Articles avec le tag ‘vélo’

12 juin 2015

TOUR GUIDE: SLOW WEEK-END NEAR PARIS par ISABELLE

Route_velo_HOUX_Eure

Comment passer un week-end sport + paysages de ouf + très peu d’impact CO2 ? Il suffit de partir en vélo. Oui, comme en 1936. C’est simple, et rapide en fait car on est tout de suite en vacances : le voyage lui-même C’EST les vacances. Ça change de 3 h d’avion à côté d’un bébé qui pleure. Et c’est tellement facile, on part de chez soi, on s’amuse, et pouf on arrive. L’hypermobilité c’est pas seulement d’aller à Londres en deux heures !
Voici un guide pour une ballade de deux jours au milieu des champs et des forêts, entrecoupé de cours d’histoire et de farniente au bord de la piscine. En mode slow life.

Parcours Jour 1 : Il faut partir le matin tôt en RER B pour sortir de Paris. À la station saint Michel, c’est très facile de rentrer avec les vélos sous le bras, et ils sont tout à fait tolérés dans le RER.
Choisissez votre arrêt, par exemple, Versailles (pour un parcours de 90 km environ), Saint Rémy les Chevreuse (70 km environ), ou Jouy en Josas (50 km environ). Pour les plus téméraires il est possible de partir directement de Paris.
J’ai calculé un parcours spécial pour le vélo jusqu’à destination, avec de jolies routes peu fréquentées, à consulter ici.
Le réseau 3G est à peu près correct et on peut se repérer partout. Petit stop à Rambouillet pour une visite du parc du Château recommandé.

Plan_Velo_Itineraire_Paris_Chevreuse_Chartres_

Séjour : à Houx, dans une Bergerie, chez un baryton et une peintre, dans des murs datant du XVIIème siècle, construits pour les conseillers du Roi Louis XIV. Et avec une piscine, quand même. Et le WIFI (basic need).
Réserver à la Bergerie de l’Acqueduc

Dîner : aller-retour à Maintenon à 4 km. On y va et revient en vélo, bien sûr. Le château rénové par Mme de Maintenon est fermé le soir, mais le village est super mignon. Il n’y a pas de restaurant bio ou végétal, choisissez donc celui qui vous plaira, près du Château, mais n’allez surtout pas au restaurant asiatique (mauvaise expérience).

Parcours Jour 2 : Environ 23 km de douceur au bord de l’Eure, dans les champs, les petits villages…
De Houx, rejoindre la D18 puis la D19.2 en direction de Chimay, Mévoisins, St Piat. À partir de Jouy, suivre la piste « Chartres en vélo » qui est magnifique, bucolique, très bien indiquée, et qui vous emmènera jusqu’à à Chartres.

À Chartres :
Restaurant Le Parvis
5 Rue du Cheval Blanc
28000 Chartres
Pas bio mais de très bonne qualité et si on se débrouille bien on peut manger presque 100% végétal.

Visite : les petites rues avec pentes à 18%, l’imposante cathédrale, le Musée des Beaux-Arts (fermé le lundi) ; et surtout ne ratez pas le parvis dans le jardin du Prieuré, avec une très jolie vue. Chartres est une des villes les plus traditionnelles de France, pas très funky mais c’est très joli.

Retour : sauf si vous avez eu une révélation religieuse, vous pouvez rejoindre la gare (il suffit de descendre, c’est indiqué à peu près à chaque croisement de rues), prendre un billet retour pour Paris (au moins toutes les heures, 15€ environ, durée 1h environ). Il y a des crochets dans les wagons pour suspendre facilement les vélos.

Équipement :
Casque impératif (on peut choisir un casque de skateboard ou de BMX si on trouve (à juste titre –quoi que… ça commence à être cool les tenues de cyclisme–) que les casques de cyclisme sont trop moches. L’essentiel est de vérifier que le picto ‘vélo’ figure bien sur la petite étiquette à propos de la protection.

Dans un petit sac à dos :
Cuissard – voire deux cuissards – voire cuissard plus selle de protection pour ceux qui ne font jamais de vélo #protègetonentrejambe
Bidon avec eau ou mélange isotonique
Petites barres de céréales à portée de main
Maillot de bain
Coupe-vent
Un cadenas U
Lunettes de soleil.

Pensez à regarder la météo avant quand même, le vélo sous la pluie c’est moins drôle.
Et bon voyage !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

ENGLISH VERSION

If you are lucky enough to have a bike when in Paris, here’s an awesome trip outside the city. It is quite cheap and easy, yet a lot of fun.

Road day one: early in the morning, take RER B at station Saint-Michel. You can choose to stop either at Versailles (for a 90 km trip), or Saint Rémy les Chevreuses (about 70 km), or Jouy en Josas (about 50 km).  Of course, you can start directly from Paris.
Here’s a nice route map I made, it’s perfect for bikes: bike itinerary. It’s a good idea to stop at Rambouillet to visit the Chateau.

Night stay:in Houx, you will sleep in an former Sheep Barn from the XVIIth century. It was originally built by king Louis the XIVth and now owned by an opera singer and a painter. The accommodation is very comfortable and welcoming. There is a pool and wifi (basic needs of the XXIst century).
Make a reservation here: Bergerie de l’Acqueduc

Diner: you can ride your bike to Maintenon, a little village 4 km away. The castle is closed at night but the place is very cute. There are no vegetarian or organic restaurants, so chose the one you want, except for the Chinese one, unless you like to eat crap.

Road day two: take road number D18, and then D19.2 towards Chimay, Mévoisins, and St Piat. Once in Jouy, follow the signs « Chartres en vélo ». These 23 km of happiness will lead you to the city of Chartres.

Once in Chartres:
You can go to restaurant Le Parvis
5 Rue du Cheval Blanc
28000 Chartres
Not organic, but good quality. You can have your lunch on the outside terrace right in front of the Cathedral.

Visit: you can play the tourist in the charming little streets, the cathedral, the Musée des Beaux-Arts (closed on Mondays). Do not miss the Prieuré gardens with an amazing view. Chartres is a quiet, beautiful and very traditional city.

Way back: reach the train station (just go down any road and follow the signs). Take your ticket back to Paris (trains every hour, the trip only takes a little more than one hour). There are hooks in each carriage to hang your bike. Easy.

What you need:
A small back pack
A helmet
Cycling shorts
A bottle with water or an isotonic drink
Snacks
Wind-breaker jacket
Sunglasses
U lock
Don’t forget your bathing suit.

Check the weather before you go. Have a good trip!

Maintenon_Acqueduc

Route_velo_Chevreuse_Eure

Maintenon_Canal

Route_velo_Paris_Chartres_mevoisins

Velo_Chevreuse

Auberge_de_lAcqueduc_Houx

Bergerie_acqueduc

Paris_Chartres_en_Velo

Chartres

Cathedrale_Chartres_vitraux

Velo_bike

22 juillet 2013

VELOFF 2013 par ISABELLE

Le Véloff, c’est une course complètement informelle organisée le jour de l’arrivée du Tour de France par une poignée de gars qui font (ou pas) du vélo. En résumé, les équipes de cyclistes suivent un parcours entre le café chez Jeannette, jusqu’à un autre café, le Bellerive. Ça vous donne un peu une idée de l’ambiance.
Chez Smile and save the Planet on adore le vélo (entre autres) et nous étions donc ravis de participer. Grand merci et bravo à Virginie, Thibaut, Caroline, et Guillaume, qui ont fièrement arboré les couleurs de notre blog chéri.
Et mercis aux gentils organisateurs, particulièrement Alex et Arthur. Et aussi Eveline ;).
C’était vraiment bien !

team-smile-and-save-the-planet

Veloff

veloff-2013_2

veloff-2013_11

veloff-4

21 juin 2013

WANTED: WOOD.B BIKES par ISABELLE

Les WOOD.B bikes smilent et savent the planet, parce que : 1/ C’est beau 2/ Pas de moteur à explosion 3/ Plus de bois, moins de métal 4/ Made in France.
Il faudra juste attendre septembre 2013 pour pouvoir les commander. Patience.

http://www.bsgbikes.com

WOOD-B-BIKES

BSG_BIKES

bsg-bikes-1

12 juillet 2012

WANTED: MOYNAT, MALLE POUR BICYCLETTE par ISABELLE

moynat-malle-velo

www.moynat.com

1 juin 2012

WANTED: KURE BAZAAR par ISABELLE

kure-bazaar-vernis-nail-colors

kure-bazaar-vernis-couleurs

Dans la catégorie WANTED voici un nouveau vernis à ongles, contenant 85% d’ingrédients naturels comme la fibre de coton, maïs, pomme de terre, blé, et sans les produits les plus toxiques qu’on trouve encore sur le marché. Je trouve admirable qu’une marque se penche sur la question de façon aussi sexy. Les couleurs sont sublimes, la tenue est top, la brillance, sans parler de la présentation : c’est beau, et tellement loin du cliché « écolo » tue-l’amour ! Bref, j’adore.

Attention tout de même, tous ces ingrédients végétaux ne sont pas encore comestibles ! Le vernis contient quelques solvants, et le truc un peu bête c’est qu’on est obligé de le retirer avec… du dissolvant traditionnel…

Pour ma part j’ai eu grand mal à choisir une couleur tellement elles sont TOUTES démentes -il y a même un vernis neutre pour hommes-, finalement j’ai opté pour un pastel assorti à mon vélo de fille.

En vente au Bon Marché et chez Bazar Bio, entre autres.

nail-color-bike

17 avril 2012

WANTED: DOLCE&GABBANA LEOPARD BICYCLE par ISABELLE

♥ I WANT ♥

velo-leopard-dolce-gabbana-

Via L’Officiel

28 septembre 2011

COMMENT RESTER CLASSE EN VÉLO (À PARIS) par ISABELLE

La petite parisienne pressée adore ce moyen de transport à l’excellent rapport style/vitesse et sans rejet de particules.
Parisiens masculins, bien sûr vous pouvez aussi mettre un truc cool entre vos jambes ! Vous constaterez d’ailleurs qu’il est 1000 fois plus efficace de draguer avec un beau fixie qu’avec une voiture à 300 000€. Théorie entendue la nuit avenue Marceau, donc théorie vérifiée.

Mais si vous permettez, je me baserai sur mon expérience -de fille, donc-, pour cette petite revue en 8 points :

1/ Les fesses. Plus on pratique, plus elles sont fermes, il n’y a pas meilleur exercice. L’ennui, c’est que certains hommes qui viennent inévitablement à passer près de votre postérieur en action pensent que cette paire se dandine en leur honneur. Oui, être fille en vélo attire les commentaires passionnés. Pour ma part, je réagis parfois avec un truc pas classe DU TOUT, même rattrapé d’un petit sourire moqueur, à savoir lever une des cinq excroissances de la main.

2/ La tête. En principe, on devrait l’utiliser pour mettre un casque, comme James Cracknell nous montre sur cette video. Honte à moi qui ne suis pas encore passée à cette étape. Bref, ne faites pas comme moi, portez un casque.

3/ Les pieds. Grâce à Léa & Irina, qui ont fait une démo très élégante lors du Véloff, j’ai osé pédaler en talons. C’est beaucoup plus facile qu’on imagine, il suffit de caler tout à fait normalement le bout du pied sur le pédalier. Et ce fut la révolution. Je ne vous dis même pas les économies de taxi.
Marcher dans la rue en stilettos, c’est le summum de la vulgarité. Le vélo en stilettos, c’est beau.

4/ Les mains. Il va falloir les protéger pour l’hiver. Gants en cuir, parce qu’en laine, ça marche pas du tout.

5/ Les jambes. Le vélo c’est bon pour les fesses, mais pas pour les pantalons. Mettons donc des jupes. Ayons donc de préférence un vélo de fille, très échancré au niveau du cadre, et hop c’est parti. Sauf que, la jupe, ou le manteau, c’est risqué ! Il faut les attacher, les boutonner, sous peine de les emmêler dans la roue arrière. Avec comme conséquences, au mieux : le vêtement tout déchiré et plein de cambouis ; au pire : vous êtes toute déchirée et pleine de cambouis, à l’hôpital. Pas classe.

6/ Les dents. Les pavés des Champs Élysées font sans doute le bonheur des dentistes de cyclistes. Il n’y a toujours pas d’autre chemin pour aller du centre vers le 17ème. Sans parler de la circulation chaotique. Alors, bientôt une piste cyclable sur la « plus belle avenue du monde », Monsieur le Maire de Paris ?

7/ Le doigt. Celui dont j’ai parlé plus haut. Et le langage châtié. Je dois dire que je suis en général peu portée sur les grossièretés, mais rester sereine, calme et stoïque face à la débilité dangereuse de certains scooters qui slaloment aveuglément, puis vous passent devant aux feux, en vous gratifiant des douces vapeurs de moteur à explosion, et qui, après une remarque tout à fait polie, vous insultent copieusement ; les piétons qui zigzaguent sur les pistes cyclables au feu vert ; les conducteurs de camions qui collent le trottoir de droite puis celui de gauche quand vous voulez les doubler de l’autre côté ; les automobilistes qui pensent qu’ils ont priorité de toute façon sur un véhicule aussi ridicule que ce mini deux-roues qui n’a même pas de moteur… c’est dur.

8/ Le vélo. J’allais l’oublier. Ou plutôt les vélos. Comme les sacs à main, on peut en changer,
non ? Choisissez-le vintage -et donc super écolo- chez Centre Commercial, coloré chez En Selle Marcel, à pignon fixe chez Cyclope, sur mesure et made in France chez Heritage.

Nota : merci à tous ceux qui m’ont envoyé cet article que je n’ai toujours pas tout à fait compris. Est-ce qu’un cycliste possède forcément aussi une voiture ? Mystère. En tout cas, l’empreinte carbone d’un(e) cycliste est 4 fois inférieure à celle d’un passager de la ligne de métro écolo de Boston. Et Bam.

paulina-fait-du-velo-a-paris

Illustration par la géniale Paulina Léonor, voir sa Bédé de Paulina ici.

6 juin 2011

MADE IN FRANCE / CHAPTER ONE par ISABELLE

Voici trois nouvelles adresses à Paris, pour se faire plaisir. Accessoirement, consommer local et écolo.

HERITAGE

heritage-paris-velo-sur-mesure

heritage_velo_sur_mesure_paris

Cadre-Heritage-Paris

velo-Heritage-paris

Comme si on devait encore prouver sur ce blog que la bicyclette est le plus chic moyen de transport du monde, je mentionne une nouvelle marque de magnifiques vélos. Lors de l’inauguration chez Centre Commercial, je suis tombée instantanément amoureuse de TOUS les modèles, présentés de façon inattendue, comme de l’art contemporain. Il s’agit de 100% Made in France, à la main, artisanalement, et absolument SUR MESURE. Avec un tel engin, on pédale sans perte d’énergie (celle qui vient des muscles, pas d’un moteur à explosion). Je ne sais plus avec qui nous parlions de la relation très spéciale qu’on a avec son vélo -je suis personnellement très amoureuse du mien-, mais j’imagine qu’avec un « Heritage » ça devient totalement passionnel…

http://www.heritage-paris.com

-

LA BELLE ÉCHOPPE
la-belle-echoppe madeinfrance

Créée par French Trotters et le blog Redingote, cette boutique en ligne ne vend que du « made in France ». Les vêtements, accessoires ou même des produits comme le papier d’Arménie -fabriqué à Montrouge, comme son nom ne l’indique pas- sont choisis pour leur qualité et leur style, que l’on appréciera et chérira d’autant plus qu’ils ont été manufacturés avec amour, et qu’ils n’ont pas parcouru 20 000 km pour arriver jusqu’à nous.

Quand au blog de la Belle Échoppe, il raconte le savoir-faire, la particularité des matériaux et des techniques utilisés, qui font la fameuse « french touch ».

http://labelleechoppe.fr

-

L’EPICERIE GÉNÉRALE

epicerie-generale-paris

epicerie-generale-bio-fromage

epicerie-generale-bio-paris-7eme

Du made in France qui ne se porte pas mais qui se mange, ça existe aussi. Maud Zylnik a fait un petit tour de producteurs 100% tradi, 100% frenchies et 100% bio, a sélectionné le meilleur pour sa nouvelle boutique située dans un quartier pourtant plus bourgeois que bohème ! Il faut dire que les produits n’ont rien à voir avec la « babafood ». J’y ai goûté des charcuteries du Sud-Ouest absolument incroyables, dont du gras de porc tranché finement. Oui c’est bon, et ça s’appelle le LARDO ! L’épicerie regorge de victuailles variées et ultra appétissantes. Même le pain est exceptionnel. Je n’ai pas goûté le fromage, mais il a vraisemblablement conquis Sophie Fontanel, qui tirait la langue devant l’étalage.

La boutique est jolie, Maud a choisi comme emblème la chouette, symbole du combat, pour que les producteurs français existent toujours !

La trouvaille de la maison : le pique-nique à emporter. Tout prêt. La prochaine fois que j’entends dire que c’est compliqué de manger bio à Paris, je m’énerve.

L’épicerie Générale, 43 rue de Verneuil, 75007 Paris /  http://www.epiceriegenerale.fr

-

Pour conclure, je retiendrai la citation d’Edgar Morin qu’Heritage a choisi  comme motto :

« La nouveauté nait toujours dans le retour aux sources ».

-

LIRE TOUS LES POSTS MADE IN FRANCE

30 mai 2011

SMILE & CYCLE @ BAGATELLE : MERCI ! par ISABELLE

Pour cette fabuleuse fête, MERCI Thibaut et Tiffany ! Merci l’institut Bonheur, Rasmus, Rocco,
les 4 jumeaux ! Merci fabuleux Coursiers à Vélo de Paris !

_velo-ecolo-bagatelle

_bagatelle-smile-cycle

_bagatelle-smile-velo

_rasmus-bagatelle-smile-cycle

_rocco-thibaut-velo-bagatelle

_bagatelle-gagnant-velo

Bravo aux deux gagnants, Koen et Martyn, qui représentaient la Hollande, l’autre pays du vélo.

Ils ont reçu des cadeaux green et précieux : Merci à Sentara, pour ses merveilleux cosmétiques bio, à Honoré des Prés, pour ses parfums délicieux, et ses verrines distribuées en exclusivité chez Colette, merci à LØV Organic pour son thé bio, et à Misericordia pour ses Tee Shirts en coton bio.

_cadeaux-smile-cycle-bagatelle

Vive le vélo écolo, qui fait de belles fesses, et de BELLES FÊTES !

Re-merci à Tiffany pour ses © photos.

2 décembre 2010

MON SLOW SHOPPING AU CENTRE COMMERCIAL par CECILE

Centre commercial // Définition : groupe nominal masculin désignant un monstre boursouflé d’escalators, un îlot artificiel de surconsommation hystérique, gonflé aux hormones d’enseignes transnationales (oui c’est le mot ad ‘hoc, on ne dit plus multinationales… ce n’est pas moi qui pérore, c’est le dernier  atlas des mondialisations du Monde).

Le nouveau concept-store ironiquement baptisé Centre Commercial, au 2 rue de Marseille – Paris X, c’est tout sauf ça ! Forcément,  ce sont 150 mètres carrés de pure épure et de commerce engagé, tout juste inaugurés par les deux fondateurs de Veja. Les puristes du développement durable affectionnent déjà la marque pour sa conscience, et les autres y viennent par l’esthétique. Les ingrédients de la boutique sont les mêmes ; on y retrouve forcément les sneakers en coton bio et caoutchouc naturel et les sacs Veja mais aussi une sélection pointue de créateurs de mode, cosmétiques (mention spéciale pour le choix de Doux Me, LA bio-marque française historique) et bijoux retenus pour leur plus-value humaine ou environnementale.

Centre-Commercial_Veja_1

Soyons clairs, je n’aime pas la mode éthique telle qu’on me la sert encore trop souvent, à coup de blouses déstructurées ou de chandails qui grattent et  j’«entorse» par conséquent mon règlement écolo intérieur juste pour parer mon extérieur.

Chez Centre Commercial, j’avais envie de tout ; et l’accro au shopping (mal assumée) qui sommeille en moi,  ne regrette pas ses moufles en laine d’agneau de la suédoise Camilla Norrback et ses bottes gardiannes au tannage végétal  « made in Camargue ». Car c’est là aussi qu’ils sont malins chez CC ! La valorisation des matériaux écolos c’est bien, le respect et la revalorisation des savoirs-faire locaux (français, anglais, danois…) c’est, si ce n’est mieux, complémentaire.

Centre-Commercial---La-Botte-Guardian

Chez Centre Commercial, on se cultive aussi : le ton est donné dès l’entrée avec, entre deux chemises en coton bio, un des livres de JR, l’artiste français qui a fait de la rue la plus grande galerie d’art et qui a signé cette année un superbe premier long métrage Women are Heroes que Smile vous recommande plus qu’ardemment. Une grande claque sur la dignité des femmes projetée à Cannes mais aussi pour mon grand bonheur cette semaine en clôture du Festival International du Film d’Environnement à la Pagode. Un peu plus loin, sur une table (belle et vintage elle aussi ), une sélection alternative d’écrivains et essayistes et toute la collection de l’excellent magazine XXI.

L’équipe nous annonce également des expositions temporaires et interventions  artistiques, et cela devrait être très chouette au milieu de l’offre permanente de mobilier, luminaires et porcelaine chinés par des brocanteurs : exposés pour l’ouverture, les néons de l’artiste brésilien Kleber Matheus font mouche.

Centre-Commercial-boutique

Mon prochain achat : l’une des très belles bicyclettes récupérées  et restaurées par l’association d’insertion Ateliers Sans Frontières (ASF), mais j’attends qu’on me vole mon vieux bicloune pour me l’offrir légitimement et continuer à « ralentir le rythme de notre société de vitesse » l’adage des deux fondateurs de Centre Commercial…

Centre Commercial

2 Rue de Marseille

75010 Paris

Ouvert du mardi au samedi de 11 heures à 20 heures et le dimanche de 14 heures à 18 heures.
Tél. : 01 42 02 26 08.
www.veja-store.com

23 juillet 2010

LE VELOFF, TOUR DE PARIS par ISABELLE

Dimanche 25 juillet 2010 venez encourager l’équipe SMILE AND SAVE THE PLANET pour le VelOff ! Un tour de Paris chiche en émissions de CO2 mais qui s’annonce riche en rebondissements.

Nos performances seront dopées grâce à Aquapax et  Attitude. Et si nous gagnons, nos fesses musclées s’habilleront de Jeans NU ! Mais le meilleur reste pour l’arrivée, chez Jeannette… pour une sérieuse réhydratation.

Le pétrole est mort, vive la petite reine. Bonne chance à nous…

Événement FB ici.

37750_417320887807_582402807_4459867_7776457_nRésultats : nous n’avons pas gagné mais… c’était vraiment bien !

Vous pouvez lire un compte rendu enjoué sur paperblog.fr, et voici quelques photos. Merci Jean-Philippe, Thomas, Andrew, Thibaut, et Cherry Bibi !

veloff2

veloff-thibaut

veloff-smile-planet

veloff-smile-planet-bibi

veloff-smile

6 juillet 2010

I LOVE MY BIKE. AGAIN. par ISABELLE

J’avais perdu la clé de mon vélo depuis… je ne peux pas l’avouer tellement j’ai honte. Puis, suite à quelques discussions avec Alec, un vrai amoureux de la bicyclette qui m’a suggéré d’aller voir ce projet One Less Car -une belle initiative dans le Maryland- ; quelques coïncidences avec le vélo de Thomas ; un dégoût du métro devenu insupportable avec la chaleur, j’ai pris la décision de la retrouver. Ma technique magique consiste à m’allonger, la tête en arrière, me détendre complètement, et repenser au moment où j’avais rangé caché le fameux objet. Ne riez pas, ça a marché.

Je ne sais comment décrire mon bonheur d’avoir reconquis mon cher vélo. Il y a quand même eu une petite phase d’adaptation. D’abord, il a fallu réparer la bête. C’est bien simple, je ne sais même pas regonfler un pneu. Mon portefeuille et moi avons amplement fait connaissance avec le mécano-vélo. Ensuite, pendant tout ce temps « bikeless », il m’était arrivé d’être au volant d’une automobile, j’en avais gardé des réflexes bizarres, comme rétrograder pour ralentir. Oops.

Et puis, Paris n’a plus la même tête en deux roues ! Ce n’est pas encore le paradis Amstellois, mais il y a énormément de pistes cyclables, un nombre incalculable de petites rues autorisées à contre-sens. J’ai dû retrouver mes repères. Vive l’Iphone et son GPS.

Le seul ennui, c’est le danger. J’ai déjà eu quelques frayeurs, dont un scooter qui a grillé un feu et m’a évitée de justesse. Mais on ne vit qu’une fois, et c’est tellement bon ce petit air frais qui vous grise les épaules !

Paris est tout petit pour ceux qui ont un si grand amour du vélo. Ce plaisir se révèle la meilleure façon de se désintoxiquer… du pétrole.

BP-quit-oil-go-green-buy-a-bike

Photo Marée noire BP ©  Dave Martin

PS. Un article avec plan sur la circulation à contresens dans Paris.

PPS. J’adore le vélo rose de Tiffany. J’ai donc repeint le mien, qui ne ressemblait à rien, en violet pâle. I really love my bike.

velo2