.
See below for the simple DIY instructions. Enjoy!

With love,
Isabelle

Reusable-upcycled-pads_DIY

23 mai 2014

WE LOVE GREEN 2014 par ISABELLE

IMG_0944 1

C’est ainsi que We Love Green a eu lieu le 31 mai et 1er juin. L’équipe Smile y était (en transe, bien sûr), nous avons un peu oublié de poster sur notre Instagram, mais voici un mini reportage. C’était bien !

Ce qui me fait le plus plaisir, c’est que ce festival ose axer sa communication entièrement sur le « Green ». Là où plein d’autres institutions et entreprises se garderaient de parler de ce sujet prétendument « anti glam », chez We Love Green, on revendique un parti pris écolo. Apparemment, ça ne fait pas fuir les gens, bien au contraire !
Et cette très bonne image attire même une population troooop mignonne. Ils sont beaux, souriants, et plein de love.

Alors, ce festival est-il vraiment green ? Une partie de l’énergie vient de panneaux solaires. Pour les déchets, on a le choix entre 3 poubelles bardées d’une signalétique suffisamment explicite pour qu’un festivalier sous emprise de la « musique » puisse s’y retrouver. Sur les stands sont présents Greenpeace, et d’autres marques et associations plus ou moins éco responsables. Côté alimentation, tout est bio, mais très peu végétal. D’ailleurs, comme il y avait un monde fou le samedi, ironiquement j’ai dû faire une exception et n’ai pas mangé végétalien, ni même végétarien. C’est pas grave, on va pas chipoter, c’était bio, c’était bon, et nous étions heureux. La Guinguette d’Angèle et Sol Semilla a tout de même servi les plus chanceux, et ça c’est bio, raw, super alimento, tout ça…

Et il n’y a pas de parking ! On peut venir en métro, ou même en vélo, ce n’est pas si loin, ooooh ça va ! Quand j’ai découvert le parking à vélos gardé, j’ai eu un petit mouvement de contrariété devant l’aspect pas très pratique et bricolé avec les moyens du bord. Mais ça s’est très bien passé, et j’ai fini par saluer cette nouvelle façon d’upcycler l’existant (des grilles et des arbres se transforment en parc à vélo, baguette magique ! ) et donc, de minimiser l’impact.

WeLoveGreenFestival_ParcVélos

Alors, pour quoi on était là, au fait ? Ah oui, la musique <3 ! Le line Up était foufou. Découverte de Moodoid, au look génial et vraiment cool en live. Lunice : il déchire tout ! Little Dragon, trop mimi, London Grammar toujours aussi vibrant, et le reste était très mignon, bref, ce festival est de loin le plus cool de Paris.

WeLoveGreenFestival_3

WeLoveGreenFestival_LondonGrammar

Cat Power et les tipis.

WeLoveGreenFestival_cendrier

Les petits cendriers portables

WeLoveGreenFestival_1

Les toilettes sèches

WeLoveGreenFestival_StandPopCaseLes activités du stand Pop Case

WeLoveGreenFestival_3Amah_comptoirGénéralLes belles jambes d’Amah, au stand Comptoir Général

IMG_0934 1Le chanteur/Guitariste de Moodoid joue également de la poêle à frire.

WeLoveGreenFestival_2

WeLoveGreenFestival_6

WeLoveGreenFestival_5

WeLoveGreenFestival_4

www.welovegreen.fr

20 mai 2014

MAISON LEJABY MÈNE LA DANSE par CECILE

Chez Smile, on aime les belles histoires, Les histoires bio naturellement, mais aussi celles qui content le bel ouvrage, les savoir-faire préservés, les métiers sauvés et les renaissances.

Souvenez-vous, il y a deux ans, le dépôt de bilan de Lejaby voulait sonner le glas de la corsetterie française. C’était sans compter sur Alain Prost, l’homme providentiel de la désormais « première maison de couture de lingerie », repreneur de Lejaby qui a reçu Smile and Save the planet la semaine passée. L’ancien dirigeant de La Perla, nous explique qu’il a fait le pari du haut de gamme et de l’export pour relancer la marque de sous-vêtements féminins. Lejaby a misé sur l’utilisation de matières premières précieuses (dentelle de Calais, broderies de Suisse, soie lyonnaise, tulle de Belgique) mais aussi et surtout sur le fait main. L’entreprise emploie aujourd’hui 206 personnes (en majorité à Rillieux-la-Pape dans la région lyonnaise) dont une dizaine de jeunes couturières corsetières qui apprennent des anciennes les secrets de ce savoir-faire particulier. La Maison dépoussière également les looks, en collaborant avec des designers de mode, comme Léa Peckre pour la collection A/H 2013 à la fois moderne et sophistiquée.

Sur chaque pièce, numérotée, de petites étiquettes signalent le nom de la couturière-corsetière qui a monté le modèle. Une façon de signer le bel ouvrage et de se connecter avec la cliente. Nous avons rencontré dans le boudoir de la marque rue Royale à Paris un « échantillon » de l’équipe remarquable qui malgré les difficultés, a su trouver l’énergie et la foi pour créer de nouveaux modèles très luxueux, au succès international.

Pour fêter les 130 ans de la Maison , Maison Lejaby s’offre le Lido, et vous offre à vous chers lectrices et lecteurs de Smile, la possibilité de gagner deux invitations pour deux personnes au défilé qui aura lieu le 27 mai à 11 heures30.

​Pour recevoir votre invitation au show « 130 ans d’esprit couture à la française », il vous faut :
- Devenir fan de la page Facebook de la marque Lejaby
- Devenir fan de la page Facebook de Smile and save the Planet
- Vous abonner au compte Instagram de Smile and save the Planet
- Envoyer un mail à smile@smileandsavetheplanet.com, avec un petit mot, et vos coordonnées.

Le message qui nous touchera les plus sera le gagnant.
Vous avez jusqu’au 22 mai minuit, bonne chance et à vos marques !

Merci à Maison Lejaby.
www.maisonlejaby.com

Lejaby-collections

Lejaby-parures

26 avril 2014

TWO GREEN DAYS IN MADRID par HÉLÈNE

Meditatoday.org
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

two-greendays-in-Madrid

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Violeta Davila

We are very happy to welcome guest contributors for this column!
-

A lawyer performing in Mmm cities (Madrid and Marbella), but such a book lover that she gets really excited by a Balzac masterpiece and would refuse a date with Brad Pitt for a tea time with a Litterature Nobel Prize, Violeta is also a green girl. As she jumps right back from an ayurvedic cleanse in Ceylan, let her guide us through the streets of Madrid, and prove the « Movida » is still well alive!

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Other cities can be green… with envy! Because now Madrid has it all. The healthy food habits, the ecological attitude, a stronger sustainable development are growing faster and faster in the capital of Spain. If you haven’t visited the city for a while, it’s time to come back and realise how much it has evolved. Of course you will still be amazed by the allure of the old and classical Madrid, as well as its endless nights, but you will also sense the modernity and sophistication of a top European city.

Having only two days to spent, there is no time to loose:
FRIDAY
Check in at Room mate Hotels, any of them: Mario, Oscar, Alicia or Laura, they all have their own personality and style and are located on key spots. Design & comfy even if not totally green.
Malasaña
Take a walk through Malasaña, the neighborhood that was the cradle of « la movida » in the 80’s, now known as the hipster area in Madrid, full of cool bars, pubs and restaurants.
Have dinner at “ Crucina”, on calle divino pastor 30. This crudivegan (raw food) little restaurant uses techniques that alter food minimally. The cooking temperature is below 41 ° C, which preserves all the natural nutrients and enzymes.
Vista-de-la-sala
The food is greek style, as the chief is originally from Greece. It’s surprising and delicious, even for non vegans.
Don’t miss the vegan moussaka or the desserts which are totally guilty free! No sugar, no dairies, no wheat, no eggs, but pure pleasure!
crucina raw lasagne - Irina Bondarchuk Crucina raw lasagne – © Irina Bondarchuk
SATURDAY
Saturday Morning you can go to  RENT & ROLL to rent a bike and enjoy a long ride through the largest park in Madrid: “El Retiro”. The Park belonged to the spanish Monarchy until the 19th century, when it became a public park.
alcala-940x360
Take a boat in to sail the pond, and enjoy its beautiful « statue Walks ». Then go to the Royal Botanical Garden, which is a few steps away from El Prado Museum, and gives the chance to enjoy the peaceful and quiet immersion in nature. The garden hosts botanical species over two centuries old, for visitors to enjoy. It is also home to both researchers and botanists.

IMG_1914 IMG_1906

IMG_1909

For Brunch or a late lunch (as you arleady enjoyed Madrid’s night life the night before), go to café Murillo and try their typical spanish tapas, which includes some light and eco friendly dishes. The location is the best (it has a wonderful terrace with views to El Prado and the Royal Botanical Garden), and a commited restaurant that donates a percentage of their benefits to The City of Hope and the Joy Foundation.

Café Murillo
Cafe murillo
In the afternoon you can visit El Prado, or if you are not in the mood for big crowds you can search for an exhibition in Caixaforum, Fundacion Mapfre , Thyssen Museum or Reina Sofia (Modern Art Museum) . There is always something good going on, so it’s good to check “la guia del ocio” in advance to guarantee you will enjoy the extensive cultural offering of Madrid.
The weekend we were here, la Caixa Forum (known also for its fantastic vegetal wall from Patrick Blanc) was hosting a stunning exhibition of Brazilian photographer Sebastiao Salgado. I cannot resist to the pleasure of sharing my favorite pictures with you of this wildlife and human nature lover. Isn’nt that a perfect parallel? ;)
CaixaForum
-
image

If you’re in the mood for a tea break, we recommend Il Tavolo Verde, a cool concept between the organic café and the antic market.

Tavolo Verde

IMG_1930 IMG_1924

Walk around “ El barrio de las letras” ( which can be literally translated with “the Word’s neighborhood”), where all the famous classic writers like Cervantes, Lope de Vega, Calderon de la Barca once had their residence; with a special mention to Lopez de Vega’s House in calle Cervantes.  Enjoy its ancient wineries and  “librerias de Viejo”, antique bookshops which will transport you to Spain’s Golden Century.

If you belong to the « shopper addicts family », wander the magic garden of Federica & co, gathering young designers, located in one of the most beautiful areas of Madrid. Our passions are antiques, vintage and everything that enlightens our imagination at home. We particularly love « Mimoki » and her fashion offer.
Federica and co
Before leaving, we recommend also Handmadebeauty-db.com for a manicure pedicure, in a lovely  spot focused around organic, holistic and natural beauty, that offers a variety of treatments with 100% natural products. It’s the perfect eco chic and relaxing experience.
Then, have dinner at Green and More (calle Prado, close to Plaza Santa a must see spot). All of the products come directly from Tudela’s vegetable garden.
la huerta de tudela
imageIf you still have some spare energy you can finish your night having either a cocktail in Le Cabrera, cocktail & gastrobar or dancing in Triple R ( Rock and Roll Radio), a super fun club with great rock live music and a great crowd.
SUNDAY
Sunday is the day wen people usually go to El Rastro, in Lavapies, Madrid’s flea Market where you can find anything… there are multiple Indian restaurants around the neighbourhood, but Shapla might be the best option (including a vegetarian menu).  A few steps from there you can rent a bike and ride through Madrid Rio.
image
For lunch we recommend Mama Campo, a new concept, that open plaza de Olavide. The restaurant and shop provide themselves exclusively from local producers.
image
-

Pict: Manolo Yllera
Picture © Manolo Yllera

pict: Manolo Yllera

pict: Manolo Yllera

image

And if you still have time, don’t miss “ Matadero, an old slaughterhouse now converted in a Contemporary Cultural and art centre. There are exhibitions, art fairs, threatre… a variety of intersting cultural events, all in a very cool atmosphere. You can find young people swing dancing or having a beer on the terraces. The Matadero’s cafeteria « Olivia te cuida » offers tons of natural and eco friendly products.

IMG_1954 IMG_1951

-Matadero

-

Matadero

-

Madrid may not be the greenest city of the world, but it’s definitely on the right path… The city is full of life and its people will make you feel at home…Maybe that’s why the city’s motto is: « From Madrid to Heaven ». Amen ;)

-

La huerta de tudela

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ADDITIONAL SUGGESTED SPOTS

www.harinamadrid.com: Bakeries where you can find delicious bread and pastries, with no sugar, no additives or chemical ingredients.

RESTAURANTS

www.lavaqueriasuiza.com

www.restauranteelcocinillas.com

SHOPPING

www.pez-pez.es

www.zonajorgejuan.com

ESCAPE

Aranjuez (43 km from Madrid), and visit its famous palace

Buitrago de Lozoya ( 73 km away from Madrid)

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

And to follow the best Books advices of Violeta, and practise your spanish: http://clubdelecturalavaqueria.blogspot.fr

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

21 avril 2014

FASHION REVOLUTION DAY par ISABELLE

« Ethically produced fashion is like organic food: if you taste it, it’s better than industrial food; it has more flavour. » –Bruno Pieters

Cela faisait longtemps que je voulais parler du designer Bruno Pieters et de Honest By, son e-shop sur lequel le sourcing est transparent jusque dans le moindre détail, sans pour autant faire de concession sur le style. L’occasion m’en est donnée ici, puisque Honest By encourage le Fashion Revolution Day qui aura lieu le 24 avril 2014.

Ce mouvement a été créé en réaction à la catastrophe du Rana Plaza, un immeuble de fabrication textile qui s’est écroulé en brisant trop de vies au Bangladesh. Ce drame effroyable a tout de même permis de comprendre la difficile traçabilité de la mode, y compris pour des entreprises responsables.

Le 24 avril, tous ceux qui se sentent touchés sont invités à faire cet acte symbolique : un selfie avec un vêtement #insideout, à l’envers, pour montrer qu’on peut lire les étiquettes. Où mon vêtement a-t-il été produit ? Avec quel matériau ? C’est aussi une façon de dire aux marques qu’on a envie d’acheter leurs produits, mais pas leurs méthodes.

La phrase de Bruno Pieters résume vraiment ce que je ressens personnellement. J’aime la mode, qui n’a rien de futile à mes yeux, mais je déteste l’idée que ce que j’achète détruise la vie d’êtres humains, adultes ou enfants, ou même d’animaux. En achetant un produit, on encourage un système de production, c’est une vraie responsabilité ! Pour moi, la mode doit être enthousiaste, positive, et doit générer du plaisir. Je chéris mes vêtement de tout mon cœur, je les aime d’amour ! C’est pourquoi je ne me fournis plus dans les enseignes de fast fashion. Je les pense à plus long terme. Et je les aime encore plus. Évidemment cela demande un peu de réflexion et de créativité, mais n’est-ce pas l’essence même de la mode ?

Quoi qu’il en soit, ce mouvement aura j’en suis sûre un impact positif. Alors, à vos selfies ! Le mien est ici, mais comme c’est un manteau vintage (donc qui n’a pas été cousu par une jeune Bengalie) y’a pas d’étiquette.

Fashion_revolution-day

honest-by-fashion-revolution

honest-by-fashion-revolution-who-made-your-clothe

honest-by-fashion-revolution-april24

Images Courtesy Fashion Revolution & Honest By

27 mars 2014

TWO GREEN DAYS IN COPENHAGEN par HÉLÈNE

IMG_0354

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

two-green-days-in-Copenhagen

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Tiffany-JNG-Silverspoon

We are very happy to welcome guest contributors for this column!

Tiffany J. NG was born and raised in San Francisco. Her love affair with food began as soon as when she could hold a spoon. That passion and her creativity merged, and Silver.Spoon was born in Copenhagen in 2009. Founded as a labor of love, Silver.Spoon has grown into a well-respected gastronomic experience agency operating internationally. Its creations are more art installations than dinner parties, and aim to redefine our relationship with food –a « dining journey »– as well as with the people we share it with.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

With its modern Nordic cuisine, its seasonal, local, organic and internationally recognized products, green spaces galore and a friendly eco lifestyle, Copenhagen is one of greenest city in the world.

DAY 1

Check-in at the newly renovated D’Angleterre and head down to Restaurant Marchal for breakfast. After breakfast, rent a bike for the duration of your stay or make use of our city bikes that are positioned at various points throughout town – it’s the way we all move around!
90bcfa101b9bceaf892e7d7e36631688 90bcfa101b9bceaf892e7d7e36631688
Take a leisurely stroll or bike ride around Kongens Nytorv and head up Bredgade, a street lined with design and furniture boutiques. Arrive at the Designmuseum Danmark, which houses a well-curated collection of Danish and international design housed in a stately building, and take a tour of the premises.
Design Museum

Design Museum

Pop into the Marble Church, tucked away between Bredgade and Store Kongensgade, for a peek into their interior.
Thereafter, head toward Amalienborg, the royal residence situated by the waterfront.
Amalienborg found on Foursquare.com

Amalienborg found on Foursquare.com

Scoot over to 42 Raw (Pilestræde 32), the city’s best raw food / juice bar, for lunch before heading into the city center for an afternoon of exploration and leisurely shopping for Danish design.
42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

42 Raw © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Be sure to make stops at Illums Bolighus, Georg Jensen, and Royal Copenhagen at Amagertorv. Some recommended boutiques in the area are Casa Shop (Store Regnegade 2), Beau Marché (Ny Østergade 32), and Rue Verte (Ny Østergade 11).
Illums Bolighus

Illums Bolighus

Take a break from all the shopping and walk to Kongens Have / Rosenborg Slot for some urban foliage. If you are in the mood, stop by and pick up a coffee on the way over from Coffee Factory (Gothersgade 21).
Rosenborg Castle - visitdenmark.com

Rosenborg Castle - visitdenmark.com

For a pre-dinner drink, stop by Ruby (Nybrogade 10) city center or Lidkoeb (Vesterbrogade 72B), its more relaxed little sister in the Vesterbro neighborhood of town. On a cold winter’s day, there is nothing better than warming up with a skillfully crafted cocktail at Ourselves Alone (Badstuestræde 7).
Ruby

Ruby

Ruby

Ruby

Fit in some sightseeing by bike on the way to dinner at Matt Orlando’s new hotspot, Amass (Refshalevej 153), on Refshaleøen.
Amass - blog.misspouty.com

Amass - blog.misspouty.com

amass - finedininglovers.com

amass - finedininglovers.com

DAY 2
Begin the next day exploring the lakes that separate the old town from the boroughs.
Walk / bike toward Frederiksberg Have for a morning stroll in the picturesque park.

Banner_Cykel

Make your way over to Chez Laurent (Rolighedsvej 15), a quaint French creperie, for a late breakfast or brunch.
Visit Coffee Collective’s headquarters (Godthåbsvej 34B) and grab one of their coffees from a carefully selected menu to go.

Coffee Collective - west-sun.blogspot.co.nz

Coffee Collective - west-sun.blogspot.co.nz

Pop over to the revitalized Jægersborggade – formerly pusher street – for an early afternoon of hipster chic shops and cafes. If you are looking for a souvenir, visit Keramiker Inge Vincents (Jægersborggade 27) and bring home one of her delicate thinware pieces.
Inge Vincents Keramiker © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Keramiker Inge Vincents © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Inge Vincent Keramiker © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Keramiker Inge Vincents © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

If you can fit in another bite, order the tartar dish at Manfreds (Jægersborggade 40) – the best in the city – and a glass of their biodynamic wines.
Manfreds & Vin

Manfreds & Vin

Take some time to return to the city and explore Torvehallerne, the gourmet market housed in two glass buildings. Make a stop at Omegn to try their selection of organic and biodynamic products while sipping on a glass of Bøgedal, one of the best Danish microbrews – and still a hidden gem – on draft while lounging at a table outdoors.
Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Omegn © Guro Sofie Ulsaker Jacobsen

Before dinner, stop by Den Vandrette by the waterfront for a glass of wine by the canals. They specialize in biodynamic wines, so let their knowledgeable staff suggest a few options.
1466221_253290661487655_566901096_n
Conclude your trip to Copenhagen with dinner at Relæ (Jægersborggade 41), a starred restaurant that has stripped away all pretenses and devoted their attention to delicious gastronomic creations.
Relae

Relae

Relae

Relae

ESCAPE
If you get the time, don’t miss the Louisiana Museum, one of the best worldwide art museum . Thirty minutes from the center of the city, located by the coast, this magic spot is a great experience mixing architecture, art & nature. Louisiana would also be perfect for their brunch buffet while overlooking the crashing waves.
Louisiana Museum

Louisiana Museum

Louisiana Museum
Louisiana Museum

https://twitter.com/SilverSpoonCPH

Copenhagen View - Hélène Skinas de Bourbon Parme

Copenhagen View - Hélène Skinas de Bourbon Parme

Biking in NY Havn
Biking in NY Havn
Additional suggested links:
• Anna Moltke-Huitfeldt, Jewellery in Life (http://www.moltke-huitfeldt.dk/) – Firstfair trade jeweler in Denmark
• MUUSE (http://www.muuse.com/) – A Copenhagen-based fashion label producing capsule collections with promising young designers from around the globe
• LUBAROL (http://www.lubarol.com/) – A multibrand luxury store with quality designers, fragrances and accessories.
• GREEN SUSHI (http://www.greensushi.dk/) – A sushi bar with organic, vegan and healthy sushis.
• Chocolate & Love (http://chocolateandlove.com/) – Delicious artisanal organic, fair trade chocolatiers by a Danish / Scottish duo
• Frederiksdal Kirsebærvin (http://www.frederiksdal.com/uk) – Delicious cherry wines produced in the Lolland region of Denmark that hold their own against the famed wines of Banyuls, Rivesaltes, and Maury
• A hidden gem next to Louisiana Museum, is the Nivaagaard Museum (www.nivaagaard.dk) situated in a large romantic garden hosts work art from the Italian and Northern European Renaissance.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
To follow Silverspoon & Tiffany J. NG:
16 mars 2014

TWO GREEN DAYS IN LOS ANGELES par HÉLÈNE

On Instagram: @gigihop

On Instagram: @gigihop

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
two-greendays-in-LosAngeles
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Judith JonesTo guide us through Los Angeles, Judith Jones is our « green angel »: foodista, travelista, writer, TV Host and a contagious smile!

She shares all her insider global guides, travel tips, recipes and culinary adventures on her Blog, “The Gourmet Travelista”. You can also see her on Discovery and PBS, hosting travel show, Globe Trekker.
 
 
 
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Los Angeles, land of sea, sun and sustainable living! There is no better city to take advantage of LA’s local, organic and eco-friendly habits, so here’s a sneak peak into my 2 day guide on how you can enjoy being Green in LA.

FOOD SHOPPING

Farmers Market:
I love Wednesday mornings in my neighborhood of Santa Monica because of the weekly, bustling Santa Monica Farmer’s Market. Here you’ll find fresh, seasonal California produce, as well as beautiful flowers and freshly brewed coffee. If you arrive early, you’re likely to rub shoulders with some of the best chefs in the city.

Santa Monica Farmer’s Market:  Arizona & 2nd St- Wed 8.30am-1.30pm
http://www.smgov.net/portals/farmersmarket

farmers-market-veggies

Erewhon Natural Foods Market:
From a Tonic & Smoothie bar to delicious, organic ready-made hot and cold food, you will find everything you can think of for your body and soul in this cute and trendy health food store.

7660 Beverly Blvd, Los Angeles, CA 90036
www.erewhonmarket.com

Erewhon2

Wholefoods:
This place is heaven for the eco-conscious and health fanatic. Wholefoods is the mecca for all your nutritious grocery needs.  Most Wholefoods around the city boast- a dried goods section filled with seeds, nuts and healthy granola’s, an organic fish section, an organic selection of meats, a fresh cheese bar, amongst vitamins, healthy snacks, organic fruits and vegetables galore. You’ll love it.

Several locations around the city
http://www.wholefoodsmarket.com

ptrcover

EAT & DRINK

Café Gratitude:
A cool and creative vegan health hotspot, where every dish is named with uplifting exclamations: I love the “I am Humble” dish. Fantastic for fresh juices, smoothies, breakfast, lunch and dinner.

2 locations:
512 Rose Ave, Venice, CA 90291
639 N Larchmont Blvd, Los Angeles, CA 90004
http://cafegratitude.com

image

Local 1205:
I’m a huge fan of the Juice Counter at this casual Abbot Kinney hotspot. The organic smoothies and cold pressed juices are to die for!

1205 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291
(310) 396-6663
local1205.com

blog.jchongstudio.com

blog.jchongstudio.com

Moon Juice

Moon Juice in hipster neighborhoods, Venice and Silverlake, is a must try for those looking for Juice cleanse packages and ridiculously nutritious combinations.

507 Rose Ave, Venice, CA 90291
2839 W Sunset Blvd.
LA, CA 90026
moonjuiceshop.com

la.eater.com

la.eater.com


Feed Body & Soul

Feed Body & Soul on Abbot Kinney, not only boasts an amazing sustainable, organic menu filled with fantastic Vegetable and Grain bowls, Proteins, Salads, Veggie dips and delicious organic cocktails, but the décor is also super stylish, trendy and inviting. Perfect for brunch, lunch and dinner.

1239 Abbot Kinney Blvd, Los Angeles, CA 90291
feedbodyandsoul.com

1505546_734703903227231_1132558602_n

Axe

Sit at the outdoor patio on a sunny weekend and savor Axe’s wholesome, sustainable, organic and earth friendly dishes; like their Brown Rice and Vegetable Bowls, and home made soups. Good for brunch and dinner. Love this place!

1009 Abbot Kinney Blvd, Venice, CA 90291
(310) 664-9787
axerestaurant.com
700_axe-low-sunlight-store-front

c3593f1358dcd4ae22e1b8e059bff66e

remodelista.com

remodelista.com


Crossroads

This bustling Vegan, Mediterranean hotspot packs in the West Hollywood crowd for lunch and dinner with their small plates of local and seasonal vegetable based dishes, like Baby Kale and Artichoke dip, and Spaghetti Squash.

8284 Melrose Ave, Los Angeles, CA 90046

(323) 782-9245
crossroadskitchen.com

bg-front-image-13Baby-Beet-Salad

Elf Café

Eastsider’s love their little hidden hipster gem, which is perfect for an evening glass of wine alongside creative vegetarian dishes, such as Tahini Avocado Puree and Moroccan Kale Salad.

2135 W Sunset Blvd, Los Angeles, CA 90026

elfcafe.com

Elf Cafe-37

Pace
Tucked away in leafy Laurel Canyon, Pace is warm, cozy and romantic, but more importantly, it serves a variety of sustainable organic wines, along alongside its local and seasonal menu.

2100 Laurel Canyon Blvd, Los Angeles, CA 90046
(323) 654-8583
peaceinthecanyon.com

b236b85b66d69166703cb58e01bd11b9

farmers-veg-trio

Fairfax Flea Market:

You are guaranteed to find vintage and recycled gems at this huge Sunday Flea Market, packed full of LA’s stylish young and beautiful crowd. From vintage boots to 30’s dresses to shabby chic furniture, it has it all!

Fairfax High School

7850 Melrose Ave, Los Angeles, CA 90036

(323) 655-7679

melrosetradingpost.org

flea market Melrose - Copy


Reformation
Reformation is an environmentally sustainable fashion brand that repurposes vintage and surplus materials to create a chic limited edition collection. The collection is made locally in their LA studio and sold at fair prices. This is an awesome store for unique pieces!

8253 Melrose Ave, Los Angeles, CA 90046

(323) 852-0005

Shop:

thereformation.com

reformation-melrose-02

ACTIVITIES

Hiking & Surfing

We Angelenos are blessed with sun, sea and mountains. The best way to keep fit and healthy is to go for a hike with friends in one of the plentiful Canyons that LA has to offer. Walk your dog amongst the beautiful and fit at Runyon Canyon, or head west for incredible ocean and mountain views at Temescal Canyon.If you prefer the fresh ocean air to the mountains, then you must ride the waves, surfing in Malibu or Santa Monica.

On Instagram @gigihop

On Instagram @gigihop

oceanup.com

oceanup.com

Green Bliss Eco Spa

The owner goes to great pains to find eco-friendly products for their clients at this blissful spa. Everything is natural, good for the skin and earth friendly, from bamboo robes to their scrumptious treatments, and they even serve organic champagne and hors d’oeuvres for special occasions. A relaxing, eco-friendly day of pampering.

greenblissecospa.com

green-bliss-eco-spa-treatmentgreen-bliss-eco-spa-facial

STAY
Venice Beach Eco Cottages

Bypass the hotels and instead opt for the green alternative.  Live like a local at the cozy Venice Beach Eco-cottages. Eco designer, Kelly LaPlante, installed Eco-conscious materials, like a hot tub made of recycled plastic milk jugs, used reclaimed wood furniture, and low VOC paint, as well as displaying local artwork. And only 4 blocks from the ocean! They even donate 3% of their proceeds to charity.

447 Grand Blvd.
Venice, CA 90291

(866) 802-3110

www.venicebeachecocottages.com

Staud_071128_018

On Instragram @gigihop

On Instragram @gigihop

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

To follow Judith Jones:

Blog: www.gourmetravelista.com

Facebook:

https://www.facebook.com/GourmetTravelista

https://www.facebook.com/JudithCubasJones

Twitter:  @JudithIJones

Instagram: judithijones

29 janvier 2014

VOUS PRENDREZ BIEN UNE PETITE COUPE ? par ISABELLE

coupe-menstruelle

La petite coupe s’est cachée dans cette image. Sauras-tu la retrouver ?

Vous avez peut-être remarqué que le sujet des règles est de moins en moins tabou, Girls Have Periods à Paris commence à se faire remarquer avec humour et virtuosité (♥), The Period Store à New York fait un tabac. Mais avec les copines on n’a pas attendu ce nouvel âge du flux décontracté pour en parler. C’est donc lors d’une discussion typique de filles, que l’une d’entre elles me lance : « Quoi, t’es écolo, et t’as pas de Mooncup ?  »

Ultra cool et stylée, mais pas du tout green –saucisson/Mcdo étant la base de son alimentation–, elle a réussi à me donner envie d’essayer ce truc a priori pas très glam.

Blessée dans mon amour-propre, et surtout vraiment intriguée, j’ai couru chez Naturalia acheter une Mooncup. Et pour la première fois de ma vie j’ai attendu mes règles avec impatience.

Alors, j’imaginais une grande révolution, mais en fait, les règles, ça reste chiant et… chiant. Sauf qu’au moins, avec la petite coupe, on ne gaspille plus de coton, et c’est déjà un grand pas en avant. Bisous les filles !

PS. Je vous épargne les conseils d’utilisation, si vous lisez ce post vous saurez forcément lire le mode d’emploi fourni avec le petit instrument. Et la vidéo ci-dessous pourra vous offrir tous les arguments nécessaires !

16 janvier 2014

EUPHORIC GREEN JUICE par ISABELLE

spicy_euphoric_green_juice

Emilie is based in New York City, where she founded her own company: Glowing Communications, that connects people together, and gives a lot of lifestyle tips for a glowing life. This is why we have chosen to feature some of the « Glowing Recipes » here on Smile And Save The Planet.
This particular one, created by Nick Tiberio, is a juice you can make at home. It is simple, easy to make and offers great benefits: delicious, healthy, energizing, and, of course, environmental friendly, also perfect to defy the parisian winter! Enjoy.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Ingredients (for 16 oz juice)

10 oz (300g) cucumber, 3 oz (100 gr) fennel, 2 oz (60 gr) spinach, half of a lime. Mix all the ingredients in a juice squeezer.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

About six months ago as I was creating small batch juice concoctions for One Lucky Duck here in Manhattan, I toyed with the idea of incorporating fennel into a green juice.

Fennel is known to contain anethol, an essential oil that has been proven to have a calming effect on the digestive system and is a superb anti-inflammatory. Moreover, fennel has been found to promote the release of endorphins into the bloodstream. What does this mean exactly? Fennel juice is a “feel good” cocktail stimulating our bodies and cultivating euphoric feelings! What a great way to start your day!

One afternoon, Emilie was lunching at Pure Food and Wine and decided to try my fennel, cucumber, spinach and lime juice blend. She was enamored by the harmony of flavors and it was this juice in particular that brought us together in glowing friendship.

I like to mix the fennel with cucumber as it is ultra-hydrating, keeping our hair, skin, and nails glowing and also a known cleanser on a cellular level.

The spinach is a excellent source of vitamins, minerals, and amino acids.

And the lime provides a touch of sweetness against the anise of fennel, also feeding the body valuable vitamin C to boost our immune systems.

Feel free to get adventurous with your own green juice blends. Every day when I wake up, I imagine my morning juice a blank canvas to create not only a nutrient dense refresher but also a work of beauty. Keep things seasonal and try to source locally. And most importantly, have fun with it. Keep your glow alive.

Nick Tiberio, Glowing Mixologist.

Photographs Frances Janisch for Glowing Communications. You can find the original post here.

11 janvier 2014

TWO GREEN DAYS IN SAN FRANCISCO par CAROLINE

two-green-days-in-san-francisco

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
two-green-days-in-san-francisco
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Green is the state of mind in San Francisco. Spending a few days in the Bay area comes with a friendly reminder that green is uber cool. Just hanging out on a normal day means seeing trees, parks, beaches, mountains, water…tons of cyclists, joggers and oh yes cable cars!
Welcome to the city where they speak the language of sustainability and freedom.


Day 1

Let’s say you arrive in the city on a Friday and decide to stay for the weekend. I would suggest you start “slow” and sleep at Hotel Vitale. I love this hotel for its zen vibe (wood, clean, minimal décor) and also because it’s right by the sea.

hotel-vitale-san-francisco

Start the day with either a jog or a long walk along the waterfront. Then go for a brunch at Plant Café Embarcadero (which is walking distance) and ask for a table on the terrace above the sea. Kale salads, green smoothies, it’s a bit of a vegan/vegeterian girl paradise. Then, moving on with your green immersion, go check the huge organic farmers’ market at the Ferry Building (which is a landmark and a must-see!). I would totally pack a little bag of fruits and nuts and then take the Ferry to Sausalito, rent a bike once there and check out the little shops in the area, as Sausalito is super charming (don’t miss “Low Tide” which showcases local artists, jewelry and design). You can also decide otherwise and head directly to Mill Valley for a hike. In that case, I’d suggest you rent an eco car (the hotel can help you to do that). Depending on your mood, you can check out Marin Headlands, Stinson Beach or Mount Tamalpais for a breathtaking view and outdoor experience.

The Plant Café, San Francisco

On your way back, you have to check the beauty of Cavallo Point (which by the way is Gold Level LEED certified and awarded « New Green American Landmark » by Travel & Leisure) and enjoy a massage (if you decide to do that, book ahead, like 3 days in advance) in their fabulous spa. They have some of the best therapists in town and it’s worth every penny. Being surrounded by nature and enjoying their hot pool is the ultimate treat.

cavallo-point-hotel-and-spa

Golden Gate San Francisco

Day 2: cycle and live like a local

Check out from Vitale, rent an Airbnb to feel at home and live like a local. Try to get an apartment in the Lower Haight so that you don’t miss the mythical vibe of this area. I mean, I always like thinking that’s where the Summer of Love took place. At the same time, the Lower Haight is part of Hayes Valley, which is THE place to be (fashion with an interesting edge, friendly and laid-back vibe, all things nice).

Rent a bike at Golden Gate Tours & Bike rental and don’t forget to ask them for a bicycle map of SF so that you avoid crazy hills!

bike-in-san-francisco

In the morning, go to Hayes and Octavia (the heart of cool) and taste one of the best juices in town from The Juice Shop truck on the esplanade by Ritual Coffee.

Cycle all the way to Grove and Divisadero and have breakfast at the Mill (gathering with all the hipsters crowd), the mecca of slow teas and coffees as well as homemade bread in town. Right next to it, there is the Farmers’ market every Sunday. Check it out and fill your backpack with an organic picnic for later. Then cycle to the Golden Gate Park, heading to the Japanese Garden, which is delightful.
I would suggest you don’t pass on whatever the De Young Museum has to offer and spend some time there.

The Mill San Francisco

The Mill (Photo: Aubrie Pick)

Then, maybe you go check The General Store on Judah, if you feel your legs can cycle there. And then all the way to Ocean Beach and enjoy your picnic there! If you’re not too tired push it up the hill to the Cliff House and have a drink. It is kind of cliché, but worth the detour for the grandeur of the view!

golden-gate-san-francisco

On your way back, time for a well deserved all organic massage at Earthbody on Laguna and Hayes (book ahead).

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Useful links

www.hotelvitale.com

http://www.ferrybuildingmarketplace.com/farmers_market.php

http://www.theplantcafe.com

http://togetherinfood.wordpress.com/s-f-farmers-markets-the-full-list/

http://lowtideclub.com/

http://www.parks.ca.gov/?page_id=471

http://www.cavallopoint.com/

https://www.airbnb.com/locations/san-francisco/hayes-valley

http://goldengateparkbikerental.com

http://deyoung.famsf.org/

http://shop-generalstore.com/

http://www.cliffhouse.com/history/index.html

http://www.parksconservancy.org/visit/park-sites/ocean-beach.html

http://www.earthbody.net/

Other cool green places/brands/places to check out:

Bar Jules www.barjules.com, Taste www.tasteteasf.com, Rainbow Foods www.rainbow.coop, Pressed Juicery www.pressedjuicery.com, International Orange spa – yoga lounge www.internationalorange.com, In Fiore perfumes www.infiore.net, Heath Ceramics coffee shop in the Mission www.heathceramics.com/home/pages/discover-heath/studio-stores/san-francisco.

11 janvier 2014

MANGER BOUGER par ISABELLE

vegan_lunch_for_athletes

En général on préconise le sport pour pallier à une alimentation trop riche. Mais dans ce post, j’aborde le sujet à l’envers : comment bien manger pour de meilleures performances sportives ? Il se trouve qu’une alimentation végétale, locale, et bio (donc « low impact », ça tombe bien) est de plus en plus recommandée. Mon niveau sportif est plutôt « touriste », mais je côtoie beaucoup d’athlètes chevronnés, avec qui j’échange énormément, car j’ai encore beaucoup à apprendre. C’est fou, la plupart ne veulent pas croire qu’une alimentation purement « plant based » améliore les performances. Pourtant, les athlètes vegan ne manquent pas, et s’ils sont de plus en plus nombreux, ce n’est pas pour copier le lifestyle de Queen Bey et JayZ ! Ils sont tellement balèzes que personne, à mon avis, n’ose leur demander où ils trouvent leurs protéines… Allez checker le site de Brendan Brazier, qui est incroyable et super inspirant, et celui de ce couple de Néo Zélandais qui a fait le tour de l’Australie en courant un marathon TOUS LES JOURS de 2013, ce qui fait 365 marathons de suite tout de même, tout en mangeant cru ET végétal… Ils ont l’air tout à fait en forme, et leur histoire est vraiment attendrissante. J’adore…

De mon côté, alors que je m’entraine surtout pour le plaisir, et que je choisis mon matériel pour ses qualités esthétiques et non pas techniques (on ne se refait pas), mes résultats ne sont pas si nuls : pour la seule compétition -triathlon- que j’aie jamais faite, je me suis agréablement surprise… Il se trouve que j’avais mangé 100% végétal les 10 jours précédents.

Donc, manger pour mieux bouger, ok ? Mais s’il faut se morfondre à manger des trucs pas bons, ou se priver à faire un régime, au secours ! Donc voici un post très subjectif, ponctué de quelques #instafood dans lequel je fais part de mes découvertes alimentaires, qui me font plaisir, et qui font avancer mieux la machine.

petit-dejeuner-sport petit-dejeuner-vegan

Ci-dessus, deux petits déjeuners composés de fruits (dont avocat) frais et secs, et de noix et graines,. Ils n’ont l’air de rien mais c’est absolument délicieux, sans sucre, pour fournir de l’énergie sur le long terme.

- La puissance du végétal : les aliments d’origine animale (viandes, laitages, oeufs) sont-ils mauvais pour les performances sportives ? Je ne sais pas, mais ce qui est sûr, c’est que les fruits et légumes contribuent vraiment à préparer et à réparer après l’effort. Surtout en cru, ils compensent les pertes minérales et apportent une grande quantité d’enzymes qui évite de puiser dans le capital musculaire à long terme (explications ici). D’autre part, le corps maintient naturellement un PH légèrement basique pour bien fonctionner. Or, tous les aliments animaux sont acidifiants, l’activité sportive étant elle-même très acidifiante, ce n’est pas la peine d’en rajouter une couche ! Cela demande beaucoup d’énergie pour réguler le PH, autant l’économiser pour mieux avancer. Les fruits et légumes, surtout verts, sont en revanche alcalinisants pour la plupart.

- Les protéines veggie : elles se trouvent partout ! Presque tous les légumes en contiennent, mais on en trouve en grande quantités dans les graines germées (plus que dans un steak, oui oui), les noix et amandes, les algues, les légumes secs dont les pois chiches (miam), les lentilles, le soja bien sûr, les graines de chanvre à saupoudrer partout (chez Un Monde Vegan), les graines de lin, la prodigieuse quinoa… J’ai appris à germer moi-même mes petites graines, c’est beaucoup plus facile que ça en a l’air, et c’est très bon (alfalfa, mungo, radis…). Ci dessous, mes snapshots de graine germée de haricot mungo (communément appelé pousse de soja) et ma délicieuse salade fenouil / carottes / algues / graines de lin.

germe de haricot mungo - proteine végétale salade-fenouil-graines-delin-algues-nori

repas vegan et sportif proteines de soja

Ci-dessus,une assiette hyper chargée en protéines (quinoa, pois chiches, graines de courges) et des protéines de soja brutes.

- Les trésors des algues : ceux qui adorent les makis sont en fait complètement fans de Nori, qui peut servir d’assaisonnement sur beaucoup de plats, je les coupe en petits morceaux, c’est à tomber par terre. Les laitues de mer ne sont pas mal non plus. Je n’ai pas essayé la chlorella, mais la spiruline en gélules (60% de protéines – contre 30% pour le steak-, et de nombreux minéraux) fonctionne bien. Ce qui me gêne c’est son goût, pour moi ça pose un problème de me forcer à manger un truc pas bon, même en gélules…

- Le piège de l’index glycémique : l’apport glucidique est la clé de la caverne d’ali baba des sportifs, et pour ma part je ne suis pas encore tout à fait au point. Comment optimiser son apport en énergie, sachant que la digestion en prend beaucoup ? That is the question. L’erreur classique quand on passe au régime végétal, est de remplacer les rations d’origine animale par des rations les glucides lents (carbohydrates = pâtes, riz, etc). L’amidon transformé entraine en fait une augmentation de la masse graisseuse au lieu de la masse musculaire : ça fait de jolies fesses rondes, mais ce n’est pas très pratique pour courir vite. Donc un apport minimum est plutôt souhaitable -en tout cas pour moi-. En revanche, l’avant-veille d’une compétition, on peut se lâcher sur les pâtes, puis la veille au soir, en manger raisonnablement. Surtout j’évite la tomate, qui est acidifiante lorsqu’elle est cuite.

- Juste avant l’effort : Il faut manger des « sucres lents », en quantité raisonnable, maximum 3 heures avant. Dans un bol, je mélange du riz avec des fruits secs, et un peu de lait de riz, d’amandes ou de soja, mais il existe plein de recettes home made (ou pas), y compris pour des barres de céréales. Parfois lorsque je me couche tard, je mange mon mélange à 5 h du matin, et à 10 heures le lendemain me voilà prête pour aller courir, c’est très utile parfois de faire la fête !

- Pendant la compétition : Si on fournit plus de 20 minutes d’effort, il faut prendre des mini rations chargées en fructose, des gels magiques, concentrés d’énergie spécialement conçus pour les efforts longs. Le jour J, j’avais un peu merdé en choisissant une marque PAS BIO qui n’a pas été très sympathique avec mon estomac. Depuis j’ai testé les gels BIO Punch Power qui sont top (à acheter au Triathlon Store où on est super bien conseillé).

Ci dessous les gels Speed’Ox Bio, et mon menu idéal de pré-compèt : pâtes bio, fenouil et oignons cuits dans un peu d’huile d’olive, assaisonnement aux algues.
speed-ox-punch-power 9a00665cb9a511e2852e22000ae90903_7

- Le mystère du citron : cet aliment ultra acide, une fois assimilé, devient ultra alcalinisant… Je bois des litres d’eau citronnée, de préférence à jeun le matin (mais pas juste avant l’effort quand même).

- La magie du chou (ci dessous salade de chou + lentilles pré-germées) : le chou est incroyablement riche en minéraux, dont du fer, très important, en calcium, en vitamines, et anti oxydants, il est donc un allié parfait du sportif. À manger cru en salade comme dans cette recette.

salade-chou-lentilles-pre-germees lemon-curcuma-turmeric

- Le pouvoir du curcuma (ci dessus, dans de l’eau avec du citron) : alcalinisant, hyper digeste, et même un protecteur intestinal, ce puissant anti cancer aide à la reconstruction cellulaire, entre autres bénéfices. On peut le consommer en poudre comme une épice, dilué dans l’eau chaude comme du thé, ou frais pressé en jus centrifugé, en compagnie de pommes, carottes, ou autres trucs cool.

- Les chia seeds, panacée ou bullshit ?Photos ci dessous – prononcez Tchia, s’il vous plait :

5f3785dacc7111e2a61722000a1f9d6d_7 petit-dejeuner-chia-seeds

Ces petites graines noires ou gris clair sont très à la mode chez les « New Age », je n’ai donc pas pu m’empêcher de tester. D’une texture visqueuse lorsqu’elles sont en milieu humide, je les saupoudre un peu n’importe où, ça craque sous la dent, mais ça n’apporte pas grand chose d’un point de vue gustatif. Si elles peuvent me permettre les mêmes prouesses que celles du Peuple Tarahumara d’Amérique du Sud, et bien allons-y.  En tout cas il ne faut pas en abuser, croyez moi…

- La boisson miraculeuse :

acai-berry-sol-semilla acai-berry-sol-semilla-purple

Pour les entrainements je concocte une boisson isotonique home made (eau filtrée, un peu de sel, du miel ou sirop d’agave, 20% de jus de fruit frais -pomme et/ou carotte-, de l’acérola) à laquelle je rajoute de la poudre d’Açaï : découverte au Paris Vegan Day, ce super aliment, concentré de poudre violet sombre, anti-oxydant et tonique, s’achète chez Sol semilla. J’ai noté une nette amélioration lors de mes entrainements, que ce soit natation ou course à pied.

Voilà, tout ça peut paraitre un peu rébarbatif, mais c’est passionnant lorsqu’on a mis le nez dedans. Et il y a encore mille autres choses, j’en découvre de nouvelles presque tous les jours. Manger végétal, c’est tout un lifestyle, et ça prend (un peu) de temps et de réflexion. Alors, pour tous ceux qui n’ont pas envie de faire eux-mêmes le contenu de leur assiette, promis je ferai bientôt un post de restaurants à Paris.

En tout cas, ce sont ici des réflexions personnelles, et je ne veux rien prouver, peut-être juste ébranler cet espèce de truc gravé bien profond dans nos inconscients collectifs : « la viande rend costaud ». Et la soupe fait grandir, n’est-ce pas ! Pour moi l’alimentation est un choix presque intime, même si les conséquences sur notre santé, l’environnement, les droits des animaux, sont colossales. Alors, tous en plant-based ? D’abord il ne faut pas passer d’un extrême à l’autre, et puis, que serait notre patrimoine gastronomique, en version végétalienne ? Au secours ! Les Ayatollah Vegan (j’en ai rencontré quelques uns) me font très peur, je préfère donc rester « flexitarienne » : vegan au jour le jour, avec des exceptions. En revanche, avant un gros événement sportif, pas question de faire des écarts ! Et je continue, pensez à moi bien fort le 2 mars, car je courrai le semi marathon de Paris. Fingers crossed. Youhhhhouuuuu le mélange de trouille et d’excitation !!!!

PS. Je mange tellement de graines que mes amis me surnomment « le moineau ».

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

English version « à la mode » by Matthew Pagett

FIVE A DAY

The eat to improve athletic performance? It turns out that a plant-based, local, and organic diet (so, “low impact,” which is nice) is increasingly recommended. I’m more of an amateur athlete but I hang out with a lot of seasoned jocks, and I ask them tons of questions, because I still have so much to learn. It’s crazy that most of them don’t want to believe that a purely plant-based diet can improve performance. But there are plenty of vegan athletes, and they’re not just doing it to copy Jay Z and Queen Bey. They’re generally so ripped that, in my opinion, nobody dares ask them where they’re getting their protein…

Just check out Brendan Brazier’s site, who is incredible and inspiring, or this couple from New Zealand, who went all around Australia by running a marathon EVERY DAY in 2013, which in case you lost count is 365 marathons in a row, all while eating raw AND vegan! They seem like they’re in great shape, and their story is really quite touching. I’m a fan.

As for me, I work out mostly for pleasure. I choose my equipment for its aesthetic qualities rather than its technical qualities (I’m incorrigible), and my results aren’t that bad. For the only race I ever ran – a triathlon – I was pleasantly surprised. And as it turns out, I ate a 100% vegan diet for the 10 days leading up to it.

So, eating to stay in shape – fine. But if you have to struggle to eat things that don’t taste good, or deprive yourself to follow a diet, no way! So here’s a very subjective post, interspersed with a few #instafoods where I share my culinary discoveries: the ones I like and the ones that keep my body running better and better.
Above, two breakfasts with dried and fresh fruits (including avocados), nuts, and grains. They may not look like much but they’re absolutely delicious, and sugar-free so they provide long-lasting energy.

- The power of plants: is animal-based food (meat, dairy, eggs) bad for athletic performance? I don’t know, but what I do know is that fruits and vegetables are great for gearing up for an effort, and for recovery. Especially when they’re raw, they replenish lost minerals, and are full of enzymes that mean you don’t have to tap into long-term muscle storage (more information here). On top of that, the body naturally maintains a slightly basic pH. Since all animal-based foods are acidic, and athletic activity is too, there’s no point in adding more! It takes a lot of energy to regulate pH, which you might as well devote to performance. Fruits and vegetables, especially green ones, mostly have an alkalizing effect.

-Veggie protein: it’s everywhere! Almost all vegetables contain protein, but there’s more to be found in sprouted grains (more than in a steak, yes it’s true!), nuts and almonds, seaweed, dried vegetables like chickpeas (yum), lentils, soy of course, hemp seeds you can sprinkle anywhere (see Un Monde Vegan), flax seed, and the prodigious quinoa, to name just a few. I’ve learned how to sprout my own little seeds. It’s a lot easier than it looks, and they’re quite tasty (I’ve made alfalfa, mung beans, radishes…).

[Below], photos of my mung bean sprouts, and my delicious fennel / carrot / seaweed/ flax seed salad.
[Above], a plate loaded with protein (quinoa, chickpeas, pumpkin seeds) and raw soy protein.

- The treasure of seaweed: sushi lovers are total Nori fans. It can be used to season any number of dishes. I cut them into little pieces that make me weak in the knees. Sea lettuce is pretty good too. I haven’t tried chlorella, but spirulina in gel caps (60% protein compared to 30% protein for steak, and full of minerals) works well. What I don’t like is how it tastes… and it’s a problem for me to have to force myself to eat something that doesn’t taste good, even if it’s in a pill.

- The glycemic index trap: mastering energy levels is the key to Ali Baba’s cave for athletes, and this is one I don’t completely master. What’s the best way to optimize energy sources, since digestion takes so much energy? That is the question. The classic mistake when someone goes vegetarian is replacing animal food with carbs (pasta, rice, etc.). Processed starch leads to putting on fat instead of muscle: it makes for a nice round behind, but it’s not great for running fast. So it’s best to minimize this – at least for me. On the other hand, you can go crazy on pasta two nights before a race, and then eat it again, in a reasonable amount, the night before. I make sure to avoid tomatoes, which are very acidic when they’re cooked.

- Just before the race: Eat a reasonable quantity of complex carbs, at most 3 hours before. I usually mix some rice together in a bowl with dried fruits, and some rice milk, almond milk, or soy milk, but there are plenty of homemade recipes (and some less homemade ones), for things like that or for granola bars.  Occasionally, when I go to bed late, I eat my mix at 5 AM, and at 10 AM the next day I’m ready to go for a run. Sometimes going out late can be useful!

- During the race: If you’re going to be exercising intensely for more than 20 minutes, you need mini-snacks loaded with fructose, magic gels that are energy concentrates specifically designed for extended efforts. On race day, I messed up a little by picking a NON ORGANIC brand that didn’t really agree with me. In the time since, I’ve tested Organic Punch Power Gels which are great (you can find them at the Triathlon Store, where they’ll help you find exactly what you need).

[Below], the Speed’Ox organic gels, and my ideal pre-competition meal: organic pasta, fennel and onions sautéed in olive oil, seasoned with seaweed.

- The mysterious lemon: Once this ultra-acidic food is digested, it has an amazing alkalizing effect. I drink liters of lemon water, preferably on an empty stomach in the morning (but not right before a workout).

- The magic of cabbage (below, cabbage salad + pre-sprouted lentils): cabbage is incredibly rich in minerals, like iron, which is very important, calcium, vitamins, and anti-oxidants. It’s the athlete’s perfect teammate, and can be eaten raw in a salad, like in this recipe.

- The power of turmeric (above, in water with lemon juice). Alkalizing, highly digestible, and an intestinal protector, this powerful anti-cancer plant helps in cell reconstruction, among other benefits. It can be taken as a powder (in spice form), infused in hot water (like tea), or cold-pressed in a juicer, accompanied with apples, carrots, or other tasty treats.

- Chia seeds – panacea or BS?  -  Photos below:

These little black and grey seeds are very popular now among the New Age crowd, so I couldn’t resist trying them. They’re viscous when wet. I sprinkle them around here and there. They crunch when you bite into them, but there’s not much of a taste. If they can confer upon me the same prowess as the Tarahumara in South America, then why not. But in any case, it’s best not to eat too many… trust me on that one.

- The miracle drink:

For workouts, I mix up a homemade isotonic drink (filtered water, a pinch of salt, honey or agave syrup, 20% fresh fruit juice – apple and/or carrot –, and acerola), and add Açaï powder. I discovered it at Paris Vegan Day. It’s a concentrated dark violet powder, an antioxidant and tonic superfood. It can be bought at Sol semilla. I noticed a clear improvement in my workouts, both swimming and running.

So there you have it… it can all seem like a lot of work, but it’s really exciting once you get into it. And there are a thousand other things: I’m discovering new ones almost every day. Eating vegan is a whole lifestyle, and it takes (a little) time and thought. For those who don’t want to have to fill their plates themselves, I promise I’ll soon write a post about restaurants in Paris.

In any case, these are just my personal opinions, and I’m not trying to prove anything. Rather, I just want to try to shake this sort of deeply ingrained idea in our collective consciousness, that “meat makes you strong.” And soup makes you grow tall, right…? For me, eating is an intimate choice, even as the consequences for our health, the environment, and animal rights are colossal. So, should we all go vegan? First, it’s not a good idea to go from one extreme to the other, and then, what would happen to our rich culinary tradition?  What to do? The Vegan Ayatollahs (I’ve met a few) really scare me. So I prefer to stay “flexitarian”: vegan most of the time, with some exceptions. However, before a big sports event, there’s no question of deviating! And I’m continuing onward – keep me in your thoughts on March 2, because I’ll be running the Paris half marathon. Fingers crossed. I’m terrified and excited!

P.S. I eat so many seeds that my friends call me “the sparrow.”

21 décembre 2013

CONSCIOUS CHRISTMAS WISHLIST par ISABELLE

Si, comme moi vous faites vos courses de Noël APRÈS le dernier moment, voici une petite liste qui pourrait vous donner quelques idées green et stylées.

À offrir à des mains délicates :
Le vernis à ongles presque 100% naturel, aux couleurs démentes, Kure Bazaar / 16€ / Au Bon Marché, ou sur Bazar Bio.

Kure-Bazaar-vernis-scandal

À offrir à un joli cœur :
Les porcelaines fabriquées artisanalement à Paris, mention spéciale pour les coupelles à messages « Amour », « Amitié », etc. On peut emballer dans de sublimement simples boîtes en bois cintré / à partir de 10€ / Le Petit Atelier de Paris, 31, rue de Montmorency, Paris 3ème

le-eptit-atelier-de-paris

À offrir à de jolies fesses :
Selle Brooks en caoutchouc bio et tissu bio / 145 € / Bicycle Store, 17, boulevard du Temple, 75003 Paris.

selle-brooks-caoutchouc-bio

À offrir à des pieds sensibles (= qui veulent pas faire de mal aux animaux) :
Loafers BRUBECK Red Nude / €149.00 / Good Guys

Brubeck_Red-Nude-good-guys-vegan

À offrir à des pieds frileux :
Chaussettes archiduchesse en coton pas bio, mais fabriquées en France. Une façon de lutter contre la désertification du patrimoine industriel français, beaucoup plus efficace que d’aller brandir une banderole dans la rue. Porter des archiduchesses à ses pieds, ça c’est la révolution ! Et oui, j’ai un faible pour les chaussettes roses. / 16 € / www.archiduchesse.com

chaussetes-archiduchesse-made-in-france

À mettre au bout d’un bras Vegan :
Sac Tartan Falabella / 1.130€ / Stella Mc Cartney .

stella-mccartney-tartan-falabella

À offrir à des yeux aussi grands que le ventre – oui ils sont aussi beaux que bio que bons -
Mast Brothers Chocolate / Chez The Broken Arm et à la Grande Épicerie du Bon Marché.

mast-brothers-chocolates

À offrir à un être sensible exclusivement vegan :
Moo Free – Chocolats – Chez Un Monde Vegan (attention site internet le plus cheum du monde) / 10,45€

moo_free_pralines_caramelises

Bonus, pour tous ceux qui font l’amour, pas les magasins :
On a toujours l’impression que les vegan n’ont pas une tronche à trop aimer le sexe, mais on peut se tromper. La preuve, voici une boite de 100 (oui c’est beaucoup, quand même) préservatifs vegan. Contrairement aux manteaux de Beyoncé, ces préservatifs ne sont pas faits avec des peaux de bêtes. En fait, ça veut surtout dire qu’ils ne sont pas testés sur animaux.

Enfin, pour arroser le tout, du champagne Fleury. C’est de loin celui que je préfère, il est bio et même biodynamique : il s’agit d’une agriculture qui ouvre tous grands les chakras de la terre -et donc du champagne lui même- Conséquemment, il est VRAIMENT très bon. La bonne nouvelle, c’est que le champagne est VEGAN ! Joyeux Noël, les amis ! <3

champagne-fleury-biodynamique